Même si les grands médias généralistes ne s’y intéressent plus la guerre aérienne contre l’autoproclamé État Islamique continue. Et en cette période de festivités de Noël les femmes et les hommes de l’Armée de l’Air n’ont pas chômé pour appuyer les forces armées irakiennes et les combattants des forces démocratiques syriennes. Entre ce mercredi 19 et ce mardi 25 décembre inclus leurs avions de combat Rafale ont réalisé vingt-deux sorties aériennes totalisant treize missions de frappes aériennes. Les appareils décollaient bien sûr des bases aériennes projetées aux Émirats Arabes Unis et en Jordanie.

Les raids aériens menés par les équipages de Dassault Aviation Rafale B/C se sont concentrés entre autre autour du plateau de Hawija et du désert d’Anbar. Là les avions de combat français ont pu réaliser des frappes de précision à l’aide de munitions types A2SM et GBU-12 en complément des tirs des artilleurs de la task force Wagram et de leurs canons Caesar.
Des missions qui permettent d’appuyer les forces irakiennes dans la réduction des dernières poches de résistance terroriste de Daech.

En parallèle les avions français, en fait ceux basés en Jordanie, participent à des missions d’appui au profit des forces démocratiques syriennes et kurdes dans la moyenne vallée de l’Euphrate autour de la ville d’Abu Hassan. Là les djihadistes disposent encore de véritables capacités de nuisances. Selon la coalition internationale un centre d’entraînement et de communication s’y trouveraient encore et seraient la cible prioritaire des forces alliées.
C’est aussi dans cette région que les forces islamistes extorquent le plus de richesses aux populations civiles.

Outre les frappes aériennes les avions de combat français sont fréquemment engagés dans des missions de reconnaissance aérienne et de recueil du renseignement aéroporté. Malgré son affaiblissement incontestable Daech demeure très dangereux en Irak et en Syrie.
Une des victoires de ces derniers jours a été la reprise, et donc la libération, de la ville syrienne de Hajine par les forces démocratiques soutenues entre autre par l’Armée de l’Air. Les derniers djihadistes en ont été chassé ce lundi 24 décembre 2018.

Photos © Armée de l’Air.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom