L’hélicoptère militaire participait à la mission Reassurance au profit des forces de l’OTAN. Ce mercredi 29 avril 2020 en soirée le Sikorsky CH-148 Cyclone affecté à bord de la frégate canadienne NCSM Fredericton a été perdu au radar alors qu’il patrouillait la Mer Ionienne. Aucun doute désormais sur le fait que l’hélicoptère se soit abîmé en mer. Un des membres d’équipage a d’ores et déjà été retrouvé mort.

On ignore encore actuellement les raisons de l’accident. Tout juste sait t-on que l’hélicoptère de combat naval Sikorsky CH-148 Cyclone numéro 822 avait décollé un peu plus tôt de la frégate NCSM Fredericton à bord de laquelle il était déployé. Le bâtiment de guerre et l’aéronef embarqué participaient à la mission canadienne Reassurance servant au profit des forces atlantistes engagées en Europe orientale et dans le bassin méditerranéen.

Le CH-148 Cyclone n°822 à l’exercice avec la frégate NCSM Fredericton.

Six membres d’équipage se trouvaient à bord du Cyclone en question. D’ores et déjà une dépouille a été retrouvée par les gardes-côtes grecs. On a également appris que des navires de guerre américains, français, et italiens croisent dans la zone à la recherche d’éventuels survivants ou de traces de l’hélicoptère perdu. Un patrouilleur des gardes-côtes albanais et un de leurs coreligionnaires turcs se sont joints à eux. Des débris auraient été repérés au large de Céphalonie. La célèbre île grecque concentre donc les recherches aériennes et navales.
La Grèce a d’ailleurs envoyé sur zone un avion-cargo Lockheed C-130H Hercules doté de kits de secours en mer. L’avion ne patrouille pas seul. Un avion italien Alenia C-27J Spartan II mène lui aussi une mission similaire, plus au sud.

La priorité des forces aériennes et navales de l’OTAN présentes dans cette région de la Méditerranée est de tenter de retrouver des militaires canadiens en vie. À défaut il faut impérativement retrouver leurs corps ainsi que l’appareil. De la sorte l’enquête sera facilité et nous pourrons connaître les causes exactes de cet accident.
Pour autant les chances de retrouver des survivants sont jugées très minces.

La frégate canadienne NCSM Fredericton au large de la Corse en janvier 2015.

Le NCSM Fredericton est une frégate de classe Halifax. Elle est spécialisée dans la guerre anti-sous-marine et anti-navire. Elle est présente en Méditerranée depuis cet hiver. C’est un navire fréquemment déployé dans la région depuis plusieurs années. L’équipage du bâtiment participe bien évidemment lui aussi aux recherches.

Photos © ministère canadien de la défense.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Pas de chance pour ces pauvres hommes. Le Cougar Alat la semaine dernière, le plongeur sauveteur du 1/67 Pyrénées hier et un médecin gravement blessé. Série noire pour les voilures tournantes.

    • Pour l’instant nous ne faisons pas d’article sur l’accident de Biscarrosse où d’ailleurs l’infirmier est décédé cet après-midi car il subsiste encore trop de zones d’ombres dans les infos le concernant.

  2. Attristant pour les hommes et femmes disparues. Espérons que l’appareil sera retrouvé pour récupérer d’autres corps et faciliter l’enquête sur les causes de l’accident. Il s’agit d’un hélicoptère de construction très récente, il est donc important de savoir s’il s’agit d’un vice technique.

  3. La triste nouvelle a fait le tour de tous les médias francophones et anglophones au Canada. Lors de son point de presse en matinée portant sur la crise du COVIS-19, le premier ministre Justin Trudeau a exprimé ses condoléances aux familles des victimes. Le chef de l’état-major des Forces armées canadiennes, Jonathan Vance était également présent. Celui-ci a indiqué que les Cyclones « seront temporairement maintenus au sol pour une «pause opérationnelle… (cette) mesure a pour but de laisser le temps à ceux qui enquêtent sur la tragédie d’écarter la thèse d’un problème avec les appareils Cyclone. https://www.journaldequebec.com/2020/04/30/ecrasement-dhelicoptere-en-europe-une-femme-de-nouvelle-ecosse-parmi-les-victimes
    « Les enregistreurs de vol se sont détachés de l’hélicoptère automatiquement lorsqu’il a touché l’eau et des fusées éclairantes se sont déclenchées automatiquement. » https://quebec.huffingtonpost.ca/entry/helicoptere-accident-otan_qc_5eaaf33dc5b633a85446c6bf?utm_hp_ref=qc-homepage
    J’espère que l’examen des « boîtes noires » nous fournira des éléments de réponses satisfaisants pour expliquer les causes de ce crash et que la conception de cet aéronef n’est pas la cause principale de ce drame.
    Vendredi, j’ai un rendez-vous de prévu pour donner des plaquettes sanguines à Héma-Québec et j’aurai une pensée toute spéciale pour ces victimes et leurs familles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom