Cet avion est indubitablement un superlatif volant, et pas uniquement à cause de son prix à l’unité jugé prohibitif, mais aussi en raison de ses capacités opérationnelles hors du commun. Pour la photo de cette semaine nous avons choisi de faire plaisir aux fans d’avions de chasse avec rien moins que le Lockheed-Martin F-22A Raptor. Actuellement il s’agit toujours du seul et unique chasseur furtif de supériorité aérienne, et cela dure depuis bientôt 15 ans !

Alors bien sûr Chinois et Russes se préparent eux-aussi à disposer d’escadrilles de chasseurs furtifs de supériorité aérienne mais ils ne sont pas encore au niveau d’un F-22A Raptor. Leurs J-20 et Su-57 seront sans doute un jour de très grands chasseurs, mais historiquement ils arriveront toujours en deuxième et/ou troisième position. Le premier restera pour toujours le Raptor ! Lui aura laisser son nom dans l’Histoire.

Photo © US Air Force.

Publicité

18 COMMENTAIRES

  1. Malheureusement le F-22 a vécu !
    Production arrêtée, il risque de disparaître rapidement faute de maintenance difficile, des pertes inéluctables, et surtout de la politique « tout F-35 » …

    • Disparition rapide du F-22A Raptor ? Première nouvelle. Mais bon tout semble bon à certains pour taper sur le F-35. N’est-ce pas Bdhy ?

  2. Aérodynamique pure quoique j’aurais préféré le F-23, avec moins de plans et plus élancé, bonne poussée, système d’arme au top, il ne lui manque plus qu’un missile longue portée comme le Meteor

      • Le AIM-120D emporte plus de carburant/comburant que les versions précédentes grâce à la miniaturisation des composantes électroniques (quoique 180km est un peu optimiste je pense);
        En tout cas, son moteur ne fonctionne que pendant une période courte comparée au temps de parcours de l’interception, le reste du temps il avance grâce à son inertie, c’est le cas de tous les missiles avant le Meteor.
        Le Meteor, lui « garde » un peu de carburant pour la fin afin de disposer d’une accélération finale avant l’interception, d’où son NEZ (No Escape Zone) supérieur.

    • Sans avoir besoin d’une ligne directe avec le Pentagone, on peut difficilement lui donner tort : pour x raisons, l’USAF a considérablement réduit sa commande (à la base le F-22 devait remplacer tous les F-15C/D, soit plusieur centaines, voire milliers – je ne connais pas la taille de la flotte US de F-15), seul 122 ont été livrés si je ne m’abuse, et depuis la ligne de production a été arrêtée.
      Alors bien sûr, les exemplaires actuellement en service le sont encore pour plusieurs décennies, mais l’on peut effectivement dire qu’il a vécu, en comparaison avec les F-15, F-16 ou F-18 qui eux sont toujours en production alors que bien plus anciens.

  3. Si j’était pilote de chasse j’aimerais pas tomber sur une patrouille comme celle ci après comme on dit c’est l’homme qui compte le vecteur ne fait pas tout mais dans ce cas précis le vecteur aide énormément ! je regarder une vidéo de démonstration d’un F-22 au salon de dubai la dernière fois impressionnant

  4. Quand on pense que lors d’un dogfigh avec un Rafale, c’est notre avion nationale qui a gagné.
    Donc soit le F-22 n’est pas si supérieur qu’on le dit soit le Rafale est extraordinaire..
    Quand à la furtivité, on sait qu’aujourd’hui, les nouveaux radars passifs les détectes très bien, idem pour les capteurs optronique. La furtivité c’est bien mais je pense que c’est un concept qui a vécu, c’est devenu une caractéristique plus qu’une arme décisive.
    La force du F-22 c’est avant tout ses moteurs,vectoriels. et sa puissance. Et son électronique embarqué.

    • Vous oubliez de préciser que le dogfight en question s’est passé sans aucun danger possible, lors d’un exercice internationale. Et que dans la réalité des faits le Rafale français n’aurait sans nul doute pas pu s’approcher suffisamment près du Raptor américain. Il aurait fini en boule de feu bien avant. Mais oui en dogfight, en combat rapproché, le Rafale semble meilleur que le Raptor.

      • Possible, mais pas si affirmatif que cela.
        Oui le F-22 verra probablement en premier le Rafale grace à son sublime radar, maiq en émettant des ondes il dévoile sa présence.
        Ne négligeons pas l’avantage du Rafale qui grace à son OSF (portée +100km) peut arriver discretement en mode passif, instrument que n’a pas le F-22 qui doit reactiver régulièrement son radar pour positionner l’ennemi, ce qui de facto le rend détectable. J eparle bien sur en cas de non assitance d’un Awacs et en cas de 1vs1.
        Le radar du F-22 peut aller à plus de 300/400km, celui du Rafale 150km. Mais aucun missile ne va à plus de 150km donc de toute façon à une distance de 100km ils se verront l’un et l’autre, Meme si le F-22 arrive par l’arrière il devra régulièrement allumer son radar et se fera détecter, le rafale saura que des émissions radar viennent de l’arrière via ses capteurs, ça se finira donc par un face à face. Or, dès 100km l’OSF accrochera le F-22 et le combat sera égal à égal. Cela se finira donc par un dogfight missile ou canon, et à priorité, d’après cet exercice le rafale s’est superbement défendu, meme si on peut penser que sur d’autres match le F-22 aurait le dessus, on ne peut pas généraliser sur un seul combat dont on ignore les circonstances exactes.
        Si le F-22 est équipé en tuyère vectoriel c’est quand meme pour l’améliorer en dogfight, mais visiblement l’agilité des avions modernes semble combler ce manque.
        Bref, oui le F-22 est un redoutable avion de supériorité aérienne, mais je pense que malgré des mises à niveaux, il accuse un peu son temps face à des avions plus récents, dotés de technologies qu’ils n’a pas forcement.
        Après la force du F-22 s’est aussi tout son environnement et l’interconnectivité avec les autres.

        • Un ancien pilote de l’aéronavale (sur Super Etendard et Rafale) a fait une analyse de ce fameux dogfight entre le F-22 et le Rafale en 2009, et ce que l’on peut en retenir, entre autres choses très intéressantes, c’est que ce combat ne reflète absolument pas de la qualité d’un des aéronefs par rapport à l’autre. On ne connait aucun des paramètres (règles d’engagement, maitrise de chacun des pilotes, etc…). Donc à moins d’être l’un des participants à ce combat, mieux vaut rester prudent avant de dire que tel ou tel avion est supérieur à l’autre… 😉
          En lien la vidéo de sa chaine Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=IWGjNMcaAXk

  5. jd666666, c’est exactement ce qu eje dis dans l’un de mes précédents messages « d’après cet exercice le rafale s’est superbement défendu, meme si on peut penser que sur d’autres match le F-22 aurait le dessus, on ne peut pas généraliser sur un seul combat dont on ignore les circonstances exactes. »
    Pour la chaine d’Até, je suis l’un de ses premiers abonnés.
    Cela dit, malgré les circonstances inconnues, le fait est que le Rafale a tenu tete au F-22. Oui le pilote du F-22 a fait des erreurs mais si l’avion était si performant et si supérieur, il aurait du se sortir sans problème de cette situation. J’ai un peu de mal à croire que l’USAF place des pilotes débutants sans expérience du combat sur F-22
    Après ça ne retire rien sur mon argumentation de l’avantage de l’OSF qui compense la furtivité du F-22. Bref, je persiste à dire que le F-22 est un excellent avion mais que son age commence à jouer face à la nouvelle génération d’avion plus moderne et pas forcement spécialisée dans supériorité aérienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom