Les autorités italiennes ne prennent pas du tout à la légère le réveil de leur volcan. Depuis ce mercredi 3 juillet 2019 le regain d’activité éruptive du Stromboli a obligé Rome à fermer l’espace aérien au-dessus du secteur tandis que sa surveillance a été sensiblement augmentée. Des hélicoptères militaires se trouvent dans la zone et doivent s’assurer que les populations civiles ne courent pas de danger particulier. Ce volcan est considéré comme le plus actif en Italie, et un des trois premiers en Europe.

La décision de fermer partiellement l’espace aérien au-dessus de l’archipel des Éoliennes à laquelle appartient l’île Stromboli a eu pour effet immédiat l’arrêt des activités aériennes sur le petit aérodrome de Lipari. Il est le seul à assurer une desserte aérienne vers le continent et accueille aussi bien des avions de tourisme que des hélicoptères. On y rencontre fréquemment aussi des bimoteurs légers type De Havilland Canada DHC-6 Twin Otter ou Piaggio P.166.

N’étant pas, à la différence du célèbre Eyjafjallajökull islandais, recouvert en permanence de glace le Stromboli projette un panache de fumée assez peu dense. Pour autant tous les avions de ligne mais également les vols militaires sont déroutés. Aucun avion n’a l’autorisation de survoler actuellement le volcan.
De même les hélicoptères qui pourraient vouloir faire admirer les fameuses explosions stromboliennes à de riches touristes ont reçu la consigne de ne pas s’approcher. D’ores et déjà les autorités italiennes dénombre un mort et au moins deux disparus, des randonneurs qui se trouvaient dans le secteur avant l’éruption.

Afin de surveiller au mieux la montagne et prévenir les incendies liés à ses écoulements de lave le ministère italien de l’intérieur à déployé autour du Stromboli deux hélicoptères de la Guardia Costeria : un AgustaWestland AW.139 et un Agusta-Bell AB-412. Tous deux disposent à la fois d’équipement permettant d’observer de jour comme de nuit les flancs du volcan mais ils peuvent également assurer des missions d’évacuation sanitaire en cas d’urgence vitale.

Soulignons que l’armée italienne dispose de NHIndustries NH-90TTH dont les équipages sont prévus pour participer aux opérations en cas de nécessité. Ils sont en effet formés à voler au plus près du panache de fumée des volcans actifs et leurs hélicoptères disposent de filtres amovibles renforcés permettant de protéger les entrées d’air des turbines. Ils peuvent être déployés au plus près du Stromboli en quelques heures seulement et participer à l’évacuation des près de 500 habitants du seul village se trouvant à ses pieds.

NH-90TTH de l’Esercito, l’armée italienne.

Le ministère italien des transports se veut rassurant. Il rappelle que les restrictions de circulation aérienne et maritime autour du Stromboli ne durent rarement plus de deux à trois semaines à chaque fois. Le seul problème c’est qu’elles interviennent actuellement en plein début de saison touristique estivale. C’est le calendrier en somme qui est mauvais, mais le principe de précaution prime sur toutes les considérations économiques.

Photos © ministère italien de l’intérieur.

Publicité

5 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Arnaud,
    Il y a déjà 10 jours un ami en voilier , de passage, en direction de la Grèce, me disait que les fumerolles étaient bien plus épaisses que d’habitude !

    • Donc Dutertre vous ne lisez pas et ne commentez pas les articles relatifs par exemple à l’aviation aux États-Unis, dans la Golfe, ou encore en Russie puisque c’est encore plus loin de « chez nous » que le volcan Stromboli.

  2. Bien que le Stromboli soit fort éloigné du Québec, merci Arnaud ! Un autre exemple de la grande utilité des hélicoptères pour la protection civile lorsque la nature manifeste des sautes d’humeur.

  3. Vous avez bien raison, Marcel, Un touriste Québécois en visite à Marseille m’a dit fort gentiment que nous autres les français avions un énorme nombril ! ( je n’aurais pas du écrire avion peut-être ! Rafale, ou Bombardier alors ! pour parler nombriliste !) bref , c’est juste une taquinerie de ma part envers mes « chers » compatriotes ! j’aime bien ce site aussi pour les nombreuses infos sur les armées de l’air des autres pays voisins plus ou moins éloignés, n’en déplaise à certains !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom