Avec ces appareils le Maroc va disposer des hélicoptères de combat les plus modernes au Maghreb, loin devant l’Algérie et la Tunisie. Ce vendredi 26 juin 2020 l’état-major marocain a confirmé la commande de vingt-quatre AH-64E Guardian auprès de Boeing. Il devient ainsi le deuxième pays africain à acquérir le célèbre Apache pour un montant d’un peu plus de quatre milliards de dollars US. Le contrat concerne également la mise en condition opérationnelle et l’armement.

Objectivement ce contrat n’a rien d’une surprise, il était dans les tuyaux depuis pas mal de semaines. Les premiers hélicoptères devraient arrivés dans le royaume chérifien d’ici quatre ans, permettant enfin la mise à la retraite des vieux hélicoptères français Aérospatiale SA.342 Gazelle. Ces derniers étaient notamment armés de missiles antichars HOT. Pourtant ils commençaient à devenir obsolètes vis à vis des missions de lutte contre le terroriste islamiste comme en mènent les forces marocaines.

Pour le Maroc le Boeing AH-64E Guardian est aussi une manière de repositionner vis à vis de l’Algérie voisine et de ses hélicoptères Mil Mi-28NE de facture russe. Ces derniers bien qu’ultramodernes sont communément considérés comme équivalents aux AH-64D Longbow Apache. Et donc inférieurs aux AH-64E Guardian, notamment en matière de reconnaissance ou encore de communication.
Ce pays africain devient le dix-septième client de l’Apache et le neuvième de la version AH-64E Guardian après l’Arabie-Saoudite, la Corée du sud, les Émirats Arabes Unis, les États-Unis, l’Inde, l’Indonésie, le Qatar, et Taïwan.

Grâce à l’installation d’un système de communication Liaison 16 les Guardian marocains pourront voler aux côtés des aéronefs de l’OTAN, notamment lors de manœuvres internationales. Les AH-64E sont optimisés pour la défense aérienne à l’aide de missiles air-air, un vrai plus pour des hélicoptères de combat.
En 2028 les Forces Royales Air disposeront de leur pleine dotation en hélicoptères de ce type. Ainsi elle sera au top de la modernité en Afrique du nord. Cette commande de vingt-quatre Guardian prouve que de plus en plus Rabat se place dans le giron de Washington DC à une époque où Alger a décidé de jouer à fond la carte du vassal de Moscou. L’équilibre international se joue aussi dans cette région du monde.

Photo © Keypublishing.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Mauvaise nouvelle pour la paix, quand c’est la course aux armements US vs Russie par intermédiaire
    L’ Algérie et le Maroc ont des contentieux territoriaux qui pourront éclater d’ici 5 ans.
    Belle vente en tout cas!!! Les techniques de vente sont simples , c’est de la LOA comme pour nos bagnoles! Après ils se rattrapent sur les pièces détachées. Nous, on ne peut pas rivaliser avec nos Tigres , et de toute façon c’est un choix politique.

  2.  » Les premiers hélicoptères devraient arriver  »
    Vous n’êtes pas le seul à avoir ce problème et , moi-même, je ne suis pas exempt d’hésitations avec les participes passé et les infinitifs. En remplaçant  » arriver  » par  » partir  » vous vous seriez rendu compte de votre erreur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom