L’opération aérienne, préparée grâce à des renseignements internationaux et divers vols de reconnaissance, a eut lieu ce vendredi 15 juin 2018. Deux avions de combat Dassault-Breguet / Dornier Alpha Jet appartenant à l’aviation nigériane ont frappé une position de la secte djihadiste Boko Haram dans le nord-est du pays, dans la province de Borno. Selon plusieurs médias africains cette opération aérienne aurait coûté la vie à une quinzaine de terroristes islamistes.

Depuis maintenant plusieurs années le Nigeria mène une guerre sans merci contre cette secte ultra-violente qui n’hésite jamais à kidnapper des enfants et à brûler et/ou saccager des villages entiers afin d’asseoir sa domination. Boko Haram a d’ailleurs été décrété ennemi par plusieurs organismes judiciaires et militaires internationaux au même titre qu’Al-Qaïda ou Daech.

L’opération de ce vendredi cependant est loin d’être aussi impressionnante que le raid aérien mené il y a quelques semaines conjointement avec le Niger. Pourtant il aurait permis de détruire des installations d’armement et de soutien logistique des forces ennemies.
Les deux (ou trois) Alpha Jet nigérians étaient armés d’une classique nacelle canon de calibre 30mm et de paniers à roquettes de 57mm d’origine ex-soviétique.

Ce raid aérien a pu être mené grâce au concours d’un des nouveaux Beechcraft Super King Air 200 de reconnaissance vendu au Nigeria par les États-Unis, un avion doté d’un équipement de recueil du renseignement particulièrement moderne.
Dans le même temps des actions coopérations internationales dans le domaine du renseignement antiterroriste permettent le tenue de telles missions de combat.

Photo © BBC.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Et oui sous ses airs de gentil avion école ou d’avion faisant des figures suivi de fumigènes tricolores se cachent un avion aussi conçu pour l’attaque au sol du moins pour la version A.

    • Je suis d’accord avec vous à 100%, un avion co-réalisé par Dassault Aviation et n’importe quel autre avionneur européen d’envergure (Aermacchi, BAe, Casa, Dornier, ou autre) aurait presque certainement pu truster le marché. Bon Alenia s’en sort très bien avec son actuel M346 qui à mon sens serait un très successeur français à l’Alpha Jet, en complément des Pilatus PC-21.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom