L’incendie est arrivé au pis moment de la journée pour les 215 pompiers californiens engagés dessus. Ce dimanche 25 août 2019 en fin d’après-midi un important feu de broussailles s’est déclaré à Glendale, un des quartiers résidentiels de Los Angeles. Outre les équipes au sol six hélicoptères dont cinq de bombardement d’eau ont été dépêchés sur zone. Leur intervention a permis de circonscrire l’incendie en un peu plus de trois heures et demi.

C’est aux alentours de 16 heures 10 que le central d’urgences du 911 de Los Angeles reçoit plusieurs appels faisant état d’un incendie d’espaces naturels sur le secteur de Glendale. Très rapidement plusieurs camions sont déployés sur zones et les soldats du feu constatent grâce à leurs drones que le feu vient grignoter les abords de deux routes principales. Quelques minutes après leur arrivé le feu a sauté au-dessus de la voie rapide dite Freeway 134. Dès lors il est décidé de demander l’envoi d’hélicoptères bombardiers d’eau.

Fire 5 en train d’attaquer le feu.

Le premier hélicoptère envoyé est Fire 6, le Bell 206B chargé de la reconnaissance et du guidage des autres aéronefs. Dans le même temps six camions citernes installent une drop zone permettant aux bombardiers d’eau de se ravitailler au plus près du foyer.
Rapidement il a été rejoint par Fire 3, Fire 4, et Fire 5. Il s’agit de trois Agusta-Westland AW.139 destinés à la lutte anti-feu.

Mais au bout d’une heure de présence des quatre hélicoptères un second renfort est demandé. Il concerne cette fois le Sikorsky S-64 Skycrane loué pour la saison d’été auprès de la société Erickson Air-Crane. Ce bombardier lourd permet des attaques très ciblées en raison de sa très grande manœuvrabilité et de sa stabilité exceptionnelle en vol stationnaire. Le Los Angeles County Fire Department, qui gère les soldats du feu du comté (et non de la ville) de Los Angeles a également déployé Copter 17, un Bell 412HP en alerte permanente.

L’action conjuguée de ces cinq hélicoptères bombardiers d’eau, de l’hélicoptère d’observation et de commandement aéroporté, et des équipes au sol a permis de finalement fixer l’incendie aux alentours de 19 heures 30. Une heure plus tard il était officiellement circonscrit.

Pour les pompiers du Los Angeles Fire Department il était temps de pousser un gros ouf de soulagement. Bien que près de quatre hectares soient partis en fumée, ils ont pu sauver plusieurs sites importants comme la faculté de droit de Glendale ou encore deux immeubles de bureaux. L’un d’eux abrite une partie de la célèbre société de production cinématographique Dreamworks Entertainement. Mais surtout les deux voies routières étaient bondées d’automobilistes rentrant de la plage ou de weekend, les bouchons était considérables durant tout l’incendie avec en plus une température extérieure élevée. Pour autant aucun malaise grave n’a été relevé.

Le Skycrane en action sur les collines de Glendale.

Les autorités locales ont décidé de mener une investigation poussée, craignant un incendie criminel dans une zone habituellement épargnée par les feux de broussailles. Insignifiant par rapport à la catastrophe écologique qui se déroule actuellement en Amérique du sud ce feu est pourtant symptomatique de ce qui existe à Los Angeles : des incendies de broussaille en plein cœur d’une des plus grandes mégapoles du monde. Et donc des hélicoptères bombardiers d’eau omniprésents pour les riverains.

Photo © Los Angeles Fire Department.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom