C’est un des programmes aéronautiques les plus importants de la défense américaine, et malgré des retards récurrents il se poursuit à bon train. Ce lundi 26 octobre 2020 l’US Department of Defense a passé la commande dite Lot 4 du Sikorsky CH-53K King Stallion. Six exemplaires qui doivent entrés en service en 2024, à une époque où l’hélicoptère lourd de l’US Marines Corps approchera de sa déclaration initiale opérationnelle. Pour mémoire ce sont deux cents de ces hélicoptères qui doivent entrer en service d’ici 2027 en remplacement des actuels CH-53E Super Stallion.

En fait les Lot 1, 2, et 3 concernait les dix-huit premiers hélicoptères. Des Sikorsky CH-53K King Stallion de présérie destinés à réaliser les vols d’essais et de validation qui sont actuellement en dotation de l’US Marines Corps. Avec ce Lot 4 cette première phase de commande se clôt. C’est dire donc si cette acquisition est importante mais également symbolique. La prochaine fois que le Pentagone passera commande de tels hélicoptères ce sera de véritables machines de série, destinées aux escadrilles opérationnelles.

Depuis maintenant un peu plus de deux ans c’est l’US Marines Corps qui chapeaute le programme d’essais de l’hélicoptère. Avec l’aide de l’US Navy et de ses porte-aéronefs le CH-53K King Stallion a franchi des étapes comme les premiers tests à la mer. Cela fut la charge des hélicoptères du Lot 3, ceux du Lot 2 furent les premiers ravitaillés en vol par un Lockheed-Martin KC-130J Super Hercules appartenant lui aussi à l’US Marines Corps. Aujourd’hui les essais de ravitaillement en vol se poursuivent, avec notamment des charges sous élingue.

Alors qu’est-ce qui va changer sur ces appareils du Lot 4 ? Ils seront en fait plus proches des hélicoptères de série que leurs prédécesseurs ne l’ont jamais été. C’est notamment ces six CH-53K King Stallion commandés cette semaine qui assureront les essais d’armement, les simulations d’infiltrations exfiltrations de forces spéciales de nuit sous JVN, ou encore les vols en communication directe avec les autres aéronefs américains comme les AWACS ou les chasseurs embarqués. En gros ils préfigureront vraiment ce que sera le futur proche.

Livrés en 2024 ils devraient voler intensément cette année là mais aussi l’année suivante. L’US Department of Defense espère que les premiers escadrilles complètes de cette machine apparaitront au second semestre 2027. Cela peut paraître loin, mais c’est en fait une échéance qui arrivera très vite. Alors le superbe et très polyvalent CH-53E Super Stallion pourra commencer une retraite bien méritée.

Photo © Lockheed-Martin.

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom