Alors que l’industrie aéronautique traverse une crise sans précédent, l’année 2020 marque tout de même la célébration des 50 ans d’existence de l’entreprise Viking Air. De ses débuts modestes, aux projets plus ambitieux de ces dernières années, «Faire du neuf avec du vieux» pourrait sans doute être la devise de cette entreprise canadienne qui assure la continuité d’avions légendaires.

Viking Air fut fondée en 1970 par Nils Christensen. D’origine norvégienne, il navigue dans la marine marchande lorsque que son pays est envahi par les troupes allemandes en 1940. En 1942, Christensen s’enrôle dans l’aviation royale norvégienne qui s’est reconstituée au Canada, Il suit une formation de mécanicien aux installations de la Petite Norvège à Toronto. En 1943, il rejoint les rangs d’un escadron norvégien opérant depuis la Grande-Bretagne et, à compter de 1944, participe à des patrouilles maritimes comme mitrailleur et mécanicien navigant sur des hydravions PBY Catalina. Après-guerre, il œuvre à l’entretien d’avions Douglas DC-3 et DC-4 chez le transporteur norvégien Braathens. En 1951, il retourne en Amérique pour occuper un emploi chez l’avionneur de Havilland Canada. Voulant concilier son amour de la mer avec celui de l’aviation, il s’installe en 1956 à Sidney sur l’Île de Vancouver. Il travaille notamment chez Fairey Aviation of Canada à la transformation d’avions militaires en bombardiers d’eau, dont les hydravions géants Martin Mars à bord desquels il agira également comme mécanicien navigant.

Grumman Goose et Martin Mars

Au début, la modeste entreprise fondée par Christensen se spécialise dans la remise à neuf et l’entretien d’hydravions Grumman Goose, Widgeon, Mallard et Albatross. Viking Air prend graduellement de l’expansion et, en 1983, obtient les droits exclusifs de distribution et d’usinage de pièces de rechange pour les avions de brousse DHC-2 Beaver et DHC-3 Otter. La jeune entreprise va également œuvrer à la remise à neuf de ce type d’avions, dont la conversion d’appareils en Turbo Beaver et Turbo Otter. Lorsque que Christensen vend son entreprise en 1987 pour profiter d’une retraite bien méritée, Viking Air ne compte encore qu’une cinquantaine d’employés.

Viking Turbo Beaver
Viking Turbo Otter

En 2006, de Havilland Canada, devenu entre-temps une division de Bombardier, cède à Viking Air tous les droits sur les avions autrefois produits par cet avionneur, à l’exception du DHC-8 Dash 8. Cette transaction marque une nouvelle phase de croissance chez Viking Air qui lance en 2007 son plus ambitieux projet à date, soit la remise en production du DHC-6 Twin Otter dont l’assemblage avait cessé une vingtaine d’années plus tôt. D’apparence similaire à son prédécesseur, le Viking Twin Otter 400 est en fait un avion de nouvelle génération. Le premier exemplaire de série entre en service en 2010 pour le compte de l’entreprise helvète Zimex Aviation. Depuis, cet appareil immatriculé HB-LUX poursuit des missions de soutien logistique auprès d’entreprises ainsi que d’organismes humanitaires en Afrique et au Moyen-Orient. Viking Air vise également le marché militaire et gouvernemental avec la version de surveillance Guardian 400. Reprenant la numération de production là où de Havilland avait cessée (MSN 844), l’appareil MSN-845 est le premier de la Série 400 mais certainement pas le dernier puisque le 1000ème Twin Otter (MSN-1000) est actuellement sur la chaîne d’assemblage de Viking Air. Son envol, initialement prévu en 2020, a malheureusement été retardé dû à la pandémie actuelle. Cette célébration devra donc attendre à 2021.

Viking Twin Otter 400 de Zimex Aviation
Viking Guardian 400

Viking Air débute en 2016 une autre aventure avec l’acquisition du programme d’avions amphibies de Bombardier. En 2019, Viking Air annonçait son client de lancement pour son futur Canadair 515. Tout comme ce fut le cas avec le Twin Otter 400, le futur Canadair 515 marquera la remise en production d’un avion légendaire.

Entre-temps, Viking Air propose également le CL-415EAF (Enhanced Aerial Firefighter) à ses clients. Il s’agit d’un programme de modernisation en profondeur d’appareils Canadair CL-215, dont une nouvelle motorisation avec des turbopropulseurs PW123AF de Pratt & Whitney Canada. L’année 2020 fut marquée par la livraison du premier CL-415EAF à un client américain, soit Bridger Aerospace Group basé dans le Montana. Ce même programme de modernisation est également offert aux détenteurs d’appareils Bombardier CL-415 qui prennent de l’âge. Parmi les premiers clients de la transformation de CL-415 en CL-415EAF, mentionnons le Service aérien du Gouvernement du Québec

Premier Viking CL-415EAF livré à Bridger Aerospace
Viking Canadair CL-515

Notons que depuis 2016, Viking Air fait partie de la famille canadienne Longview Aviation Capital qui a également ressuscité en 2018 la marque de commerce de Havilland Canada suite à l’acquisition du programme Dash 8 auprès de Bombardier.

Décédé en 2017, Nils Christensen a vécu suffisamment longtemps pour connaître ses arrières-petits-enfants et voir grandir son entreprise au-delà de ses rêves. Fidèle à ses origines, ce Viking des temps modernes a souhaité que sa dépouille soit inhumée auprès de ses ancêtres en Norvège. Il lègue toutefois à sa terre d’accueil un précieux héritage.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom