L’Australie va revendre une quarantaine de ses F/A-18 Hornet à un contractor américain.

Voilà de «nouveaux» avions qui vont venir enrichir l’entraînement des pilotes des forces américaines. Ce jeudi 5 mars 2020 l’entreprise Air USA a fait savoir qu’elle était intéressée par le rachat de quarante-six chasseurs-bombardiers McDonnell-Douglas F/A-18A/B Hornet appartenant à la Royal Australian Air Force. Cette société est ce que l’on appelle un contractor, c’est à dire une entreprise spécialisée dans les questions de défense et placée sous contrat auprès des militaires. Dans le cas d’Air USA son client privilégié est le Pentagone.

Le montant du contrat entre Air USA et le ministère australien de la défense n’a pas été révélé. Par contre les autorités de Canberra ont tenu à indiquer que ce contrat allait permettre de créer vingt-cinq emplois de techniciens pour une durée d’environ un an et demi afin de rendre les quarante-six McDonnell-Douglas F/A-18 Hornet compatibles avec le cahier des charges de l’entreprise américaine. C’est donc sur le territoire australien que ces avions seront modifiés, même si la nature exacte du chantier n’a pas été révélée. Il semble que plusieurs éléments propre à la défense australienne soient déposés avant leur livraison aux États-Unis.

Air USA n’est pas le premier contractor à racheter des avions de chasse déclassés. À l’été 2017 la société ATAC avait déjà acquis un lot de soixante-trois avions français, des monoréacteurs Dassault-Breguet Mirage F1. Ces avions ont d’ailleurs commencé à voler l’an dernier aux États-Unis.
Et ils ne sont pas les seuls.

Il faut remarquer que les Australiens sont particulièrement bons dans la revente de leurs McDonnell-Douglas F/A-18A/B Hornet. En effet avant Air USA ils ont réussi à revendre vingt-cinq autre avions déclassés au Canada afin de soutenir la flotte actuelle de CF-188 Hornet.
En fait la puissance régionale océanienne cherche depuis plusieurs mois à se débarrasser de l’ensemble de sa flotte du chasseur-bombardier de facture américaine. Actuellement la Royal Australian Air Force évolue sur trois modèles d’avions de combat : Boeing F/A-18E/F Super Hornet, Boeing EA-18G Growler, et Lockheed-Martin F-35A Lightning II. Excusez du peu.

Photo © US Department of Defense.

 


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

8 réponses

  1. Petite question, je comprends pas bien ce que font ces entreprises « contractor », particulièrement dans ce cadre? Formation des pilotes, autres…?

  2. La question sous entendue était : ces entreprises « contractor » d’aviation participent elles à des missions de combat pour le compte du pentagone? Mais je me doute que nous n’aurons pas la réponse.

    1. Relisez ma réponse précédente et vous aurez votre réponse Fbtk. Les contractors du type Agressors ne mènent que des missions d’entraînement. Je ne vois pas trop pourquoi vous iriez chercher des missions de combat avec des avions souvent dépassés.

    1. C’est plus compliqué qu’un retrait franc. Ils sont en cours de retrait, depuis l’arrivée des premiers F-35A Lightning II.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...