Pour ce jour férié (en France) et puisque cela nous avait été demandé après le dernier focus de la saga nous y revenons très vite. Et cette fois-ci nous vous proposons de prendre la direction du Liban afin de nous pencher sur l’Al Quwwat al-Jawwiya al-Lubnaniyya. Celle-ci est actuellement une des plus petites forces aériennes du Proche-Orient après des années 1990 et 2000 synonymes de grande disette en matière d’armement. Elle a repris un peu des couleurs, grâce notamment au soutien américain.

Néanmoins comme vous allez vous en rendre compte ci-dessous on sent encore l’influence britannique et française dans son arsenal. L’Al Quwwat al-Jawwiya al-Lubnaniyya disposait entre les années 1960 et 1980 d’une force largement équipée auprès de ses deux pays, avec notamment des avions à réaction pour la chasse et l’attaque au sol. De telles machines sont aujourd’hui impensable dans son arsenal.
Focus donc sur cette petite force aérienne libanaise.

  • L’Aérospatiale SA.330 Puma, hélicoptère de transport d’assaut et d’appui aérien rapproché, présent au printemps 2019 à hauteur de 11 exemplaires des versions IAR-330 et SA.330L.

  • L’Aérospatiale SA.342 Gazelle, hélicoptère de reconnaissance et d’appui aérien rapproché, présent au printemps 2019 à hauteur de sept exemplaires de la version SA.342L.

  • Le Beagle Bulldog, avion d’entrainement et de liaisons, présent au printemps 2019 à hauteur de trois exemplaires de la version Bulldog T Mk-1.

  • Le Bell UH-1 Iroquois, hélicoptère de transport d’assaut et de liaisons, présent au printemps 2019 à hauteur de 28 exemplaires de la version UH-1H.

  • Le Cessna AC-208 Caravan, avion de reconnaissance et d’appui aérien rapproché, présent au printemps 2019 à hauteur de trois exemplaires de la version AC-208A.

  • L’Embraer A-29 Super Tucano, avion d’appui aérien rapproché et de surveillance, présent au printemps 2019 à hauteur de six exemplaires de la version A-29A.

  • Le Robinson R44 Raven, hélicoptère d’entraînement et de liaisons, présent au printemps 2019 à hauteur de quatre exemplaires de la version R44A.

  • Le Sikorsky S-61, hélicoptère de recherches-sauvetage et de lutte contre les feux de forêts, présent au printemps 2019 à hauteur de trois exemplaires de la version S-61N.

Il faut savoir que jusqu’en février 2019 cet arsenal alignait également un hélicoptère AgustaWestland AW.139 qui a depuis été rétrocédé à la présidence de la république libanaise. Quand aux Gazelle elles doivent quitter le service actif entre 2020 et 2021, remplacées par six appareils plus récents: des MD-530G Defender de facture américaine.
Par ailleurs le Liban possède des drones fournis par les États-Unis.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Pouvez vous m’en dire plus sur l’armement des SA330 Puma ?

    Mitrailleuse voir canon, plus panier de roquettes ?

    Dans l’ALAT, ils ne sont pas du tout armés?

    Merci.

    • Principalement ce sont des paniers à roquettes de facture française et/ou roumaine, et des nacelles-mitrailleuses. En France nos Puma ne sont armés que de mitrailleuses en sabord pour leur autodéfense. Des gundoors.

  2. Pourquoi mettre le nom de cette force aérienne en arabe plutôt qu’en français? Tu as si honte que ça d’être français Arnaud?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom