Le bilan humain aurait pu être dramatique, heureusement l’accident n’a fait que deux blessés légers. Ce mardi 29 septembre 2020 en après-midi le pilote d’un chasseur furtif F-35B Lightning II a percuté le KC-130J Super Hercules sur lequel il venait ravitailler en vol. Les deux avions et leurs équipages appartiennent à l’US Marines Corps. Une enquête est diligentée par le Pentagone pour connaitre les causes de cette collision aérienne.

Il était 16 heures 00, en heure locale, quand l’accident a eu lieu. Pour une raison encore inconnue le Lockheed-Martin F-35B Lightning II a raté son contact avec le panier du Lockheed-Martin KC-130J Super Hercules. Les deux avions volaient alors à haute altitude au-dessus du sud de la Californie. Lors du choc il semble que la nacelle de ravitaillement placée sous la voilure du Super Hercules ait été arraché ainsi qu’une partie des moteurs numéro 3 et 4.

Après s’être séparés les deux avions ont connu un sort différent. Le pilote du F-35B Lightning II n’a pas réussi à reprendre le contrôle de son chasseur et a été de ce fait obligé de s’éjecter. Son avion est tombé en zone inhabitée près du site naturel de Salton Sea, un lac d’eau salé. Souffrant de blessures légères ce pilote a été récupéré par les services de secours de l’US Navy et transporté à l’hôpital militaire de San Diego.
À bord du KC-130J Super Hercules la situation a été différente puisque l’équipage a réussi à reprendre le contrôle de l’appareil, sur seulement deux turbopropulseurs en lieu des quatre habituels. Seuls les moteurs de gauche fonctionnaient, de manière erratique. Le pilote a réussi à poser son avion dans un champ de carottes situés dans le comté de Riverside à une quinzaine de kilomètres de Palm Springs. Dans le choc de l’atterrissage le train s’est affaissé et l’avion a été pas mal secoué. Un des huit membres d’équipage a été légèrement blessé, souffrant d’une coupure au visage. Il a lui aussi été conduit jusqu’à l’hôpital militaire de San Diego. Selon le Pentagone le KC-130J Super Hercules est réparable.

Cet accident rappelle celui, bien plus tragique, survenu en décembre 2018 au-dessus du Pacifique. Il s’agissait déjà alors d’avions et donc d’équipages de l’US Marines Corps.

Photo © US Navy.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Toujours très dangereux les ravitaillements en vol même si cela semble routinier !
    Suffit d’un grand coup de vent et hop !
    Les personnels sont sains et saufs, tant mieux.
    Le balafré aura un souvenir à vie mais ça plait souvent aux femmes ! Elles adorent les baroudeurs.

  2. 2 moteurs en marche du même côté, dissymétrie importante pour le pilotage
    En tout cas, ça aurait été plus drôle si l’Hercules atterrissait dans un champ de…poireaux!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom