L’information a été dévoilée ce samedi 14 novembre 2020 par l’US Department of Defense. Deux avions de transport Bell Boeing CV-22B Osprey appartenant au 7th Special Operation Squadron ont quitté leur base du Royaume-Uni pour rejoindre l’Estonie. Les forces spéciales américaines doivent en effet s’y entraîner à riposter à une éventuelle agression de la Russie contre tout ou partie des trois états baltes. Des exercices de nuit comme de jour où vont se mêler militaires américains, forces estoniennes, et forces atlantistes de la mission Baltic Air Policing.

Les deux convertiplanes de transport ont en effet quitté leur nid de RAF Mildenhall dans le sud-est de la Grande Bretagne tôt ce samedi 14 novembre au matin. Le soleil n’était même pas encore levé. Afin de rejoindre l’Estonie dans les meilleures conditions possibles les Bell-Boeing CV-22B Osprey se sont ravitaillés en vol grâce à un Lockheed KC-130H Hercules appartenant à la Flygvapnet. Les deux avions américains ont même été escorté un temps par deux chasseurs Saab JAS 39C Gripen de la même force aérienne suédoise. Il faut dire qu’ils devaient en partie survoler le territoire de ce pays européen. À l’approche de l’espace aérien souverain estoniens ce sont deux Eurofighter Typhoon Tranche 1 de la Luftwaffe, déployés dans le cadre de Baltic Air Policing, qui ont pris la relève.
Les avions américains et leurs passagers sont arrivés à bon port sur la base aérienne estonienne d’Ämari. D’autres commandos des forces spéciales américaines étaient parvenus sur place plus tôt dans le semaine via un vol commercial.

Pendant les prochains jours les femmes et les hommes des forces spéciales américaines vont donc s’exercer en Estonie aux procédures de réaction rapide face à une invasion du territoire balte qui demeure au cœur des craintes des gouvernants estoniens, lettons, et lituaniens. Les CV-22B Osprey sont de parfaites plateformes pour cela puisque pensés spécialement pour permettre l’infiltration et l’exfiltration de moyens de combat dans la plus grande discrétion de jour comme de nuit. Et c’est en environnement nocturne qu’ils sont le plus à l’aise, mêlant habilement le rayon d’action d’un avion moyen-tonnage avec la souplesse d’action d’un hélicoptère d’assaut.
Le protocole d’accord américano-estonien fait en plus que les commandos américains pourront profiter d’un des deux PZL M28 Skytruck estonien. Un avion qui leur rappellera forcément les C-145A utilisés jusqu’à peu par les mêmes forces spéciales américaines pour les opérations clandestines.

Osprey de l’US Air Force dans son environnement naturel : la nuit.

Plus que jamais l’OTAN et les États-Unis ont conscience de la menace que la Russie contemporaine fait peser sur ce petit bout d’Union Européenne que sont les trois états baltes. Il y a encore quelques jours un avion-cargo russe Antonov An-26 était intercepté par la  Luftwaffe au plus près de l’espace aérien estonien, transpondeur éteint.

Photos © US Air Force.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom