C’est sans doute une demi-déception chez Lockheed-Martin car on pouvait s’attendre à une plus grosse commande. Ce mardi 8 octobre 2019 les États-Unis et les Pays-Bas ont conjointement annoncé l’acquisition par la Koninklijke Luchtmacht d’un lot de neuf F-35A Lightning II. Ils vont venir s’ajouter aux trente-huit exemplaires déjà en cours de réception. Une commande qui chez l’avionneur américain laisse en augurer d’autres de la part de pays déjà utilisateurs de son avion furtif.

Contrairement à ce qui se passe en France où le bashing contre cet avion demeure toujours aussi fort (et fatiguant) le Lockheed-Martin F-35A Lightning II jouit d’une excellente réputation aux Pays-Bas. Globalement les enquêtes d’opinions commandés depuis trois ans par le ministère hollandais de la défense suite à la livraison des premiers exemplaires montrent que les Néerlandais sont fiers de posséder le plus récent et le plus moderne des avions de combat dans le monde. Surtout grâce à lui ils entrent dans le club (de moins en moins) fermé des pays possédant des jets à signature radar réduite. Dans un petit pays comme celui-ci où le pacifisme et l’anti-militarisme l’emportent souvent sur les considérations militaires c’est très important.

Et c’est ce qui permet aux généraux et décideurs politiques locaux de faire valider facilement cette commande de matériels américains. Les F-35A Lightning II ayant le vent en poupe il n’a pas été difficile de convaincre l’opinion publique de l’intérêt d’en commander neuf supplémentaires.
Dans le même temps on a appris que les experts de Lockheed-Martin avaient spécifier que l’achat de neuf avions supplémentaires n’était pas suffisant pour justifier que l’avionneur vende de nouveaux simulateurs de vols. Pour autant il n’était pas fermé à leur commercialisation aux Néerlandais.

Surtout cette commande supplémentaire va permettre à la Koninklijke Luchtmacht d’envisager la création d’une troisième escadrille sur l’avion furtif américain. Celle-ci devrait être opérationnelle à l’horizon 2025-2026. Ainsi les bases de Leeuwarden dans le nord du pays et Volkel dans le sud conserveraient leurs unités actuelles. Les escadrons 312 et 313 volant sur la seconde et l’escadron 322 sur la première, cette dernière est d’ailleurs en cours de transformation sur F-35A Lightning II.

F-35A Lightning II néerlandais survolant une des magnifiques plages de la Mer du Nord.

Comme d’autres forces aériennes européennes la Koninklijke Luchtmacht participe régulièrement à des exercices et missions ponctuelles de l’OTAN. Ses jets furtifs seront donc sans doute employés comme tels.

Photos © Lockheed-Martin.

 

Publicité

16 COMMENTAIRES

  1. En même temps, j’ai envie de dire que la commande initiale semblait un peu trop limite …
    (Pareil pour nos voisins du Nord, 34 machines ça risque d’être vraiment trop juste).
    Même si ces appareils sont des multiplicateurs de force, ils n’ont pas le don d’ubiquité, il faut toujours des appareils pour tenir un ciel toujours plus étendu.

  2. Perso je doute de l’efficacité de cet avion.
    Nous verrons peut être au moyen Orient si il est efficace ou si ce n’est que de la pure communication et une histoire de lobbies.

  3. Les retombées industrielles doivent être significatives et les militaires (gradés) doivent apprécier le glamour genre «Top Gun» des bases d’entraînement aux USA .Pour une nation maritime,il vaut mieux longer la plage,comme l’illustration car en cas de panne l’eau est très froide en hiver…un biréacteur aurait été plus sûr..La capacité d ’emport en soute n’est-elle pas plus réduite qu’ un F-16 ? La furtivité deviendrait alors un défaut. Pour en terminer ,il ne serait même pas mach 2, les Yvans bien. !

  4. En même temps je ne comprends pas très bien l’intérêt pour les Pays-Bas d’entretenir une grande force aérienne du fait de leur position géographique. A contrario de la Suisse qui revendique une autonomie, et mises à part leurs missions de transport hypothétique de l’arme nucléaire américaine et leurs 8 F16 utilisés contre les pick-ups de l’état islamique, ces F35 vont être dédiés à la police du ciel.

  5. Comme je ne comprends rien à ce phénomène de bashing sur cet appareil et que j’aimerais en connaître une éventuelle explication, pourriez-vous me dire si ce dernier a réellement eu beaucoup de problèmes de jeunesse, quelque soit leur importance, et si ils ont été tous corrigés pour le rendre 100% fonctionnel ? Il est en effet relativement difficile de trouver des informations fiables sur ce sujet. De plus il faut noter qu’un F-35 japonais s’est écrasé, tuant son pilote, sans que l’on connaisse, du moins publiquement, la cause. Par ailleurs je m’interroge sur la raison qui pousse autant de pays européens à acheter autant de ces très coûteux appareils pas forcément toujours très polyvalents (cf votre article sur la commande de F-15 EX par l’USAF où vous disiez que cette dernière était un peu revenue sur ces choix concernant l’utilisation du F-35). Est-ce selon vous une volonté politique d’acheter forcément un produit américain pour mieux démontrer sa fidélité à l’oncle Sam ou est-ce le fait que les produits européens (Dassault Rafale ou Eurofighter Typhoon) ne sont pas assez performants/pas adaptés aux besoins ? En tout cas ce F-35 est une superbe réussite à l’export tout comme cela fut le cas avec le F-16, toujours un Lockheed d’ailleurs. Les leaders de l’entreprise doivent se réjouir de cela. Ce que j’aime bien dans cet appareil est son côté futuriste avec ses formes géométriques et le reflet doré de la verrière. J’espère que vous appréciez mes commentaires actuels et désolé de m’être emporté l’autre jour. Cordialement.

    • A qu’il faut en faire des circonvolutions pour que son commentaire puisse perdurer sur ce site.
      Ne pas émettre un avis négatif, mais poser juste des questions et finir par encenser les qualités esthétiques du phœnix volant connu de tous pour la pureté de ces lignes…

      Bel effort.

      • La seule raison pour qu’un commentaire soit modéré c’est qu’il soit grossier ou insultant. Donc inutile de se victimiser après. 🙂
        Ah oui pardon le trolling aussi est formellement prohibé.

  6. Pour info le commentaire de Léon a été supprimé car il était très insultant et outrageant. L’utilisation de grossièreté est totalement prohibé, la richesse de la langue français fait que l’on peut éviter ce genre de mots.

  7. Sauf erreur de ma part je n’ai pas obtenu de réponse à la question que je vous ai posée, pourriez-vous si votre agenda le permet prendre le temps d’y répondre ? Votre réponse pourrait être intéressante et profiterait également à d’autres de vos lecteurs mais je peux comprendre que ce n’est pas forcément évident de toujours trouver le temps de répondre à toutes les questions que l’on vous pose, la rédaction hyper fréquente d’articles devant déjà fortement vous occuper. Et comme la modération est également ici une activité bien plus fréquente que le fait d’entretenir une relation avec la communauté mais là encore la première est bien plus rapide à mettre en œuvre que la deuxième.

    • Désolé de ne pas y avoir répondu je pensais que votre question sur le bashing était purement rhétorique.
      Oui le bashing a reposé au départ sur une vision excessive des cafouillages de jeunesses du Lightning II mais comme cela a existé par ailleurs pour le Rafale ou l’Eurofighter il y a quelques années. Aujourd’hui le gros des erreurs a été corrigé, mais certains aspects déplaisent et alimentent ce bashing. Sans compter le fait que l’avion est américain et donc qu’il est la cible de certains groupes de pression. On en ferait le 10ème pour le Sukhoi Su57 pourtant très discutable dans ses capacités et ses qualités et vous entendriez des cries d’orfraie nous accusant de racisme anti-russe.

  8. Je ne sais pas si quelqu’un à penser à zoomer sur le pilote de la photo, mais visiblement il n’est pas totalement absorbé par le pilotage pur ! (On dirait qu’il lit une checklist …à moins que ce ne soit un équivalent batave de l’Equipe)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom