Les semaines se suivent et se ressemblent de plus en plus autour du littoral russe. Ce lundi 21 septembre 2020 un avion de surveillance stratégique britannique Raytheon Sentinel R.1 a été intercepté par deux chasseurs russes alors qu’il évoluait dans l’espace aérien international. Les deux Mikoyan MiG-31 Foxhound se sont montrés particulièrement hostiles vis à vis de l’avion de la Royal Air Force, l’obligeant à quitter le Mer de Barents. À Londres l’ambassadeur russe a été convoqué et sommé de s’expliquer.

Tout avait commencé comme n’importe quelle autre mission britannique au profit de l’OTAN. L’équipage du N°5 Squadron de la Royal Air Force avait officiellement déposé un plan de vol pour une mission de surveillance dans le cadre de l’alliance Atlantique, en soutien des forces norvégiennes. Après avoir quitté sa base de RAF Waddington dans le nord-est de l’Angleterre le Raytheon Sentinel R.1 a pris le cap au nord en direction de la Mer de Barents. Durant tout le vol l’avion est demeuré dans l’espace aérien international, sous les ordres des contrôles aériens britanniques, suédois, et norvégiens. Son transpondeur était en parfaite fonction, indiquant le type d’avion donnant plusieurs informations sur sa mission.

Moins d’un quart d’heure après son arrivée en Mer de Barents l’équipage du Sentinel R.1 de la Royal Air Force a découvert que deux échos radars s’approchaient à grande vitesse en provenance de la fédération de Russie. Il s’agissait d’intercepteurs Mikoyan MiG-31 Foxhound, armés de missiles air-air visiblement bons de guerre.
Très vite les deux chasseurs russes se sont rapprochés à moins de dix mètres du Sentinel R.1, obligeant le pilote à stabiliser au maximum son avion. À une telle distance les pilotes russes étaient obligés de reconnaitre les marquages de nationalité de l’avion ainsi que son modèle. Pour autant ils ont persisté dans des manœuvres particulièrement agressive allant jusqu’à incliné leurs avions afin de bien montrer leurs missiles sous voilures.

Au bout d’une vingtaine de minutes, sans doute très longues pour l’équipage britannique, le commandant de la mission a décidé que son avion allait rebrousser chemin. Sous l’escorte toujours très rapprochée des deux Foxhound russes l’avion de reconnaissance a quitté la zone de la Mer de Barents et rejoint l’espace aérien souverain allié de Norvège. De là il est retourné à sa base.

C’est donc désormais une certitude : à l’instar de la Crimée ukrainienne sous occupation militaire illégale la Russie considère la Mer de Barents comme son pré carré. Et d’ailleurs depuis un certain temps maintenant elle y renforce ses moyens aériens, se payant au passage le luxe d’intercepter des avions évoluant dans l’espace aérien international.
Diplomatiquement l’attitude de cowboys des pilotes russes va être de plus en plus difficile à tenir. Désormais les ambassadeurs sont systématiquement convoqué et doivent fournir explications et plates excuses aux autorités des pays en question.

Photo © ministère russe de la défense.

Publicité

22 COMMENTAIRES

  1. Malheureusement, un jour ou l’autre, il y aura un accident, A trop jouer avec le feu, un jour on se brûle, et ce jour là quelle sera la réaction des différents protagoniste?

    • Bah la réponse est simple : regardez la Russie, regardez les pays qui l’entourent et le nombre parmi eux membres de l’OTAN ou alliés de cette dernière. Si un pilote de chasse russe venait à avoir la gâchette trop facile ce serait très vite échec et mat pour Moscou. C’est ce qui s’appelle jouer avec le feu.

      • quand les turques ont shooté le su24 beaucoup de monde craignait que ça parte en vrille et pourtant ils ont parlés comme des gens civilisés et même avant pendant la guerre froide. l’union soviétique et l’otan passaient leur vie à descendre des avions militaire de tout type et pourtant y’a pas eu de 3eme guerre mondiale. il reste encore des gens civilisés vous savez….

        • @Arnaud. je parlais des pilotes? j’ai pas souvenir. je pensais plutôt à la diplomatie. concernant les pilotes en question je suis d’accord que ça relève du miracle qu’il y ait toujours pas eu un seul avion abattu. l’art du calcule dirons nous

  2. Bonjour Arnaud, je m’interroge souvent dans le cadres des interceptions réalisées par la Russie, et notamment du fait que celle-ci ont lieu souvent dans l’espace aérien international. Les avions de l’OTAN (souvent des avions de surveillance divers et variés), peuvent-il faire appel à la QRA des pays limitrophes membres de l’OTAN ? l’attitude hostile des avions russes pourrais t’elle justifier le recours à cette protection ? Ou alors faire voler les avions sous protection d’une paire de chasseurs ?

  3. Quel différence fondamentale y a t’il entre les missions réalisées par les avions de l’OTAN près des frontières russes et les missions des avions russes près des frontières des pays de l’OTAN ? Dans les 2 cas les avions restent dans l’espace aérien international et se font intercepter par des chasseurs….

    • Les avions de l’OTAN répondent aux appels radios de la défense aérienne russe, même quand celle-ci refuse de s’exprimer en anglais. En outre dans l’espace aérien international ils évoluent systématiquement avec les transpondeurs allumés. Deux très grosses différences vis à vis de leurs collègues russes !

      • Comment être certain que les avions occidentaux ont systématiquement leur transpondeur ? Au final, les déclarations ne viennent que d’une seule source. Après tout rien ne les oblige à dire exactement toute la vérité, derrière il y a aussi un message un peu politique et c’est pas comme si on nous disait toujours la vérité… Comment être certain des déclarations des uns et des autres ?

        • Bah c’est simple les avions de l’OTAN sont traités par des sites internet de suivi radar, quasiment minute par minute. Ce qui n’est pas le cas des avions russes. Donc rien de plus simple de vérifier les dires de l’alliance Atlantique !

  4. Dire que la Russie est entourée de pays membres de l’otan ou alliés de cette dernière est une réponse en soi et une justification aux actions défensives de la Russie contre l’intrusion d’avions espions de l’otan.

      • Je répond si vous le permettez à vos deux commentaires.
        On ne va pas refaire le monde, on connaît les manières russes et j’estime que l’OTAN n’a plus toute sa tête ( voir le cas turc et la posture justifiée française à son égard)
        J’aimerais préciser qqch d’important, j’ai pris plaisir depuis des années à lire vos nombreuses fiches détaillées sur les avions militaires, je vous en remercie.
        Mais je constate dans le traitement de l’actualité un glissement biaisé systématiquement vers les us ou/et surtout le F35. Le nombre d’articles sur les interceptions russes! Pfff
        Et l’encensement à chaque fois que F35 décolle..! Quand ils sont cloués au sol à cause d’un orage, on n’en parle pas, quand Trump veut vendre des F35 avec une furtivité dégradée (que lui reste t’il?) aux EAU, silence radar..
        C’est pas du bashing, je suis Belge, mais force est d’admetre que parler d’un SU35S, du Felon ou du SU70, c’est systématiquement mauvais, quand 2 F35 effectuent un vol sans encombre par temps clair, c’est selon vous, la meilleure façon de clore le bec des anti F35..

  5. Bah non, j’essaie d’avoir un avis objectif.Quand on remarque les dizaines de bases otan qui entourent la Russie,et les vols d’avions espions otan quasi quotidiens à proximité des frontières Russes, fussent ils dans l’espace international,je pense normal que les Russes aient ces actions défensives,sans plus.

    • Chacun son avis, mais l’insulte n’est pas un argument, et « je ne suis pas d’accord » non plus.
      Il n’y a pas juste d’un coté les gentils, de l’autre les méchants mais c’est peut-être trop compliqué pour vous ?

      • Bonsoir Palou,

        Vous demandez à Lolita Damore de ne pas insulter et là je ne peux que vous soutenir. Mais quand vous terminez votre prose par : « peut-être trop compliqué pour vous? », vous cassez complètement l’intérêt de votre commentaire en mettant en doute les capacités intellectuelles de notre lectrice. Auriez-vous eu la même réaction s’il s’était agi d’un homme ? Sûrement oui mais le doute subsistera forcément. 🙂

        • Non franchement Arnaud, le pseudo peut être utilisé par un homme comme par une femme, je n’y ai pas fait attention pour moi je parlais à un homme. Si on veut pousser le bouchon on pourrait aussi dire alors que c’est du sexisme mais à mon humble avis c’est hors sujet ^^

  6. Euh.. juste pour mon info, elle est où l’insulte dans mon message ?
    Par contre dans votre réponse, je vous une insulte. J’ai touché une corde sensible ??

    • Eh bien pour votre information traiter les gens de troll on peu difficilement considérer ça comme un compliment ! J’attends toujours vos arguments en réponse à Defender mais je sens que je perd mon temps.. Tant pis sans rancune 😉

      • Je déteste ce rôle là mais je siffle la fin de la récré : le débat est clos. Prochaine intervention de Defender, Palou, Lolita Damore sur le sujet et ce sera la modération immédiate.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom