Les semaines se suivent et se ressemblent dans l’océan Arctique. Ce jeudi 10 septembre 2020 Moscou a reconnu officiellement avoir procédé à deux reprises à des interceptions d’avions militaires norvégiens opérant dans l’espace aérien international au-dessus des eaux de la Mer de Barents. La Russie semble vouloir imposer ses règles du jeu dans ce vaste espace maritime. L’une des deux interceptions seulement a été réalisée dans les règles.

La première mission d’interception a concerné un avion de reconnaissance maritime Lockheed P-3C Orion réalisant une mission de patrouille anti-sous-marine au-dessus des eaux internationales. Pour mémoire la Mer de Barents borde les côtes norvégiennes et russes. Il n’est donc pas ahurissant de trouver des avions et navires de ces deux pays.
Là où cela commence à exaspérer un peu le gouvernement norvégien c’est qu’il s’agit de la seconde action russe de ce type en une semaine contre un de ses avions dans la région.

Et là les deux chasseurs russes Mikoyan MiG-29 Fulcrum ont approché l’avion de patrouille maritime de manière assez agressive. L’un des deux avions s’est placé dans le sillage du P-3C Orion, ce qui semble logique mais le second à réaliser des manœuvres de proximité allant jusqu’à allumer sa post-combustion. Le tout ayant bien sûr pour objectif de créer le maximum de vibrations ressenties par l’aéronef autant que par les militaires qui se trouvaient à son bord.
Il est à noter que si l’avion norvégien observait un plan de vol défini avec transpondeur allumé ce dernier était totalement absent (ou bien volontairement éteint) sur les jets russes. Au bout d’environ un quart d’heure le Lockheed P-3C Orion a repris le chemin de l’espace aérien souverain norvégien, obligeant les chasseurs ennemis à rompre leur formation avec lui.

L’affaire aurait pu en rester là. Mais quelques minutes plus tard deux identiques MiG-29 Fulcrum (sans doute les mêmes) ont réitéré leurs actions contre l’aviation norvégienne. Il s’agissait cette fois d’un avion de guerre électronique Dassault Falcon 20 portant toujours les marques de nationalité de Norvège. Là encore l’équipage respectait le plan de vol établi tout en volant avec le transpondeur allumé. Les deux chasseurs russes se sont approché de lui et l’ont identifié.
Le petit biréacteur d’affaire de facture française assurait en fait un exercice de défense aérienne au profit de la marine norvégienne. Comble de l’ironie il simulait un avion de chasse russe. La présence à proximité d’une frégate norvégienne de classe Nansen, armée de missiles surface-air RIM-162 ESSM a sans doute calmer les ardeurs russes. Au moins là les pilotes ne se sont pas conduits comme de vulgaires cowboys d’opérette.

La Norvège prend désormais très au sérieux les menaces constantes que l’aviation russe fait peser sur cette Mer de Barents. Riche en gaz et pétrole mais également primordiale pour la navigation maritime elle risque bien de tomber dans l’escarcelle russe si les forces norvégiennes venaient à baisser les bras. Des avions militaires frappés de l’étoile rouge la survolent quotidiennement.

Photo © ministère russe de la défense.

Publicité

8 COMMENTAIRES

  1. C’est la Russie qui prend au sérieux les menaces constantes de la norvege qui mène des manoeuvres sur la mer de barents qui borde le territoire Russe.Quoi de plus normal que d’envoyer des chasseurs protéger les frontières Russes. Les cowboys c’est en amerique que ça se trouve. Il faut être sérieux et réfléchir avant d’écrire des propagandes anti Russes.

    • Sauf que si vous saviez lire Fulcrum Ivan (au passage cela s’apprend entre la grande section maternelle et le premier trimestre de CE1) vous auriez vu qu’aux deux reprises les avions norvégiens se trouvaient dans l’espace aérien international. Mais bon le droit international, je présume que vous ne savez pas ce que c’est !

  2. Encore un coup de Lady X ! Cela fait longtemps que je ne prends plus très au sérieux les analyses géopolitiques à la sauce « Avions Légendaires » dont la ligne éditoriale est tellement pro atlantiste qu’on se croirait parfois en pleine Guerre froide, dans un album des Aventures de Buck Danny ! Certes, la souveraineté des espaces aériens est une chose sérieuse mais un peu peu plus de neutralité serait souhaitable. A quand une prochaine manchette titrant: « Damned ! des Mig dans le Ciel ! »

  3. La Russie est une nation qui vit exclusivement de ses exportations de pétrole, de gaz et de divers minerais. Elle est complètement absente des développements technologiques de pointe et de la production industrielle de la planète. Du coup comment malgré tout exister sur la scène internationale ? En jouant les gros bras face à des nations comme la Norvège, cela satisfait peut-être sa population résignée mais alimente sa lamentable réputation dans tout l’occident

  4. Apparemment c’est vous ,arnaud, qui devriez retourner au cours préparatoire ( je suggère même la crèche car si vous saviez lire il est mentionné  » la mer de barents qui borde le territoire Russe »).Lorsque c’est un avion Russe qui est intercepté dans l’espace international ( et là,petit arnaud ,vous y connaissez quelque chose en bon droit international?) , les pseudo articles que vous pondez sont toujours anti Russe et c’est toujours les gentils petits avions de l’otan ou des cow-boys qui sont dans leur bon droit en venant espionner la Russie près de son territoire.Quant à la Russie, noooon, elle n’a pas le droit d’envoyer la chasse,elle doit se taire et subir.
    Eh ben non, petit arnaud, et non petit blowlamp59 ,admirateur béat des cowboys et autres cnn, la Russie ne vous en déplaise ,reste le plus grand pays du monde et son armée veille contre toute agression et provocation que ce soit de l’otan, des cow-boys, de la norvège ou de tout autre gesticulateur qui s’agite à proximité de ses frontières. Allez! , petit arnaud , à quand un autre article pro otan , anti Russe? Tiens! Y aurait-il pas, ( oh quelle audace!), un lancer qui s’est fait intercepté par 2 chasseurs Russes? La mer de barents est devenue très fréquentée ces derniers temps, heureusement que…Damned, un Mig et un Sukhoi !!!!

  5. C’est plutôt arnaud qui doit apprendre à lire ,il est écrit :mer qui borde le territoire Russe… Ces interceptions sont monnaie courante des 2 côtés et il est tout à fait compréhensible que la chasse Russe aille voir qui se balade à quelques kilomètres de chez elle. Ces articles sont systématiquement pro atlantiste que c’en est lassant. Ça devient de la propagande anti Russe. Il faut apprendre à être neutre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom