La Pologne n’en finit pas de moderniser ses forces armées et de les mettre au niveau des normes de l’OTAN. Ce mardi 28 mai 2019 le ministère polonais de la défense a officialisé son intention d’acquérir un lot de trente-deux chasseurs multirôles Lockheed-Martin F-35A Lightning II. Ils auront la tâche, si le contrat est accepté aux États-Unis, de remplacer les avions de combat de facture soviétique datés de la guerre froide. Une occasion donnée aux militaires polonais de replacer leur pays sur l’échiquier européen de la défense.

En fait depuis quelques semaines on sait que le Pentagone et Lockheed-Martin font le forcing auprès de plusieurs pays européens pour qu’ils achètent des F-35A Lightning II. Et la Pologne est en bonne place sur leurs tablettes. Alors il reste cependant que les trois parties devront attendre le résultat de la décision politique du Congrès. Les parlementaires américains pourraient parfaitement décider d’empêcher la vente de cette trentaine d’avions de combat à ce pays européen. Mais honnêtement cela a peu de chances d’avoir lieu. La Pologne est devenue au fil des ans un allié fidèle des États-Unis, certains diraient même qu’elle s’y est inféodée comma jadis du temps de l’Union Soviétique.

D’ailleurs ces trente-deux futurs F-35A Lightning II polonais devraient à l’horizon 2026 remplacer une soixantaine d’avions de facture soviétique. Il s’agira des chasseurs Mikoyan MiG-29 et des avions d’attaque au sol et de reconnaissance Sukhoi Su-22M.
Or en Pologne l’opinion publique est de plus en plus critique devant les pannes récurrentes et les incidents voire les accidents dont sont victimes tous les matériels hérités de l’ère soviétique. Beaucoup ont encore en travers de la gorge l’affaire des sièges éjectables de Su-22M. Et tout cela plaide largement pour un renouvellement de la flotte d’avions de combat, pour lequel le chasseur furtif américain est le seul compétiteur.

Mais en Pologne des voix s’élèvent déjà, notamment parmi les plus europhiles pour exiger un appel d’offres qui ouvrirait le marché aux avions provenant d’entreprises sises en Europe. Peu de chances pourtant que le gouvernement local accepte. Selon toutes vraisemblances des F-35A Lightning II voleront d’ici quelques années sous la cocarde polonaise.

Photo © US Department of Defense.

 

Publicité

24 COMMENTAIRES

  1. C’est ça l’Europe de la Défense…. avec du matériel américain certainement payé, pour une partie, par la Banque Centrale Européenne… Pfffff, désopilant :o(
    Désolé pour cette intervention mais la Pologne faisant partie de l’UE aurait du acheter Européen avant tout.

    • Aux dernières nouvelles un état est toujours souverain sur les questions de sa défense puisque aucune directive européenne n’imposant une préférence européenne n’a pu être votée au parlement de Strasbourg. Donc les Polonais ont parfaitement le droit de préférer le Lightning II à une alternative européenne.

    • C’est regrettable mais il faut savoir balayer devant sa porte. La France n’achète t’elle pas des C-130J et des Reaper américains ? Nous recevons de l’argent de l’UE également même si certes, moins.
      Après je suis d’accord il faudrait que la Pologne tout comme d’autres pays européens fassent des efforts pour accentuer le développement d’une véritable industrie européenne qui puisse concurrencer efficacement les entreprises américaine car aujourd’hui on est totalement à la ramasse avec un retard d’au moins 10 ans sur le matériel US. La France veut jouer son rôle de leader ( SCAF, drone MALE RPAS, A320neo MPA, futur char de combat principal franco-allemand, airbus hélicoptère, Naval Group, MBDA… ) mais si les autres nations derrière ne suivent pas, on ne pourra jamais le faire seul. Le seul marché français est trop réduit pour développer du matériel de pointe, il serait hors de prix. C’est pour ça que l’exportation d’armement hors d’Europe pour la France est quelque chose de primordiale.

      • Dimitri : Comme dit dans un autre post la Pologne n’est pas toute seule à ne pas acheter européen… dommage :o(
        Ensuite j’adhère tout à fait à votre analyse et mon message « brut et sans explications » (une reminiscence de sang chaud italien peut-être…) ne le dit pas, mais je l’ai pensé,

      • Les achats aux américains restent relativement minimes pour nos forces armées, et quand l’europe sortira un drone équivalent au reaper je pense que nous leurs en achèterons plus. Le 130 j à été acheté pour palier le manque de certaines capacités de l’Atlas. Ce que je veux dire c’est qu’ont achètent pas du matériel américain pour équiper toute une armée comme le font certains pays européens alors que nous avons une équivalence dans l’union comme le système PAAMS qui est préféré au PATRIOT

    • Vous avez raison, quand je pense que les belges ont acheté des armes de poings américaines pour la police alors qu’ils possèdent et fabriquent des armes de renommée mondiale!
      Et je passe la façon dont ça c’es Passé !

    • Que dire de la Belgique, des Pays-Bas, de l’Italie, et bien d’autres pays à la base de la CE et qui ne privilégient pas l’industrie européenne?

    • Rien d’étonant:
      L’Europe de la défense n’a pas vraiment de sens à mon avis actuellement.
      Car les militaires obéissent aux politiques c’est à dire en fonction des intérêts de l’entité gouvernementale et plus particulièrement à la politique étrangère.
      Or chaque pays membre de l’Europe a ses propres intérêts particulier et sa propre politique étrangère.
      Cela ne peut changer que dans le cadre d’une Europe supra-nationale forte, c’est à dire une fédération. Mais pas grand-monde, en tout cas ni parmi les citoyens Européens, ni parmi les grandes puissances étrangères (USA, et Russie en tête) ne veut de celle-ci.

      De plus dans les textes, il clairement spécifié que la défence des membre de l’union est intégrée à l’OTAN. Dans ce cadre, de nombreux pays de l’Europe de l’Est se tourne vers les USA pour leur défense, par peur de la menace Russe.

  2. Oui, on peut vraiment regretter le manque d’esprit europeeen des polonais sur les questions de défense, ils avaient aussi choisis us pour des hélicoptères alors que le choix pour eurocopter étaient quasiment validé il y a 2 ans je crois.
    Un rafale polonais ça aurait de la gueule tout de même.
    Bon il est vrai que même les belges ne jouent pas le jeu et préfèrent us.

    • Vous vous cachez derrière un non choix européen mais en réalité c’est le non choix du Rafale qui vous embéte vraiment.. Je suis presque sur que si la Pologne avait annoncer vouloir acheter EF2000 ou Gripen vous l’auriez quand méme critiqué,

      • Faux j’aurais applaudi des deux mains ,mais ils sont dans une démarche d’allégeance aux USA et s’essaient littéralement les pieds sur le drapeau européen qui a de moins en moins d’étoiles qui brillent.

  3. Pas la faute des seul polonais si y a pas d équivalent du f35 made in Europe. On est tous fautif à pas vouloir investir, prendre des risques et surtout une vrais entente politique et économique

  4. Oui Olive, contrat Caracal avorté en Pologne pour le remplacement des hélicos de leur armée de Terre et forces spéciales, pourtant il était sorti vainqueur, cela portait sur 50 de machines.
    Seuls des AW101 ont été récemment été commandés pour la Marine (SAR / antisousmarin), mais une micro-flotte de seulement 4 appareils. Quand on voit en parallèle les sommes investies sur les F16 block 52 et Patriot, sans parler de la discrète commande de 4 Blackhawk début Janvier qui seront fabriqués localement (et ouvrent selon moi la voie à un futur contrat plus massif), le choix du F35 ne faisait aucun doute. F35 qui seront interopérables avec les nombreux autres des voisins de l’OTAN, et amélioreront les capacités de leurs propres F16. C’est du pragmatisme pur.

    Au-delà de ces aspects techniques, la Pologne achète US car elle « adhère » US : cela n’a rien d’étonnant, les Polonais comptent bien plus sur le soutien diplomatique et militaire US que celui de l’UE pour les protéger du voisin russe, voisin qui cristallise beaucoup d’aversion et de craintes dans ce pays.

    • Oui, mais une crainte des Russes largement théâtrale et destinée à justifier l’otan pour le plus grand bénéfice des usa.
      Mais bon, les polonais continue à acheter 80% de leur gaz aux russes, comme les allemands qui continuent à construire le northstream 2 avec les russes au grand dam de Trump.

      • Je ne vous contredirai pas, mais le peuple Polonais a malgré tout un lourd et réel héritage historique contre les Russes (entre première et seconde GM, puis URSS), donc cela fonctionne, et la position diplomatique actuelle des USA (-et de facto leurs matériels-) à l’encontre de la Russie leur semble la plus à même de dissiper ces craintes. Le succès du F35 en Pologne, et plus largement en Europe, surfe autant sur son avancée technologique que le soutien de l’oncle Sam en filigrane.
        Nous le savons, les ventes d’armes ont éminemment besoin de ce que j’appelle les « haines ordinaires entre peuples » afin de justifier les budgets et autres choix politiques / diplomatiques. Ces faits sont simplement rattrapées par l’économie de Marché comme vous le soulignez, ce qui ne manque pas d’être paradoxal. Et aussi apaisant, quand on y réfléchit, car on peut penser que les dirigeants de chaque « camp » y réfléchiront à deux fois avant de se battre avec des partenaires économiques majeurs.

  5. Tant que l’Europe politique n’existera pas la Pologne n’aura pas confiance. Dans l’histoire ils ont payé pour le savoir. Il est juste regrettable qu’ils n’y croient pas et ne font rien pour que celle-ci avance.
    La conséquence logique est l’achat de matériel américain.
    Quand on voit la position de l’Allemagne sur la vente d’arme française vers l’Arabie Saoudite on est en droit de se poser la question en cas de tension avec la Russie. Sans parler des coopérations à venir. Tant que chacun jouera SA carte, l’UE n’avancera pas. Donc nous n’aurons pas de matériel européen dans la mesure où celui-ci existe.
    C’est la libre concurrence voulu par l’UE. Une préférence communautaire serai souhaitable. Il y a encore bien des règles à faire évoluer.

    • Ce qui est dingue avec votre commentaire Jean-Marc c’est qu’il n’a rien d’aéronautique et tout de politicien. Dommage d’être à ce point là hors sujet !

  6. (J’aimerais juste savoir si avionlegendaire a recu le moindre centime de la part d’un constructeur us ou de l’usaf pour être autant pro Américain.?veritablement si je pouvais avoir une reponse)
    L’eurofighter, le rafale, j-39 etc…c’est pas assez bien pour les polonais?
    les us sont des vendeurs de powerpoint inégalables mais honnêtement, derrière l’achat de la pologne,difficile d’y voir de la non corruption…
    (Et les us qui nous envois paître pour une histoire de ravitailleurs)
    J’ose imaginer la confiance et les intérêts entre ces 2 continents(, j’imagine qui est en premier lieu: America first…)
    Faudrait soit que l’europe implose soit que on trouve une personne testostéronée intègre. J’ai malheureusement peur que le 1er choix soit inéluctable.

    Merci Arnaud d’être un de ces gars qui cimente notre Europe au détriment des US… (ou peut être l’inverse)

    • @Benon

      Ce n’est pas parce que vous ne regardez (à l’évidence) les informations concernant le F-35 qu’avec une vision dogmatique et idéologique … que tout le monde fait la même chose.
      L’article en question est totalement factuel, exposant juste les faits connus sur cette volonté d’achat de F-35 par la Pologne. Que cela ne vous plaise pas c’est votre droit, et à vrai dire on est je pense nombreux à regretter que l’Europe de la Défense ne soit encore qu’un fantôme …. mais cela n’enlève rien au fait que les militaires de nombreux pays préfèrent le F-35 à d’autres avions, et ce n’est pas uniquement parce qu’il est américain (pour information une excellente version modernisée du F-16 est disponible chez le même industriel).
      Ce que les dogmatiques et les idéologues ne veulent pas admettre, c’est que les autres avions possibles ont TOUS le défaut éliminatoire de ne pas être furtifs. Car contrairement aux illusions de certains, la furtivité (passive obligatoirement mais pas que cela ) est clairement une caractéristique en haut du cahier des charges des militaires. Au point que le Rafale et le Typhoon, fers de lance de l’aéronautique européennes, laisseront la place à des successeurs qui seront tous sans exception ….. furtifs !!!

      Le vrai problème c’est qu’on a trop trainé et qu’on s’est nourri de l’illusion que la furtivité était juste un gadget US hors de prix et à l’efficacité variable …. aujourd’hui vous aurez du mal à trouver un commercial de Dassault ou un cadre de la DGA qui n’ai pas le mot « furtif » dans les priorités annoncées. Sauf que même si le drone venant du programme SCAF devrait apporter une solution furtive pour maintenir le Rafale à flot … cette solution risque fort de ne voir le jour que dans presque 10 ans, une éternité face au F-35 qui aura connu ses premières grosses mises à jour dans 2 ans (nouveau moteur et advanced EOTS).

      On est juste à la traine …. ce qui est d’autant plus rageant qu’on possède en France les compétences pour être au niveau ( le premier vol du NEURON c’est 2012 …. donc encore récent … mais cela démontre le savoir faire)

  7. Il faudrait vraiment que le tenancier du bar ( 🙂 ) envisage une série d’articles sur la furtivité, principes, histoire, fonctionnement, tactiques, avantages, inconvénients, évolutions, etc …
    Il y a un travail de vulgarisation à mener pour poser des éléments factuels sur ces débats. (Enfin, à mon avis …)

  8. http://www.air-cosmos.com/l-us-army-commande-35-uh-72a-supplementaires-108345

    Voilà, voilà, l’ignoble empire étasunien achète donc du matériel européen ! Et donc là, pas de rageux ?

    Faire un article sur un pays (européen ou autre) qui achète des avions américains n’est pas faire l’apologie de ces derniers au détriment d’une autre nation.

    Les F-15 sont encore les rois de l’air, les F-16 font encore très bien le job, les Mig-25 restent toujours impressionnants, les Su-35 semblent être monstrueux, le grippen et un superbe monomoteur moderne, le Typhoon II reste un très bon intercepteur et le rafale, bon là je dis rien je ne serais pas objectif.

    Ici on peut parler d’avions Americains et s’ils sont bons, le dire. Et on parle aussi d’avions russes et européens sans forcément les descendre en flammes.

    Bref… ICI ON PARLE D’AVIONS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom