C’était un des marchés de remplacement d’hélicoptères militaires les plus courus d’Europe centrale, cette fois nous en connaissons l’issue. Ce vendredi 3 mai 2019 le gouvernement fédéral américain a confirmé la vente de seize hélicoptères produits par Bell Helicopter et Sikorsky afin de remplacer les vieux Mil Mi-24 tchèques datant de l’ère soviétique. Ce sont donc quatre AH-1Z Viper et douze UH-60M Blackhawk qui rejoindront l’aviation de ce pays à partir de 2021. Ces derniers appareils pourront remplir à la fois des missions d’assaut et d’appui aérien rapproché.

Nous vous annoncions d’ailleurs les premiers pourparlers lors du lancement du programme voilà presque un an. Et force est de constater qu’en cinquante semaines les autorités tchèques ont changé leur fusil d’épaule. À l’époque il était clairement question d’acquérir douze Bell UH-1Y Venom et un nombre inconnu d’hélicoptères de combat. Finalement le dernier héritier en date de la lignée du Huey ne sera pas acheté par Prague.

En lieu et place c’est le Sikorsky UH-60M Blackhawk qui a été sélectionné. Et afin de parfaire son rôle dans le remplacement du Mil Mi-24 l’hélicoptère américain pourra emporter une gamme d’armement très élargie. Ainsi les Blackhawk tchèques seront autant des machines de transport d’assaut que d’appui aérien rapproché. On retrouvera dans leur arsenal des roquettes guidées APKWS de facture britannique, des roquettes non guidées Hydra, et tout un tas de mitrailleuses en nacelles dont les puissantes gatlings GAU-19B de calibre 12.7mm utilisés aussi bien en anti-personnel que pour détruire des véhicules non blindés.
Les futurs Blackhawk tchèques seront produits en Europe, chez PZL Mielec en Pologne. Ce constructeur est en effet une branche de Lockheed-Martin, la maison-mère de Sikorsky.

Mais Bell Helicopter peut se rassurer car il vend tout de même quatre hélicoptères de combat AH-1Z Viper à la république tchèque. Des appareils rustiques qui ont su s’imposer face à la concurrence en raison à la fois d’un prix moindre que leurs concurrents mais aussi par une capacité d’armement encore très élevée. En somme le dernier des Cobra est un excellent compromis entre les inaccessibles Airbus Helicopters Tiger et Boeing AH-64E Guardian d’un côté et le rustique mais efficace Leonardo AW129 Mangusta de l’autre.
Le Pentagone a autorisé outre les roquettes achetées pour le Blackhawk à armer les Viper tchèques avec des missiles AGM-114 Hellfire. Un premier lot quatorze d’entre-eux a été acheté, et Prague a placé une option sur un second identique.

Après deux contrats récents au Bahreïn et au Pakistan on peut dire que le Bell AH-1Z Viper réalise son grand retour sur la scène internationale. Désormais beaucoup se tourne vers la Roumanie qui a également fait savoir l’an dernier qu’elle entendait acheter l’hélicoptère de combat de facture américaine afin de se défaire de ses machines datant de la guerre froide.

Photo © US Navy

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom