Le début de l’année dans les états baltes est l’occasion du renouvellement des détachements aériens engagés dans l’opération Baltic Air Policing. Et si en ce mois de janvier 2019 cela se vérifie avec le remplacement des F-16MLU belges par des F-16C polonais sur la base lituanienne de Siauliai il en est différemment des EF-2000 Typhoon allemands stationnés à Ämari en Estonie. En effet ils se remplacent eux-même, ou plus exactement se font remplacés par d’autres avions du même type appartenant également à la Luftwaffe. Une double vacation rare mais qui a déjà existé dans l’histoire de cette opération de l’OTAN.

Déjà en janvier 2017 des Eurofighter EF-2000 Typhoon allemands avaient succédé sur cette même base estonienne à d’autres Typhoon allemands. Pour autant ce genre de méthode est plutôt une spécialité des femmes et des hommes de la Luftwaffe.
En ce début d’année 2019 ce sont donc cinq biréacteurs allemands qui assurent la défense aérienne d’une partie des états baltes. Ces trois pays vivent en fait sous une menace quasi permanente de violation de leurs espaces aériens respectifs. Et de ce fait les avions allemands représentent des armes de premier choix face à ceux qui voudraient en découdre avec l’Estonie et la Lettonie.

En Lituanie ce sont des Lockheed-Martin F-16C/D Fighting Falcon polonais qui ont remplacé les General Dynamics F-16MLU belges déployés depuis la toute fin du mois d’août. Des avions d’un standard largement plus moderne que leur prédécesseur qui resteront à Ämari jusque fin avril 2019 avant d’être remplacés par d’autres avions de l’alliance atlantique.

Pour les quatre mois à venir donc les avions de combat allemands et polonais voleront en parallèle afin de protéger ces trois petits pays ne disposant que d’aviations militaires restreintes et sans véritable moyen. Ils auront surtout pour mission d’assurer la souveraineté estonienne, lettonne, et lituanienne face aux tentatives des forces aériennes et aéronavales russes.
C’est sûr que face à des EF-2000 Typhoon allemands leurs Sukhoi Su-27 ne seraient pas forcément à leur avantage.

Photo © Bundeswehr.

Publicité

5 COMMENTAIRES

  1. « Les Sukhoi russes ne seraient pas à leurs avantages face aux ef2000 » ? C’est une blague ? Les euro fighters sont des patates assez en retard, l’aviation allemande a du mal à aligner 10 avions en tout et en face c’est pas des Mig 29C que les russes envoient embêter l’Europe du Nord, en général c’est du très moderne, Su34, Su30, Su35s…

  2. Sans être un « fanatique russe », la VVS ne possède pas que des vieux Flanker B… Il y a certes un gouffre entre la propagande de RTNews et la réalité, mais il ne faut pas non plus tomber dans la caricature.

    • Je le sais bien Bobinski et d’ailleurs vous avez raison mais je ne faisais que répondre sur le même ton au commentaire de Thomas qui semble un tantinet fana sur ce coup là 😉

  3. C’est avec cette photo que je me suis rendu compte que le système FLIR / IRST Pirate des Typhoons était aléatoirement présent, d’une armée de l’air à l’autre, et selon les moments. Cela m’a intrigué.

    Renseignement pris, il s’avère que ce système n’équipe les appareils de série qu’à partir de la version Block 5 de la Tranche 1 (puis Tranche 2 et 3 évidemment), bref ceux produits à partir de 2007, exception faite d’une partie des appareils allemands justement (volonté spécifique de Berlin ?).
    Les modèles les plus anciens entrés en service en sont donc dépourvus, et ils sont encore pléthore, même si tous les appareils de la Tranche 1 (Block 1 & 2) seront à terme rétrofités à un standard plus élevé (T1 Block5, et certainement plus tard T2 / T3 en fonction des moyens de chaque utilisateur).
    Bref, à l’instar de nos Rafale (F1-F2-F3-F3R), les flottes d’EF2000 des utilisateurs historiques (UK/De/Sp/It) sont assez hétéroclites, cet aspect extérieur aisément identifiable qu’est le PIRATE en est une illustration.

    Blague à part, pour revenir à l’article il est vrai qu’avec la notoire faible disponibilité des appareils de la Luftwaffe, ce déploiement ne manque pas de mettre le doigt là où cela lui fait mal. Par contre, pour tempérer les propos de tous, même si effectivement la Russie aligne de plus en plus de chasseurs modernes / modernisés dans les cieux d’Europe du Nord, cela n’enlève en rien aux capacités intrinsèques des EF2000 allemands, qui avec leur radar CAPTOR couplé à l’AIM120 et IRIS-T, n’ont pas non plus à rougir des leurs concurrents (mais la VVS est aussi très hétéroclite me direz-vous ; ) ).
    Autant pour son côté « multirôle », je suis parfaitement d’accord, le Typhoon est à la ramasse comparativement à beaucoup, mais c’est tout de même un client sérieux en air-air.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom