C’est un évènement dans le microcosme aéronautique européen. Le très prestigieux N°22 Squadron de la Royal Air Force a été reformé ce jeudi 14 mai 2020 après quatre ans et demi de mise en sommeil. S’il retrouve sa vocation d’unité de voilures tournantes il se retrouve désormais mis au service du Joint Helicopter Command. Pour mémoire il s’agit d’une formation britannique inter-armée.

Désactivé le 5 octobre 2015 le N°22 Squadron était à cette époque une des unités de la Royal Air Force évoluant sur les légendaires Westland Sea King HAR.3 jaunes. Il s’agissait donc d’une formation destinée aux opérations de recherches et de sauvetages en mer.
Sa remise en service survenue la semaine dernière implique désormais une flotte vaste et très hétéroclite. Imaginez donc que le N°22 Squadron va mettre en ligne jusqu’à une dizaine modèles d’hélicoptères différents, et parfois plusieurs versions et sous-versions pour chacun. Ayant une vocation inter-armée il aura la possibilité d’aligner des hélicoptères absents de l’arsenal de la RAF.

Désormais donc le N°22 Squadron devient l’OEU, c’est à dire l’Operational Evaluation Unit, du Joint Helicopter Command.
Comme tous les OEU son rôle est donc d’assurer l’évaluation des structures des aéronefs, de leur avionique, de leur armement, mais également leur évolution dans le temps. C’est pourquoi il est important que le N°22 Squadron travaille en étroite collaboration avec les hélicoptéristes qui fournissent le ministère britannique de la défense : Airbus Helicopters, Bell Helicopter, Boeing, ou encore Leonardo. L’une des particularités notables des OEU est qu’ils emploient un nombre important de réservistes, notamment des ingénieurs d’essais et des pilotes civils.

Si au quotidien l’unité ne possède que trois hélicoptères en propre au cours de ses missions elle peut recevoir des appareils d’autres formations de la Royal Air Force, mais également de la British Army, ou encore de la Fleet Air Arm. Le N°22 Squadron a donc maintenant compétences sur les machines suivantes :AgustaWestland Apache AH.1, AgustaWestland Merlin HC.4/HM.2, AgustaWestland Wildcat AH.1/HMA.2, Airbus Helicopters Juno HT.1, Airbus Helicopters Jupiter HT.1, Bell Griffin HAR.2, Boeing Vertol Chinook HC.4/HC.6/HC.6A, Eurocopter Dauphin AH.1, Westland Gazelle AH.1, et Westland Puma HC.2.
Les appareils qui lui sont alloués pour ses missions quotidiennes sont deux Puma HC.2 et un Chinook HC.4, tous trois en provenance de la RAF.

Merlin HM.2, une des futures montures du N°22 Squadron.

Pourtant l’état-major de la Royal Air Force insiste sur le fait qu’au moins une dizaine d’hélicoptères différents sera en permanence présente dans la base anglaise de RAF Benson où est stationnée l’unité. En fait ces trois hélicoptères en propre seront surtout destinés à des missions de servitude ou de soutien aux tests.
Avec ce nouveau rôle le N°22 Squadron confirme sa devise (en français dans le texte) de : «Preux et audacieux».

Photos © UK Ministry of Defense.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom