Même s’ils ne sont plus les hélicoptères de combat les plus modernes du monde, largement surpassés depuis par les Eurocopter Tigre européens et Kamov Ka-52 russes, ils demeurent des marqueurs forts dans l’aviation militaire contemporaine. Un total de vingt-quatre McDonnell-Douglas AH-64D Apache viennent d’être transportés par avions jusqu’en Allemagne. Basés à Illesheim dans le sud du pays ils pourront participer à l’opération Atlantic Resolve menée par l’OTAN suite à l’invasion russe de la Crimée. Des hélicoptères dont la livraison fait déjà polémique en Allemagne.

En manœuvres à Fort Stewart AAF.

C’est depuis Fort Stewart AAF non loin de Savannah en Géorgie que les vingt-quatre McDonnell-Douglas AH-64D Apache ont rejoint l’Europe. Ils ont été embarqué à bord de Boeing C-17A Globemaster III et de Lockheed C-5M Galaxy de l’US Air Force afin de franchir l’Atlantique nord, la base de l’US Army disposant d’une piste permettant l’emploi de ces gros quadriréacteurs.
Durant la guerre froide des bombardiers stratégiques Boeing B-47 Stratojet y furent même basés entre 1953 et 1959.

C’est la brigade d’aviation de combat de la 3rd Infantry Division de l’US Army qui les possède et va les employer durant les neuf prochains mois à Storck Barracks. Il s’agit d’une installation militaire américaine sise dans le village allemand d’Illsheim, une commune d’à peine plus de 900 habitants. Ce terrain de manœuvres est situé en Bavière sur une ancienne base utilisée par la Luftwaffe durant la Seconde Guerre mondiale. Elle accueillit alors aussi bien des Dornier Do 17, que des Junkers Ju 88,  ou encore des Messerschmitt Me 410.
Pour autant la vingtaine d’hélicoptères américains ne devrait pas y demeurer en permanence, et cela ne passe pas forcément dans l’opinion publique allemande.

Bien connue pour son pacifisme exacerbée celle-ci accepte assez mal que les AH-64D Apache américains puissent survoler en toutes libertés le territoire bavarois. Beaucoup d’Allemands voient désormais dans la présence militaire américaine, en continue depuis 1945, comme une occupation injustifiée. L’Allemagne contemporaine est une démocratie et un état de droit aux antipodes du régime hitlérien, on comprend donc aisément le sentiment qui existe chez nos voisins d’outre-Rhin.
D’autant que le Pentagone a laissé sous-entendre que ces Apache pourraient bien participer à des missions bien plus sensibles que de simples vols d’entraînement en Allemagne.

Storck Barracks n’est en effet sur ce coup là qu’une base arrière pour les vingt-quatre biturbines de l’US Army. Ils devraient sous quelques semaines se retrouvés déployés sur le territoire des états baltes (Estonie, Lettonie, et Lituanie) ou de la Pologne afin de contrer les velléités expansionnistes russes dans cette partie de l’Europe. En effet l’US Department of Defense a officiellement annoncé que ces Apache allaient participer aux opérations d’Atlantic Resolve.
Pour mémoire cette mission a été formée par l’OTAN suite à l’invasion et l’annexion du territoire ukrainien de Crimée par la Russie.

Finie l’époque où tous les AH-64D Apache portaient le radôme du système Longbow.

Ces vingt-quatre AH-64D Apache devraient rentrer aux États-Unis entre la fin juillet et le début août 2020, sauf si la mission est prolongée en Allemagne ou ailleurs.

Photos © US Army.

Publicité

11 COMMENTAIRES

      • Je serai moins catégorique que vous…
        Il est vrai la cellule (design) est très ancienne mais on ne peut pas dire que Apache n’ait pas été pour le moins sérieusement remanié au cours des dernières années.
        Que dire de l’AH-64D Block III? J’ai peine à croire que les helos type Tigre ou Kamov le surclassent aussi nettement que vous semblez l’affirmer…
        Pour ma part je ne doute pas qu’il soit un rival sérieux en cas d’affrontements…

  1. bonjour, c’est pour ça que l’Australie va remplacer Eurocopter Tigre par des apaches, donc votre théorie tombe a l’eau, les australiens sont très sévère a l’égard du Eurocopter Tigre malgré les améliorations prévues par le standard 3

    • Sauf que si vous aviez la moindre once d’honnêteté intellectuelle vous rappelleriez que la commande des Apache australiens vis à vis des Tigre provient de pressions faites par le Pentagone sur son « allié » australien. En outre les militaires australiens eux-même reconnaissent que si le Tigre n’a jamais été adapté pour leurs besoins le Guardian (la nouvelle version de l’hélicoptère américain) ne l’est pas plus. Une machine comme le Ninja japonais serait bien plus efficace à leurs missions de reconnaissance, mais son exportation est bloquée par Washington qui craint de ne pas pouvoir vendre ses hélicoptères. CQFD.
      Après c’est sûr que l’honnêteté intellectuelle n’est pas donné à tout le monde. 🙂

  2. « Finie l’époque où tous les AH-64D Apache portaient le radôme du système Longbow. »
    Pourquoi s’il vous plait? Il n »est plus forcément nécessaire ou supplanté par un autre système?

  3. Ça sent le chauvinisme à plein nez.
    L’apache à fait ses preuves sur de multiples champs de bataille et est très apprécié des forces et des pilotes qui l’on côtoyé.
    Dire que les les apache sont dépassés c’est de la jalousie. Il est constamment mis à jour et accompli son rôle à merveille. Je vais jouer le même jeux le bloc3 du apache en metra plein la geule au tigre. Chauvains!!!! Informés vous avant de publier nimporte quoi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom