Alors bien sûr ce n’est que l’IOC (pour Initial Operating Capability) mais cela démontre qu’actuellement les pilotes espagnols sont aptes à engager leurs drones dans des conditions opérationnels, certes limitées, mais bien réelles ! En cette mi-décembre 2018 l’Ejército del Aire a déclaré opérationnels ses trois premiers drones de renseignement MQ-9 Reaper. Des avions sans pilote de type MALE qui permettent à cette force de retrouver une capacité de reconnaissance perdu depuis plusieurs années. Pour autant il n’est pas encore question pour les Espagnols d’engager ces machines dans des opérations extérieures.

Pour mémoire c’est en août 2015 que le ministère espagnol de la défense a passé commande pour quatre drones de reconnaissance General Atomics MQ-9 Reaper. Des engins qui à l’instar des premiers exemplaires achetés par l’Armée de l’Air sont de pures machines de reconnaissance aérienne et de renseignement aéroporté, sans capacité d’emport et de tirs d’armement. L’actuelle doctrine d’emploi espagnole est claire : ses drones ne sont pas des aéronefs de combat ! On ignore actuellement quelle sera la désignation de ces avions sans pilote.

Mais surtout ils permettent d’ores et déjà aux militaires espagnoles de retrouver une capacité de reconnaissance tactique perdue depuis 2002 et le retrait du service des derniers McDonnell Douglas RF-4C Phantom II utilisés depuis le début des années 1970. Pour autant l’Ejército del Aires peut actuellement s’appuyer sur les trois exemplaires du Cessna Citation V utilisés pour l’espionnage aéroporté et la cartographie. Des avions cependant inaptes à servir au plus près du champ de bataille à la différence notable avec les drones MQ-9 Reaper.

Cette IOC empêche cependant que les Espagnols déploient leurs nouveaux drones dans une opération extérieure comme Barkhane, sous commandement français, ou encore une mission de maintien de la paix sous autorité de l’ONU et/ou de l’Union Européenne. Pour ce genre de missions les femmes et les hommes de l’Ejército del Aire devront patienter jusqu’en 2021 au plus tôt.

Photo © Ejército del Aire

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom