On l’oublie un peu trop souvent en France mais la guerre se poursuit contre les fondamentalistes islamistes en Irak. Ce lundi 22 juin 2020 au matin une patrouille de combat de l’Armée de l’Air s’est attaquée à un site majeur de l’organisation djihadiste Daech dans la région. Nos Dassault Aviation Rafale étaient armés de munitions de précision A2SM. Les coups aux buts des chasseurs omnirôles français ont permis de tuer plusieurs dizaines de combattants ennemis.

Il s’agissait d’une mission planifiée depuis plusieurs jours. Déjà la semaine précédente des vols de reconnaissance avaient permis d’établir que le site, situé entre Kirkuk et la capitale irakienne, était occupé en permanence par des terroristes de Daech. Dans le jargon de la coalition internationale il s’agit d’une BDL, pour Bed Down Location.
Entendez par là qu’il s’agit d’un site permettant la mise au repos des combattants ennemis, mais également leurs activités du quotidien, loin du front. C’est donc ce que l’on appelle communément une base arrière.

Les bâtiments ciblés par les Dassault Aviation Rafale français et leurs bombes A2SM abritaient principalement des dortoirs, des salles de prières, des réfectoires, mais également un centre d’entraînement, et sans doute également un arsenal. Aucune information n’a fuité sur le bilan humain mais il est clairement fait état de plusieurs dizaines de terroristes morts sous nos bombes. Le gouvernement irakien a d’ailleurs félicité l’action de nos aviateurs.
Partis de leur Base Aérienne Projetée en Jordanie les avions français ont pu bénéficier d’un ravitaillement en vol réalisé par un Airbus DS A400M Atlas appartenant à la Luftwaffe. Quelques heures avant le raid français un drone de reconnaissance General Atomics MQ-1C Grey Eagle de l’US Army avait réalisé un dernier vol afin que l’état-major de la coalition s’assure que l’objectif était toujours strictement militaire. La crainte de victimes collatérales est omniprésente dans ce conflit.

Alors qu’en France les forces armées s’articulent autours des missions intérieures Résilience et Sentinelle à l’étranger les opérations extérieures se poursuivent. Chaque jour nos Rafale et leurs pilotes font des merveilles pour protéger le monde de la menace de Daech, et toujours loin des flashs des médias. C’est pour cela qu’à notre rédaction nous ne les oublions pas.

Photo © Armée de l’Air.

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom