Le vieillissement accéléré des F/A-18E/F Super Hornet de l’US Navy impacte le programme F/A-XX.

Les trois avionneurs et les deux motoristes engagés dans ce programme industriel majeur n’ont plus que quelques mois pour rendre leur copie. C’est en effet au début de la décennie prochaine que l’US Department of Navy entend mettre en service ses premiers avions issus du programme F/A-XX. Depuis quelques semaines en outre les autorités fédérales américaines ont fait part d’une situation alarmante autour de la dégradation de l’état des avions de combat Boeing F/A-18E/F Super Hornet que justement le futur vainqueur du programme devra remplacer. Aujourd’hui il est question à la fois d’une solution pilotée et non pilotée.

C’est le CBO, le très discret mais ô combien puissant Congressional Budget Office qui a rendu il y a quelques jours un rapport pour le moins inquiétant aux yeux des amiraux américains. Les avions de combat Boeing F/A-18E/F Super Hornet subissent un vieillissement supérieur à celui initialement prévu lorsqu’ils sont entrés en service en 1999. Ils déclinent d’environ 6 à 7% de plus que les McDonnell-Douglas F/A-18A/B Hornet et presque 10% plus vite que les F/A-18C/D Hornet de seconde série.

Un peu plus de cinq cents Boeing F/A-18E/F Super Hornet sont actuellement en service dans l’US Navy. Une vingtaine est d’ailleurs encore en attente de livraison. Ces avions servent actuellement à bord de l’ensemble des porte-avions américains. Et donc ils doivent être remplacés d’ici la décennie prochaine par le vainqueur du programme F/A-XX. Il sera alors le premier avion de 6e génération à entrer en service actif.

Les avionneurs et motoristes en lice sont toujours les mêmes. Boeing, Lockheed-Martin, et Northrop Grumman d’un côté ; General Electric et Pratt & Whitney de l’autre. L’affrontement est déjà rude entre eux. Les premiers doivent fournir à la fois l’avion et le drone tandis que les seconds ont pour mission de trouver la motorisation idoine. Rien de plus habituel aux États-Unis s’il n’y avait ce rapport du CBO qui vient compliquer la chose. Désormais avionneurs et motoristes ont les yeux rivés sur la montre.

On pourrait alors se dire que les Lockheed-Martin F-35C Lightning II pourraient assurer l’intérim entre les F/A-18E/F Super Hornet et ce F/A-XX. Sauf que le chasseur de 5e génération ne sera jamais en nombre suffisant dans les rangs de l’US Navy. La flotte complète de cet avion furtif représente à peine la moitié de celle du Super Hornet. Dans un monde parfait cela irait, un monde en paix, sans le moindre péril. Un monde donc où la Chine ne tenterait pas d’établir sa mainmise sur la zone Asie Pacifique, où l’Iran n’essayerait pas d’étendre l’influence de son idéologie, et où la Russie n’aurait pas envahi un de ses voisins au motif que celui ci a préféré la démocratie à la tyrannie du Kremlin. Dans ce monde instable l’US Navy a besoin de faire patrouiller ses porte-avions en Atlantique nord, dans le Golfe, dans l’océan Indien, et dans le Pacifique. Il en va de la stabilité diplomatique et économique des États-Unis.

Le programme F/A-XX est donc plus que jamais une nécessité pour les États-Unis. Et aussi une affaire de gros sous pour les cinq entreprises concernées.

Photo © US Navy


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

10 Responses

  1. S’ils sont vraiment en panne et en manque d’avions, nous pouvons en fabriquer pour eux. Le Rafale peut assurer un intérim intéressant pour nos alliés.

  2. Les avions américain sont médiocres. Les avions français sont médiocres. Ne soyait pas des enfants pleureurs soyait des hommes forts. Le meilleure industriel pour ce FA-XX ces Sukhoi et le meilleur avion ces le SU 57. SU 57 est déjà de 7e génération. Bientot des SU 57 voleront pour le Mali et le Niger ces l’ORTM qui la dit.

    1. Et de quelle qualité sont les avions maliens ? Nous n’avons pas encore eu le plaisir de les découvrir sur ce site.

      1. Vous exagérez Dimitri. Les Aero L-39 Albatros maliens sont des chasseurs de très haut niveau, bien supérieurs à nos Mirage 2000 et Rafale. 😉

    2. Merci de nous indiquer quelques éléments techniques du SU 57 et de sa prétendu supériorité cher Sissoko !
      Je suis impatient de savoir et de m’instruire …

  3. Northrop Grumman a déjà indiqué qu’il ne jouerait qu’un rôle de sous-traitant pour le F/A-XX, ses bureaux d’étude ont déjà assez de charge de travail avec le B-21.
    Cela va se jouer entre Boeing et Lockheed-Martin.

    1. Vous confondez les programmes VoltaireFr. C’est sur celui du NGAD piloté par l’US Air Force que Northrop Grumman n’est plus en lice. Ici il l’est toujours.

  4. Ne peuvent-ils pas accélérer la production de F 35 Lightning ? La phase industrielle est en pleine acension, non ?

    1. Le soucis c est qu il y a environ 800 bugs non règles sur le f35. Déjà il va y avoir des pb de dispo de moteur. Et le retour d expérience sur la combinaison eau de mer chaleur et pont d envol n est pas significative. Le f35 est long et cher à produire. Et l us navy à besoin d un avion robuste, facile à construire et rapidement réparable. Tout ce que n est pas le f35 et qui par définition représente le rafale. Puis à voir le cahier des charges : biplace ou non, mono réacteur ou pas, type de carburant, charges d emport, distance franchissable. Noeux de communication et ensuite le ravitaillement en vol ou pas en fonction de l autonomie. Bref aujourd’hui un avion d aeronavale c est une machine faite pour la terre mais en pire, plus cher et plus complexe. Je vois mal les états Unis trouver la recette miracle qui leur faire défaut depuis 30 ans, sinon ils n auraient pas planter le super hornet à l export. Et les futurs programme n en sont qu au prototype

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...