Même si les pilotes seront encore loin des missions de chasse qu’ils devront mener ensuite sur Lockheed-Martin F-35B Lightning II leur passage par cette unité commencera à leur mettre le pied à l’étrier. Mise en sommeil en avril 2008 le N°25 Squadron, aussi appelé Squadron XXV, de la Royal Air Force a été réactivée en ce début de mois de septembre 2018. Il doit permettre de former les futurs pilotes du nouvel avion de combat de facture américaine aux manœuvres de combat aérien et aux tactiques d’engagement. Pour ce faire il dispose désormais de BAe Systems Hawk T Mk-2, la version la plus évoluée du célèbre jet d’entraînement britannique.

Car le Squadron XXV est une des unités les plus prestigieuses de l’aviation britannique. Elle a été créée en septembre 1915 sur le terrain d’aviation de Montrose en Écosse avant de rejoindre en février 1916 le front en France. À cette époque l’unité volait sur de frêles biplans Royal Aircraft Factory FE.2b. Par la suite l’unité participa à tous les engagements britanniques dont la Seconde Guerre mondiale sur Bristol Blenheim et De Havilland Mosquito. La guerre froide fut plus chaotique pour cette escadron qui connut quelques phases de sommeils. Finalement entre octobre 1989 et avril 2008 le Squadron XXV vola sur Panavia Tornado F Mk-3 de défense aérienne.

Depuis quelques jours maintenant le N°25 Squadron vole donc sur Hawk T Mk-2, une version particulièrement évoluée du fameux jet monture des Red Arrows. Avec ces avions les instructeurs de la Royal Air Force vont pouvoir préparer les futurs pilotes à opérer sur Lightning II, un jet de combat radicalement nouveau. Sur ces machines les futurs pilotes de combat vont (re)découvrir les joies de la chasse pure autant que de l’attaque au sol, le tout en simulé bien entendu. Mais surtout ils vont pouvoir s’entraîner à voler dans des conditions les plus proches possibles de celles qu’ils connaitront en unité de combat quand ils voleront sur avions furtifs à décollages et atterrissages verticaux.

Leur passage sur ces Hawk T Mk-2 noirs sera donc la dernière marche avant leur transformation définitive sur Ligthning II. L’avion de Lockheed-Martin n’existant qu’en monoplace cela passera forcément par une phase de simulateurs de vols. Sauf si entre temps les avions du N°25 Squadron étaient équipés d’une avionique totalement compatible avec ces chasseurs furtifs. Seul l’avenir nous le dira.

Photos © Royal Air Force

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom