Voilà qui pourrait relancer les spéculations autour de ce qui demeure aujourd’hui encore un des grands mystères de l’aviation commerciale contemporaine. Presque quatre ans après le drame la compagnie aérienne Malaysia Airlines confirme qu’un élément de son Boeing 777-200ER a bien été retrouvé voici deux mois sur les côtes malgaches. On doit cette découverte capitale au chasseur d’épaves Blaine Gibson. D’autres objets ont également été retrouvé sur le littoral de cette île mais sans que l’on puisse clairement les rattacher à l’avion disparu.

Pour mémoire c’est le 8 mars 2014 que cet avion de ligne a disparu sans laisser de trace. Il reliait Kuala-Lumpur à Pékin. Malgré des recherches longues et intensives très peu d’éléments concrets ont été retrouvés, à l’exception notamment d’un morceau de voilure retrouvé sur les côtes réunionnaises. Cette disparition a bien entendu fait couler beaucoup d’encre et à alimenter les plus fantaisistes théories du complot de s’en donner à cœur joie.

Autant dire que l’affaire de la disparition du vol MH370 est du pain béni pour les chasseurs d’épaves. Et c’est donc l’un d’entre eux, Blaine Gibson qui a retrouvé à Madagascar une pièce essentiel de l’avion disparu. Un morceau de plancher de bord avec une étiquette encore partiellement lisible qui a permis aux experts de Malaysia Airlines de confirmer à plus de 90% son appartenance au Boeing 777-200ER en question.
Gibson et son équipe ont également rapporter en novembre 2018 plusieurs objets pouvant avoir appartenu aux passagers et membres d’équipage du biréacteur commerciale. Des chaussures, sacs, et vêtements diverses ont ainsi été repêchés au plus près de l’élément de plancher. Cependant rien ne peut clairement les rattacher aux valises des deux-cent vingt-sept passagers de l’avion.

Outre ce morceau de plancher d’autres pièces soupçonnées d’appartenir au vol MH370 auraient été remises par Blaine Gibson à la compagnie mais cette dernière ne confirme actuellement pas qu’elles puissent provenir de l’avion. Selon le chasseur d’épaves les villageois vivant à proximité du site de découverte posséderaient d’autres pièces et seraient prêts à les céder (contre récompense) aux enquêteurs et experts. Une méthode qui peut heurter mais il faut savoir que Madagascar est un des pays où le taux de pauvreté est le plus élevé. Des centaines de milliers de gens y vivent très en dessous du seuil de pauvreté.

Cette découverte relance les théories selon lesquelles le Boeing 777-200ER malaisien se serait abîmé dans l’océan indien et non dans le Pacifique comme certains le laissaient sous-entendre. Ce qui paraît bien plus logique. Pour autant on ignore encore les raisons de ce drame qui rappelons-le a tué 239 personnes.

Photo © Wikimédia commons.

Publicité

22 COMMENTAIRES

  1. Également, mais comme dit dans l’article, l’événement à tellement fait couler d’encre et il a de quoi, qu’il est difficile de se remémorer les multiples hypothèses.

    • Tiens revoilà la bonne vieille théorie du complot anti-Obama. Faudra que vous nous l’expliquiez celle là. Et puis évoquer Diego Garcia dès qu’on aborde le cas de l’océan indien c’est un poil (un gros poil) limite.

      • Arnaud bonjour ,
        Si vous avez un avis ,vous pouvez me donner !
        J’ ai un avis .
        Un nouveau débris répertorié a Madagascar tout comme ceux que l’ on a trouvé a Maurice et a la Réunion.
        Les courants marins dans le océan Indien sont connus .
        Une pirogue Mauricienne qui dérive se retrouvera a Madagascar .
        Les Maldiviens ont bien identifiés un avion ce jour là lui ressemblant volant a très basse altitude.
        Donc on peut penser qu’avec ces éléments l’avion c est abîmé dans l’océan indien ?
        Maintenant sur Diego Garcia il y a. une base Américaine extrêmement importante avec des portes avions nombreux avions de chasses bombardiers etc
        Cette base est très stratégique pour les Americains au point qu ils louent l’ île aux Anglais .
        L’accès y est impossible
        La base est très secrète etc
        Je me permets cette question
        Si un danger aérien éminent arrive a Proximité de cet base ,pensez vous que les Américains se defendraient a l’aide de leurs chasseurs ou pas ‘?
        Que se soit intentionnel ou pas l approche de cette île a basse altitude pensez vous que l’ordre d’abatre cet menace serait donné ou pas ?
        N’y a t’il pas eu déjà dans le passé des avions abatus par ce qu ils représentaient une menace ?
        N’y a t’il pas eu des mauvaises pistes de recherche sur cet avion?
        Et ma dernière question
        Au cas où cet avion ait été abattu
        Pourrait il être possible que l’on veuille cacher la vérité ?
        Merci de m’eclairer si vous en avez envie

  2. Pour retrouver cet avion, il faudrait chercher au bon endroit! Comment peut on se fier aux experts alors que de simples témoignage realistes d’habitants aux Maldives disent avoir vu à basse altitude passer cet avion dans le ciel, ils le décrivent et même donnent les couleurs!
    Qui protège t-on, un état? Sans étre expert je demande de vérifier la la version destruction à l’approche de la base américaine dans l’ocean Indien ce qui expliquerait les raisons et la disparition…débris petits…

    • Quand on vous lis Aspic31 on se dit que les théoriciens du complot (généralement bien anti-américains dans cette histoire) s’en donnent à cœur joie. Ce sont généralement les mêmes qui estimaient que l’avion de Malaysia Airlines abattu au-dessus d’une zone ukrainienne sous occupation russe n’avait pas été abattu par Moscou mais par Kiev pour faire porter le chapeau à Poutine. Décidément les théories du complots comme la vôtre sont toujours aussi drôles !

  3. Ca n’empêche pas que l’explication comme quoi l’avion a été détruit par des chasseurs américains pour cacher des essais topsecrets de l’USAF à Diego Garcia. Obama et sa clique ne sont pas clairs sur cette question. Il y avait beaucoup de passagers musulmans à bord c’est sans doute pour ça que les journaux et la télé n’en parlent pas.

    • Pas sûr du tout que la religion ou supposée religion des passagers ait quoi que ce soit à voir avec l’accident. Car rappelons-le jusqu’à preuve du contraire ce drame aérien est un accident et non un acte délibéré.

      • Mensonge vous ne savez rien, tout montre que cette « catastrophe » est en fait un acte délibéré ordonné par Donald Trump contre les Malaisiens qui ne voulaient alors pas du Lockheed F-35 Lightning 2.

        • Donald Trump vraiment ? Sachez que le drame du vol MH370 s’est déroulé avant le début de sa mandature. Et même deux ans et demi avant son élection. Donc je ne vois pas trop ce que l’actuel locataire du bureau ovale vient faire dans cette histoire. Sans doute saurez-vous éclairer ma lanterne ?

  4. Bonjour c’est dingue mais j’étais encore avant-hier en Australie et toutes les télés en parlaient. Le seul média qui en parle en France c’est votre site, c’est pas normal. Au moins ça montre votre sérieux.

    Au bonne année à toute votre équipe.

  5. Messieurs les anticomplotistes, moutons des mass-media, vous entendra-t-on encore, vous lira-t-on encore, verra-t-on encore votre suffisante posture de donneurs de leçons, lorsque les vérités apparaitront aux yeux incrédules du plus grand nombre ? Aurez-vous l’honnêteté intellectuelle de reconnaître que vous avez été bernés là où des personnes pleines de bon sens et d’intuition ont alignés des faits et ont tirés les bonnes conclusions.
    Il n’est jamais trop tard pour apprendre à réfléchir par soi-même même si cela est douloureux au départ.

    • J’avais oublié que quand on contrarie les complotistes on est forcément des moutons. Et vous Airforceone aurez-vous l’honnêteté intellectuelle de reconnaitre votre erreur quand on vous la prouvera par A+B ? L’avenir nous le dira.

      • Bonjour Arnaud,
        Douteriez-vous de la probité d’un homme qui a vu l’envers des cartes à bien des reprises et écouté les belles versions politiquements correctes ainsi que les fallacieux éléments de langages donnés aux médias?
        Beaucoup doivent connaitre le différence entre une erreur et une faute: une erreur est un acte ou une décision commis sans en connaitre la conséquence ou la portée. Une faute est une erreur commise en en connaissant toutes les implications.
        Les erreurs sont pardonnables et il n’y a aucune honte à les reconnaître, elles grandissent l’Homme et font progresser le genre humain. Les fautes sont impardonnables car elles sont commises à dessein de conquérir ou maintenir une puissance politique ou économique.
        Au niveau pénal, on peut retrouver cette notion entre homicide involontaire et l’assassinat, deux notions à bien retenir.

        J’espère pouvoir deviser avec vous lorsque la série des catastrophes MH17, MH370, pourra être éclairée par le Vérité comme le furent d’autres, laissant aux familles des victimes l’occasion d’enfin faire leur deuil.

        Airforceone

        • Désolé mais je ne comprends rien à votre commentaire. Pour info vous êtes sur un site aéronautique, ne l’oubliez pas et évitez donc le hors-sujet.

        • Pour celles et ceux qui aiment l’aéronautique et appréciez ce forum:
          Il y a un pilier fondamental en aéronautique qui est le contrôle aérien.
          Tant en Zone d’approche d’aéroport qu’en route, le contrôle aérien est le troisième œil bienveillant des commandants de bord.
          Vous pouvez avoir les appareils les plus sophistiqués et les technologies les plus pointues à bord, si deux appareils naviguent dans le même espace aérien proche, sans contrôle aérien, vous courrez à la catastrophe et elles ont été nombreuses.
          Le vol MH370 a été suivi par les contrôles aériens civils mais surtout par les CRC (Centre de Reporting et de Contrôle) militaires.
          Si certains d’entre vous ont eux la chance d’accéder à un CRC militaire, tout ce qui a été exposé sur les pertes de contact avec un trafic aérien vous fera malheureusement sourire.

          Rien de se qui entre, navigue et sort de l’espace aérien d’un pays n’échappe au CRC militaire dont la mission est d’envoyer en 15min un intercepteur, le « SCRAMBLE » de Police de l’air, afin d’identifier, communiquer, escorter et plus si non affinité un trafic non identifié (toute cette procédure est connue et toutes les manœuvres et actions sont concertées entre l’intercepteur, le CRC et le centre de crise gouvernemental).
          Pour rappel, un trafic non identifié est un spot qui apparaît sur les écrans d’un CRC qu’il soit au sol, en mer, en l’air.
          Le maillage est tel qu’il est pratiquement impossible d’y échapper.
          Un avion de ligne est loin de la signature d’un chasseur ou d’un drone. Certes un chasseur, un drone pourrait se « cacher » dans la signature radar d’un avion de ligne, pas l »‘inverse…

          Donc, pour être plus clair en terme d’aéronautique, bien cher Arnaud, affirmer que « l’on » a perdu le contact avec un avion de ligne pendant 0800Hr dans une zone géo-stratégiquement sensible. Ledit avion emportant les secret d’un brevet sensible, contenant un fret dont la nature divulguée contient des éléments hautement sensibles est une vaste et malheureuse blague.

          Et, cette malheureuse catastrophe finira par être expliquée, quelqu’un finira par parler et le puzzle sera reconstitué.

          Cela permettra d’améliorer la sécurité aérienne et fera grandir l’Aéronautique.

          Chers amateurs, votre passion s’enrichira sans aucun doute cette fois.

          Bien à Vous,

          Airforceone

        • Juste comme ça pour éviter la méprise : vous n’êtes pas sur un forum de discussion aéronautique mais sur un site aéronautique ouvrant aux commentaires ses articles. La nuance est énorme, merci de ne pas l’oublier à l’avenir et d’éviter de ce fait les hors-sujets!

    • Vous avez raison les prétendus anti-complotistes sont en fait à la solde du pouvoir mondial et des francs-maçons. Ils ont tout intérêt à taire la vérité sur la destruction de cet avion par un missile américain en cours d’essais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom