Même si la cellule est la même cet avion n’a rien à voir avec le Cotam Unité qui transporta Nicolas Sarkozy et François Hollande, et vole aujourd’hui au profit d’Emmanuel Macron. Ce jeudi 26 novembre 2020 la Direction Générale de l’Armement a reçu le premier des deux avions de ligne Airbus A330-200 d’occasion acquis pour les besoins de l’Escadron de Transport 3/60 Estérel. Ils doivent permettre d’uniformiser la flotte de transport française et seront à terme transformer au standard Phénix. Le second avion arrivera d’ici maximum trois semaines.

Au total ce sont trois avions de ligne Airbus A330 que l’Escadron de Transport 3/60 Estérel mettra en œuvre. Deux ont été achetés d’occasion et un troisième neuf. Les deux premiers seront opérationnels très rapidement puisque leurs premières missions devraient avoir lieu d’ici la fin du mois de décembre. Donc en gros dans un mois !
Ces biréacteurs disposent encore, selon l’Armée de l’Air et de l’Espace, d’un bon potentiel d’heures de vol. Ils pourront ainsi avant le réveillon de la Saint Sylvestre assurer le remplacement des deux Airbus A340 TLRA et du dernier A310-300 encore en dotation dans les rangs de l’Estérel.

L’épisode de l’ex-premier ministre Édouard Philippe avec l’Airbus A340 ayant laissé des traces ces deux A330-200 seront aptes aux missions à vocation de transport de hautes personnalités. Pour autant il ne s’agira là que d’un rôle secondaire pour ces biréacteurs qui seront avant tout employés comme avions de ligne. Certains esprits chagrins diraient même comme bétaillères. Des vols longue distance de liaisons militaires entre la métropole et les bases ultramarines antillaises, guyanaises, polynésienne, ou encore réunionnaises pour ne citer qu’elles. En gros ce que font bon nombre d’A330 civils sous les livrées de compagnies aériennes comme Air France.

Le premier A330-200 de l’Escadron de Transport 3/60 Estérel dans son hangar de Roissy CDG.

Avec la montée en puissance de l’avion ravitailleur multi-rôle A330 MRTT Phénix ces deux avions de ligne (et l’appareil neuf reçu en 2021) seront ensuite transformés à ce standard. Une opération industrielle qui ne devrait cependant pas intervenir avant au moins cinq ans.
D’ici là ils auront eu le temps de sillonner les airs et d’assurer leur mission de l’ombre au profit des forces françaises.

Un œil avisé aura remarqué que l’avion porte les marquages «République Française» et non «Armée de l’Air et de l’Espace». Pour autant il s’agit bien d’un A330 militaire.

Photos © Armée de l’Air et de l’Espace.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Je suis étonné. Moi qui croyais que l’escadron Esterel disparaissait et que c’était les 15 A330 mrtt qui assureraient à l’avenir le rôle de cet escadron.
    Si j’ai bien compris ces 3 avions feront partie dans 5 ans des A330 mrtt, que l’on connait depuis maintenant 2 ans, à part entière ? D’ailleurs quand ils seront équipés du système de ravitaillement en vol, garderont-ils leurs livrée blanche ?

  2. Cher Dimitri, Arnaud a les réponses, car les MRTT sont gris et non pas blancs.
    LE chantier doit durer 9 mois et sans les a330 passagers, l’Estérel assurera sa mission avec les A310 restants.

Comments are closed.