Il s’agit du plus grave accident aérien depuis le crash de l’Airbus A320 pakistanais. Ce vendredi 7 août 2020 en soirée un avion de ligne Boeing 737-800 en provenance des Émirats Arabes Unis a raté son atterrissage sur l’aéroport indien de Calicut. Le premier bilan fait état de quatorze morts et 123 blessés dont au moins quinze dans un état très grave. La météo exécrable dans cette région du pays est mise en avant pour expliquer l’accident.

L’avion porteur de l’immatriculation indienne VT-AXH est donc un Boeing 737-800.
Il transportait 184 passagers et sept membres d’équipage soit un total de 191 personnes à bord. Réalisant le vol commercial régulier IX1344 il appartient à la compagnie à bas coûts Air India Express et reliait les aéroports de Dubaï aux Émirats Arabes Unis à Calicut en Inde.
Il portait le numéro de série 36323 et avait été produit en novembre 2006.

Sur les circonstances exactes de l’accident c’est encore assez flou. Toujours est t-il que la météo était catastrophique sur l’aéroport à 19 heures 41 (en heure locale) quand le vol IX1344 s’est présenté pour atterrissage. Il pleuvait averse, des trombes d’eau liées à la mousson très forte que connait actuellement l’Inde, et notamment sa région sud.
Selon les médias locaux le commandant de bord avait déjà réalisé un premier passage au-dessus de la piste pour vérifier son état. Elle était détrempée. Une fois l’ordre d’atterrir reçu il a présenté son 737-800. Quelques secondes après que le train ait touché le plancher des vaches le drame s’est joué.

Le train principal aurait alors glissé sur la piste, emportant ainsi l’avion de ligne dans une sortie de piste incontrôlable. Le fuselage s’est rompu en au moins trois morceaux. Le cockpit a visiblement été disloqué dans le choc. Le Boeing 737-800 a terminé sa course d’atterrissage en contrebas de la piste. Les services de secours sont arrivés rapidement et ont permis d’évacuer de nombreux blessés. On compterait entre quinze et vingt d’entre-eux dans un état jugé catastrophique par les médecins indiens.
À l’heure actuelle quatorze personnes sont annoncées décédées dont le pilote et une hôtesse de l’air.

Une fois les opérations de secours terminées c’est désormais aux enquêteurs d’entrer en scène. Ils doivent avant tout récupérer les deux boites noires et les mettre en lieux sûrs. Ils devront ensuite élucider les zones d’ombres nombreuses sur ce drame. Si la météo était si difficile pourquoi l’avion n’a t-il pas été dérouté sur un autre aéroport par exemple.

2020 se présente déjà comme une année noire pour l’aviation civile commerciale. En plus de l’A320 pakistanais donc on compte également la bavure iranienne sur le 737-800 ukrainien en janvier. Une période d’accalmie avait existé avec le confinement généralisé des populations au printemps et les réductions drastiques de vols commerciaux. Visiblement c’est fini !

Contrairement à ce que certains médias peu regardants sur la véracité de leurs infos ont pu écrire il convient de rappeler que l’avion accidenté ce jour n’est pas un 737 Max ! Il est à signaler que c’est le second accident mortel d’un 737-800 d’Air India Express. Le précédent remonte à mai 2010. Un total de 158 personnes sur 166 à bord de l’avion avaient perdu la vie.
Bien sûr nous aurons l’occasion de revenir dans d’autres articles sur le dramatique accident survenu ce vendredi 7 août 2020.

Photo © Wikimédia Commons

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom