Décidément cette fin d’année 2017 aura été marqué par les bonnes nouvelles pour le groupe aéronautique européen. Airbus Defense & Space a fait savoir que Bruxelles avait décidé d’acquérir un A330MRTT, qui deviendra ainsi le premier ravitailleur en vol à opérer sous la cocarde belge. Bien qu’assez étrange cette commande d’un seul et unique avion s’explique par la mutualisation de moyens européens.

Car cet Airbus Defense & Space A330MRTT s’intègrera au sein du programme MMF (pour Multinational Multi Role Tanker) codirigé par l’OTAN et l’Union Européenne. Il rejoindra les avions déjà commandés par d’autres pays membres tels l’Allemagne ou encore la Norvège. Il est à signaler que les deux autres pays appartenant au Benelux ont eux aussi commandé de tels biréacteurs pour les besoins du MMF. Le programme d’achat belge s’élève à 258 millions d’euros !

Mais surtout cette commande est historique pour la Belgique car elle représente la première concernant un avion de ravitaillement en vol. Au milieu des années 1980 l’ex Force Aérienne Belge avait voulu acquérir deux Lockheed KC-130H Hercules mais avait finalement abandonné cette option après l’effondrement du mur de Berlin et la fin supposée de la menace communiste et/ou russe.

Cependant les pilotes de chasse belges ne sont nullement néophytes en matière de ravitaillement en vol. Que ce soit durant les exercices ou en marge d’opérations internationales ils sont habitué à voler avec des avions comme les Airbus Voyager britanniques, les Boeing C-135FR français, les McDonnell Douglas KDC-10-30 néerlandais, ou encore les avions de l’US Air Force. Cette technique n’a donc plus vraiment de mystère pour eux.

En fait ce sont surtout les équipages de ravitaillement en vol, et notamment les boomers en charge du transfert de carburant, que la Composante Air devra réellement former. Pour autant les autorités belges ont le temps de s’y préparer, leur A330MRTT ne sera pas livré avant mi-2020.

Photo © Wikimédia Commons.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. 2018 sera normalement l’année de la réception du premier exemplaire de l’A330 MRTT français surnommé chez nous « phénix ». L’armée de l’air va entrer dans une autre dimension avec cet avion qui peut transporter et ravitailler beaucoup plus qu’un C135fr qui rappelons-le, n’est pas plus grand qu’un A321 ! Outre le C135fr, cet avion doit remplacer aussi à terme les A310 et A340 de l’escadron « esterel ». C’est dire si cet avion est important.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom