Est-ce la fin programmée de Baltic Air Policing ? Après la lâche agression de l’Ukraine par la Russie et les menaces à peine voilée proférées par celle-ci depuis des années à l’encontre de la souveraineté des états baltes la Lituanie a décidé d’augmenter très sensiblement son budget de la défense d’ici à 2030. L’une des évolutions sera l’acquisition dans ce laps de temps d’avions de combat légers afin de renforcer les moyens de sa Lietuvos Karinės oro Pajėgos, sa force aérienne. L’achat de drones de surveillance supplémentaires est également annoncé.

Actuellement le budget de la défense lituanienne est établi à 1.65% du produit intérieur brut. Les objectifs établis à Bruxelles par l’OTAN le prévoyait à 2.15% se heurtant ainsi au pacifisme affiché et revendiqué des Lituaniens et Lituaniennes. La guerre d’expansion lancée par le dictateur russe Vladimir Poutine à l’encontre de son voisin ukrainien a totalement rebattu les cartes.
Il faut dire que depuis 2007 Moscou lance de ci de là des provocations quant à l’avenir de l’indépendance de l’Estonie, de la Lettonie, et de la Lituanie. Celles que l’on appelle les trois (petites) républiques baltes. Poutine n’a jamais caché son intérêt de les voir intégrer ce qu’il appelle sa «grande Russie».

En fin de semaine dernière la présidence lituanienne a fait savoir au secrétariat général de l’OTAN son intention d’atteindre 2.5% du PIB consacré à sa défense d’ici 2030, et immédiatement 2.25% pour 2022 c’est à dire plus que les 2.15% déjà cités et réclamés par l’alliance Atlantique. Une demi-surprise quand on sait que le peuple lituanien craint vraiment pour sa sécurité en raison de la folie poutinienne.

Au niveau de l’aviation militaire lituanienne, la Lietuvos karinės oro Pajėgos, il s’agit dans un premier temps d’acquérir des drones supplémentaires. On parle notamment d’AeroVironment RQ-11 Raven et d’EMT Aladin respectivement de facture américaine et allemande. Ils seront acquis dans l’année, sans doute même dans les semaines qui viennent. À plus long terme, sans doute aux alentours de 2024-2025, la Lituanie entend acquérir ses premiers avions de combat. Là encore deux noms reviennent plus que les autres : l’Aero L-159 ALCA tchèque et l’Alenia M-346 Master italien.
De par ses capacités air-air avérés le premier a cependant bien plus de chances de l’emporter si on en croit la presse lituanienne.

Vous l’aurez compris la folie sanguinaire de Vladimir Poutine pourrait bien pousser les plus frileux des pays européens à revoir leur armement dans un futur très proche. Après la Lituanie on parle désormais de l’Estonie et la Suède. Cette dernière pourrait même quitter sa sacro-sainte neutralité pour rejoindre l’alliance Atlantique. C’est dire si la crise est grave et profonde.

Photo © ministère tchèque de la défense.

Publicité

12 COMMENTAIRES

  1. Heuuu des Su30, 35, 57 Mig 29,31, 35 etc… soit certains parmi les meilleurs avions de combat au monde face à juste quelques Alca 159 ou M346, aussi intéressants soient ils, ne risquent ils pas d’être un peu trop… legers ?
    Malgré une aviation autrement plus puissante que celle de la Lituanie, celle de l’Ukraine n a pas tenue longtemps face aux russes.

    • Tiens le retour du « nouveau » qui nous apprend que l’aviation ukrainienne n’a pas tenue face à son homologue russe. Finalement durant votre absence vous avez rechargé vos accus de troll pro-Poutine numéro 1 du site.
      Par contre toujours aussi peu crédible le « nouveau ».

      • C’est vraiment la seule chose que vous avez souhaité retenir de mon commentaire Arnaud ?
        Passant donc sous silence le fait que des avions juste légers n’auraient aucun impact face à une aviation lourde ?
        L’aviation ukrainienne n a pas tenue face à la russe, c est un constat, pas une prise de position sinon, pourquoi serait il question de l aider avec des avions ex polonais ou bulgares ?
        Le fait que vous soyez anti russe ne changera rien à ce fait.
        Content de voir que malgré  »mon absence » vos réponses et analyses volent toujours aussi hauts (sans mauvais jeu de mots)

        • Donc le « nouveau » souhaite voir la dictature russe attaquer de nouveaux états souverains après l’Ukraine. Toujours aussi risible a défaut d’être intelligible et intelligent.
          On a vraiment pas la crème des trolls pro-Poutine !!!

    • Le Su-57 dans les meilleurs chasseurs du monde ? Tu es un petit rigolo toi. Les Russes n’arrivent pas à construire cette casserole. Sukhoi a réussi à faire pire encore que Lockheed Martin et le F-35 Lightning 2. Un nouveau comme toi je suis sur que le site s’en passerait bien.
      Et au fait l’aviation ukrainienne qui n’a pas tenu face aux Russes continue de faire voler ses MiG 29 et ses Su 25. Mais ça ton Hitler 3.0 oublie de le préciser. T’es un clown le nouveau.

      • Moi qui prenait les passionnés d’aviations pour des gens généralement intelligents !
        Il n y a pas que ces avions qui sont low cost les gars, vos commentaires sont pas bien terribles non plus.
        Mais peu importe car en attendant, des M346 ou Alca, ca ferait toujours pas long feu face a des SU30, Mig 29, 31 ou 35.etcc…

        • Donc tu ne dois toi-même pas te classer dans les passionnés d’aviation. Ton pseudo ça devrait etre le Brouteur et pas le Nouveau, tu écris et tu réagis comme les Brouteurs africains qui s’excitent désormais sur les réseaux sociaux dès lors qu’on ose penser du mal de leur cher Poutine ou de leur si belle Russie.
          Et pour mémoire les Su-35 ne font pas long feu en Ukraine, ils morflent des Stingers dans la poire tous les jours.

  2. Dommage pour les Américains que le Boeing T-7A n’existe pas encore réellement sinon il aurait parfaitement fait l’affaire. Mais Poutine pousse tout le monde à s’armer. Airbus, Dassault, et Lockheed Martin devraient pouvoir en tirer profit face à ce Hitler 3.0

  3. Ça reste compliqué de défendre un tel territoire. Même avec de l’aviation, la profondeur stratégique reste faible, tout le territoire et donc tous les terrains d’aviation sont à portée de missiles, même si ceux-ci ont des défauts.
    Je pense que leur défense doit se reposer sur quelques éléments sûrs comme des mines, de l’artillerie, du lrms, de la munition rôdeuse, du drone de combat et de reconnaissance, pour les frappes sur le deuxième échelon, mais sans piste à défendre. Et pour le contact, artillerie, chars, missiles et lance roquette. L’intérêt d’une aviation ne me semble pas si évident. Ça coûte cher, et la disproportion des moyens rend sont utilisation difficile.

  4. Selon moi, il faudrait mieux qu’ils dépensent leurs argent dans des systèmes « peu couteux » mais efficace et en nombre. Qu’ils se « gavent » de stinger, javelin et autres missiles antichar et anti-aerien qui font leurs preuves en Ukraine sans oublier des drone peu cher comme le TB2 ou des drone suicide que de se perdre dans l’achat d’avions de combat léger, qui en cas d’invasion seraient détruits le premier jour. Les pays baltes sont des petits pays qui n’ont pas la surface disponible comme en Ukraine pour pouvoir assez disperser leur aviation pour la protéger.

  5. Même des appareils de combat de petite taille, bien équipés, agiles et surtout bien pilotés peuvent faire la différence.
    Surtout s’ils ont une image radar moins importante que des mono-réacteurs/bi-réacteurs de chasse de large envergure.
    Les actions de l’aviation finlandaise (Suomen ilmavoimat) durant la 2ème guerre mondiale face aux appareils soviétiques et le nombre d’as dans leurs rangs ensuite peut servir de référence. qui croyait qu’ils pourraient résister sur le « papier »… et pourtant.
    Quel que soit le type d’appareil, s’il sont bien pilotés et intelligemment utilisés, ils peuvent faire des dégâts à une force aérienne plus pléthorique mais moins bien utilisée, moins bien commandée et à qui « à priori » on attribue la supériorité aérienne « sur le papier ». La technique de l’Air Chief Marshal Lord Dowding des « petits paquets » contre la Luftwaffe en début de la bataille d’Angleterre a également fait ses preuves.
    Des systèmes « peu coûteux », plus nombreux, facilement dispersés en cas de suspicion d’attaques, sont plus intéressants à utiliser que d’autres, plus coûteux, moins nombreux et dépendants de structures plus facilement attaquables (missiles de croisières, forces spéciales, missiles balistiques, etc.). Il ne faut pas oublier « l’effet de masse » et l’actuelle mutation de la « 3ème dimension ».
    Regardez les dégâts réalisés par les drones turques ou israéliens durant le conflit entre les Azéris et les Arméniens récemment (renvoi vers oryx blog) et la guerre actuelle en Ukraine et pour un coût plus dérisoire que celui d’appareils de chasse à 15-40 millions de dollars « pièce » à forte capacités.
    Ces nouveaux petits mono-réacteurs peuvent être intéressants pour qui sait « bien les utiliser ».
    Les L-139 Albatros, bons appareils, restent coûteux dans leur utilisation (cf. :https://www.vol-l39.com/tag/cout-dun-avion-de-chasse/) mais pour un petit pays ça doit rester « acceptable ». Après…. chaque pays est « seul comptable » de ses propres choix de matériels.
    Mais, ça n’est qu’un avis… bien sûr.
    Cordialement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom