Voilà bien une présence américaine qui déplait fortement à Pékin. Depuis ce samedi 11 septembre 2021 le porte-avions USS Carl Vinson vogue sur les eaux de la Mer de Chine Méridionale que le pouvoir chinois considère en quasi totalité comme relevant de ses eaux territoriales. À bord du bâtiment de l’US Navy se trouve notamment l’escadrille VFA-147 Argonauts et ses chasseurs furtifs Lockheed-Martin F-35C Lightning II. Un croiseur et cinq destroyers lance-missiles assurent l’accompagne du navire.

L’USS Carl Vinson quelques secondes après le catapultage d’un F-35C Lightning II.

Pour la propagande chinoise qui clame haut et fort que ses chasseurs Chengdu J-20 et Shenyang J-31 sont les avions furtifs les plus avancés du moment la présence de tels avions américains est une très mauvaise nouvelle. Heureusement pour le pouvoir chinois il sait contrôler les flux d’informations extérieures arrivant dans le pays.
Car à ce jour le F-35C Lightning II est le seul et unique chasseur furtif au monde opérationnel sur porte-avions CATOBAR. Et l’USS Carl Vinson les aligne désormais au plus près de ce que Pékin considère comme une de ses mare nostrum.

Or le porte-avions américain doit participer dans les jours qui viennent à une série d’exercices avec les marines philippines et taïwanaises dont les pays bordent également cette Mer de Chine Méridionale. Afin de ne pas exciter inutilement Pékin l’US Navy demeurera en permanence dans les eaux internationales, tandis que ses chasseurs et avions de guerre électronique embarquée ne se hasarderont pas hors de l’espace aérien international ou de celui des états alliés.

On remarquera que l’US Navy dégrade volontairement la furtivité de ses chasseurs. La proximité de la Chine n’y est sans doute pas étrangère.

Reste que des avions de combat furtifs opérant aussi près de la désormais tristement fameuse grande muraille de sable et des îles Spratleys risque fort de déranger au plus haut point les marins chinois qui s’activent dans la région pour annexer des îles et ilots jusque là inoccupés. L’un des rôles de la marine américaine dans la région est justement d’y jouer les trouble-fêtes afin de contrer au maximum cette politique d’expansionnisme maritime.
Gageons qu’à ce petit jeu l’USS Carl Vinson et ses six bâtiments de surface d’accompagnement excellent.

Photos © US Navy

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom