Indubitablement ce n’est pas le plus impressionnant des états américains. Le Vermont va devenir cet automne le premier état à disposer dans les rangs de son Air National Guard d’une unité opérationnelle sur Lockheed-Martin F-35A Lightning II. Ces chasseurs furtifs de nouvelle génération vont prendre la place des General Dynamics F-16C/D Fighting Falcon retirés du service ce dimanche 6 avril 2019. La période de quelques mois qui vient va permettre la transformation opérationnelle des pilotes d’un avion à l’autre.

C’est donc le 134th Fighter Squadron de l’Air National Guard du Vermont qui sera déclaré opérationnel sur ces dix-huit Lockheed-Martin F-35A Lightning II à l’horizon octobre 2019. Il est sis à Burlington ANGB. Pendant les quelques mois qui viennent ses pilotes mais aussi ses mécaniciens vont donc devoir apprendre à travailler sur cet avion de dernière génération. Un travail qui ne se fera sans doute pas tout seul, mais pour lequel l’unité pourra compter sur les deux simulateurs de vol affectés temporairement par le constructeur.

Pour les personnels de cet escadron américain c’est une petite révolution. En effet depuis 1986 il volait sur General Dynamics F-16 Fighting Falcon, étant passé en 1994 des versions A/B aux versions C/D. Cette unité a pour spécialité la défense aérienne d’une partie de la côte est des États-Unis entre la ville de New York City et la frontière canadienne.

Le choix du Vermont, frontalier du Québec, peut d’ailleurs surprendre. Ce n’est ni le plus vaste ni le plus peuplé des états américains, loin s’en faut. Dans le premier cas il est classé à la 45ème place et dans le second à la 49ème, sur un total de 50 états. Mais son 134th Fighter Squadron a toujours su être à la pointe de la technologie faisant sans voler les avions les plus modernes du moment. Le choix de son passage en premier parmi toutes les formations de l’Air National Guard était donc logique.

General Dynamics F-16C Fighting Falcon du 134th Fighter Squadron.

D’autres unités de chasse de l’Air National Guard devraient également dans les prochains mois voir partir leurs actuelles montures pour le F-35A Lightning II. Il faut savoir que ces avions seront livrés neufs et non prélevés sur les stocks d’autres unités comme cela a été avancé de manière erronée par plusieurs médias américains non spécialisés.

Photos © US Air Force.

Publicité

8 COMMENTAIRES

  1. Fait marrant: la captile du Vermont est … Montpelier.
    Etonnant en effet ce choix du ou pour Vermont. A première vue, j’aurai cru que l’Alaska ou d’autres états ayant le F-22 serait un choix plus audacieux.

    • Non car le F-35A est clairement considéré outre-Atlantique comme le successeur du F-16C/D. Après on peut parfaitement ne pas être d’accord avec les Américains à ce sujet mais c’est le cas. 🙂

    • Peut-être que le choix du F35 a été fait dans le sens de remplacer un avion omni-role par un autre omni-role, sachant que le F22 est plutôt axer supériorité aérienne

    • Clairement, Arnaud et Aimé : le F35 remplacera en quantité et en qualité avant tout le F16.

      Quant au cas de l’Alaska, c’est un des états les plus sensibles niveau souveraineté vu la proximité de l’aviation russe, et le F22 s’y est extrêmement rapidement imposé par son orientation quasi-exclusive air-air et sa grande autonomie. Le F35 à mon sens y serait assez peu adapté, encore que… car cela serait un signal intéressant envoyé aux Canadiens… 😉

  2. Dès le départ, il me semble, le F22 devait remplacer le F15 alors le F35 doit remplacer les F16, F18, A10 et harrier.
    Malgré ses déboires, le programme F35 continue et le remplacement global de ces avions (probablement en nombre inférieur tout de même).
    Le vrai problème c’est l’arrêt de la production du F22 prématurément qui a empêché le remplaement dse F15, d’où les propositions envisagées de F15 améliorés .

  3. Le F-35 n’est pas aussi polyvalent que son constructeur ne veut laisser croire. À preuve, l’US Navy continue à commander des Super Hornet et l’USAF souhaite acquérir une nouvelle version du F-15. Les Américains ne sont pas prêts à mettre tous leurs oeufs dans le panier du F-35 ! Les éventuels acquéreurs du F-35 devraient en prendre note…

    • Boeing vient de présenter le F-15EX et le Pentagone se prépare pour une première commande de 80 appareils afin de remplacer les plus vieux F15 C/D. Son prix d’achat et son cout d’emploi seront moins couteux que le F-35
      Le F-35A a été conçu principalement pour l’attaque au sol.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom