Traditionnellement la saison des meetings aériens commence au cours de la seconde quinzaine de mai ; pas cette année. La semaine qui vient de passer était synonyme pour les pilotes d’élite de la Patrouille de France d’entraînement intensif. Un exercice qui se déroule en général sur la Base Aérienne 126 de Solenzara en Corse. Pour autant cette année, coronavirus oblige, les représentations des Alpha Jet E tricolores seront limitées au strict minimum.

L’eau cristalline et la côte découpée trahissent la présence de la PAF en Corse.

Toute la semaine donc les avions bleus-blancs-rouges ont survolé le joyau de la Méditerranée et ses eaux cristallines. Entre la Corse et la Patrouille de France c’est une histoire d’amour déjà longue. L’île permet des évolutions serrées au-dessus de ses zones faiblement voire pas du tout urbanisées. Et bien sûr au-dessus de l’eau. Au passage elle donne aussi naissance à des photos de très haut niveau, digne des plus beaux livres ou des cartes postales les plus élégantes.

En ce qui concerne les mécanos et pilotes de l’Armée de l’Air la Base Aérienne 126 de Solenzara est un nid parfait pour les petits biréacteurs franco-allemands. Le sud de la Haute Corse connait un niveau d’ensoleillement exceptionnel, notamment en ce début d’été. Les journées sont longues, le soleil se lève tôt et se couche encore assez tard. Les activités peuvent donc s’étaler sur toute la journée. Autant dire que les pilotes ont ainsi la capacité de voler longtemps et souvent. Et il ne s’en privent pas. Ils alternent ainsi les vols solos aux formations serrées, le tour au-dessus de la majestueuse île française.
Un système impeccable pour permettre de préparer la saison des meetings européens.

Un truc me fait dire que c’est la Patrouille de France de l’été 2020. Mais je ne saurais quoi…

Sauf que le coronavirus Covid19 en a décidé autrement. La majorité des grands meetings européens a été annulé. Quelques-uns ont été repoussés. Alors bien sûr ils viendront montrer leurs fumigènes au-dessus de Paris dans quelques jours, mais ça ne sera pas glorieux par rapport aux précédents étés. Pour autant la Patrouille de France sera là, peut-être au-dessus de la plage où vous vous trouverez. Et sinon comme tout bon pilote de l’Armée de l’Air ils s’entraîneront.
Espérons que l’été 2021 reviendra un peu plus à la normale, avec des meetings aériens et des survols plus fréquents. Et qu’ainsi nous auront un peu plus la joie de voir passer les Alpha Jet E tricolores.

Photos © Armée de l’Air.

Publicité

6 COMMENTAIRES

  1. J’espère que personne ne vous en tiendra rigueur d’avoir écrit « île française » pour qualifier la Corse. Les nationalistes insulaire ne sont jamais loin.

    • Ne vous en faites pas. Vous remarquerez au passage que les photos sont en majorité prises en air-air. Je sais à quel point Dimitri vous aimez les beaux clichés d’avions. 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom