Les challengers à cet ambitieux programme sont d’ores et déjà connus. Le ministère polonais de la défense a décidé de se séparer de ses vingt-huit Mil Mi-24D/W Hind encore en dotation. Pour remplacer ces hélicoptères datant de la guerre froide Varsovie a décidé d’examiner cinq types différents de machines. Les hélicoptéristes chinois et russes en sont bien évidemment exclus.

Pour les Polonais le programme Kruk, le corbeau en français, est donc une priorité absolue. Il doit permettre aux forces terrestres de ce pays d’Europe orientale de maintenir un haut niveau de disponibilité au profit de l’alliance Atlantique. C’est pourquoi les cinq machines en compétition sont toutes aux normes OTAN.
Car la Pologne aligne ses hélicoptères de combat Mil Mi-24D/W Hind depuis le début des années 1980. À cette époque le pays était un membre important du Pacte de Varsovie, et dépendait donc du bon vouloir soviétique.

Aujourd’hui libéré du joug de Moscou la Pologne a la possibilité de choisir son futur hélicoptère de combat. Même si le budget n’a pour l’instant pas été dévoilé on sait que le programme Kruk prévoit que le futur hélicoptère sélectionné soit opérationnel à partir de 2026.
Pour remplacer vingt-huit vieux Mi-24 Hind ce sont trente-deux hélicoptères de nouvelle génération qui sont en lice. Les cinq modèles en compétition sont donc : l’Airbus Helicopters Tiger HAD, le Bell AH-1Z Viper, le Boeing AH-64E Guardian, le Leonardo AW.249, et enfin le Turkish Aerospace Industries T129 Atak.
On remarquera qu’en dehors de l’AW.249 toujours en cours de développement en Italie tous les autres modèles ont été exporté au-delà de leur pays de conception, y compris l’hélicoptère turc.

Même si le choix final de Varsovie ne sera pas connu avant le premier trimestre 2022 les médias polonais indiquent déjà que tout devrait se jouer entre les trois premiers hélicoptères. Du Tigre, du Viper, ou du Guardian qui sera le vainqueur ? Sans être devin on pourrait fortement se dire qu’à la fin c’est l’Apache qui gagne ! D’autant que la Pologne est bien plus axé actuellement sur les fournisseurs américains qu’européens, au risque même d’acheter des machines de moins bonnes qualités.
L’avenir nous le dira.

Photo © Keypublishing

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Question: pourquoi la Pologne participe au programme AW249 si c’est pour choisir un autre hélicoptère ? qui peut me répondre ? (en sachant que la Pologne utilise déjà des AW 129)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom