L’avion de facture russe commence à sérieusement se trainer une sale réputation au sein de l’aéronavale indienne. Alors que le programme dit Multi-Role Carrier Borne Fighter oppose désormais quasi officiellement le Boeing F/A-18E/F Super Hornet au Dassault Aviation Rafale M l’Indian Navy veut passer à la vitesse supérieure. Son idée est désormais de le mutualiser avec une commande à venir de l’Indian Air Force afin ainsi de gagner du temps. Ce qui en Inde laisse à supposer qu’il s’agirait d’une décision en faveur de l’avion français.

Les puissants médias indiens en sont désormais sûrs et certains : l’avion russe Mikoyan-Gurevitch MiG-29K Fulcrum-D aura quitté le service aux alentours de 2025. Le désenchantement est venu très vite au sujet de ce chasseur embarqué qui accumule les accidents depuis plusieurs années. Certains ont entraîné la mort de leurs pilotes, à l’image du dernier en date survenu ce jeudi 26 novembre 2020. La presse indienne, rarement dans la retenue reconnaissons-le, n’hésite désormais plus à parler d’un «faiseur de veuves». Cette rhétorique rappellent fortement l’affaire des chasseurs supersoniques F-104 Starfighter en Allemagne de l’Ouest.

Des déboires du MiG-29K deux avionneurs se frottent les mains : Boeing aux États-Unis et Dassault Aviation en France. Ils présentent respectivement leurs avions-vedettes Super Hornet et Rafale. Il faut dire que ce sont sur le marché les seuls avions embarqués proposés à l’export. On remarquera au passage l’absence de Lockheed-Martin.

Sans être un total parent pauvre de la défense indienne l’aéronavale n’a pas l’aura de l’Indian Air Force. Or elle compte désormais rattacher son programme d’achat d’avions de combat sur celui de cette dernière. La force aérienne indienne n’étant pas réputée actuellement attirée par le Super Hornet un tel rapprochement pourrait implicitement indiquer que les marins indiens s’orientent sérieusement vers le Rafale M.

Grosse inconnue dans l’équation : l’acceptation ou le refus de l’état-major de l’Indian Air Force à son homologue aéronavale. La guéguerre est très forte entre les deux armes indiennes.

Au final donc une seule chose est sûre : l’Indian Navy ne veut plus du tout du MiG-29K ! Après une victoire du Rafale M est possible mais le Super Hornet ne se laissera pas vaincre comme ça. Boeing et Dassault Aviation vont donc encore affûter leurs arguments pour se placer auprès de ce prestigieux client.

Photo © Indian Navy.

Publicité

41 COMMENTAIRES

    • Le Super Hornet est bel et bien unique en terme de version. Que vous l’achetiez pour le mettre sur un porte-avions ou sur une base à terre l’avion sera le même, il conservera ses attributs navals. Les Hornet sont pareil, si vous regardez bien les avions koweitiens par exemples leur crosse d’appontage est parfaitement visible.

    • Effectivement, à ma connaissance avant le F-35, il n’y avait jamais eu de versions spécifiques (Air, Navy) de chasseurs.
      Il y avait eu des navalisations après coup , ce qui n’est pas la même chose que dès la conception.
      Cela été « inauguré » avec le Rafale.

      • Faux pour les avions de série, le Rafale M a été conçu avant les versions pour l’Armée de l’Air, il est plus facile d’alléger un appareil par la suite et il y avait urgence de remplacer les F-8 de l’Aéronavale.

        • Vous confondez livraison et conception
          En 1991, le prototype Rafale C01 à été sorti, le M1 quelques mois après.
          A ce moment là, les cellules Air et Marine sont quasiment figées, seuls les systèmes sont encore à développer
          En 2002, quand les Rafale M F1 ont été livrés, seules les capacités Air/Air sont disponibles
          Non c’est justement faux de dire que la version M est une version Air allégé

        • L’aéronavale a perçu ses premiers Rafale avant l’armée de l’air, mais ils ont été conçus en même temps. Au niveau des prototypes il y a eu le d’abord le Rale A, en suite le C01 et le B01 et en suite les M01 et M02; Le A n’était pas une versions embarquée.

        • Désolé, vous avez tous compris que c’est plutôt « Non c’est justement faux de dire que la version C est une version M allégé »

  1. A ceci près que les indiens prennent leur temps et cela laissera toute latitude à l’administration américaine de montrer leur opposition à la Chine et de jouer des muscles pour imposer un achat, comme d’habitude.

  2. Le rafale M est adapté pour les porte-avions CATOBAR, les indiens n’ont que des porte-avions STOBAR, cela ne serait il pas gênant en terme de capacité d’emport ou de carburant ?

      • Bah justement ça m’interpelle, le j-15 chinois qui n’est qu’un j-11 avec une perche d’arrêt, pose problème, une des solutions qu’envisage la Chine, c’est d’arrêter de produire des porte-avions STOBAR et de ne faire que des CATOBAR pour que le j15 soit plus à l’aise et puisse utiliser toutes ses capacités (pour rappel les j15 ne décollent jamais à pleine charge des porte-avions chinois). Je reste sceptique sur les capacités du rafale et du FA18 en STOBAR.

        • Non justement le J-15 n’est pas un J 11 avec une corsse d’arret , c’est un SU-34, prototype navalisé racheté aux ukrainiens dont le développement a été pousuivi et il y a des problèmes majeur de conception. Il y a eu des test STOBAR avec rafale c’est ok.
          Le vrais problème c’est le PA, l’air force préfère des missiles a la place. selon la doctrine indienne. L’indian navy n’a pas vocation a évoluer au delà de sa zone géographique

      • Merci beaucoup de votre réponse. C’était celle que j’attendais, claire et sans moquerie, avec des éléments concrets et non avec des incantations.

      • Non le Rafale n’est par certifié STOBAR;
        Dassault a calculé par informatique que le Rafale était capable de décoller à l’aide d’un tremplin. (je ne sais pas à quelle charge), mais n’a pas fait de teste réel.
        Boeing a fait des essais réels avec un Super Hornet décollant à partir d’un tremplin (mais je ne sais pas non plus à quelle charge).

  3. Ce sont bien des experts qui ont navalisés le j11, on connaît le résultat sur STOBAR et on attend ceux sur CATOBAR.
    Les experts indues ont bien navalisés le tejas sur STOBAR et c’est un échec.

    Je pense que ces choix ne sont pas adaptés et risquent de poser problème pour les STOBAR, Mais qui vivra verra.

    • Donc bravo Grégoire vous savez mieux que les Indiens de quoi ils ont besoin. Moi à votre place je postulerais comme expert, vous pourriez devenir riche. 🙂

      • N’était ce pas des experts indues qui ont validé l’achat des mig29k ? Ces memes experts qui peuvent aujourd’hui que le rafale et le fa18 feront affaire sur STOBAR, ils se sont trompés une fois, une deuxième n’est pas impossible. Je n’affirme rien je demande sans agressivité et j’esperais avoir des reponses de la meme sorte…

        • Vous demandez et je vous réponds. À moins que vous en sachiez plus qu’eux je pense qu’on peut faire confiance aux spécialistes de l’Indian Navy pour mieux connaitre leur dossier que vous. Non ?

  4. Le super hornet est il Capable de décoller en pleine charge avec des porte avions sans catapultes donc du type stobar ? Comme le rafale M , ou je me trompe ?

    • J’ai posé la question, on m’a répondu qu’ils avaient des experts, comme vous j’ai des doutes sérieux, surtout quand on voit l’histoire du j15, mais ils ont des experts comprenez.
      J’ai envie de répondre que qui vivra verra.

      • En tous cas Grégoire, vous, vous semblez vous poser comme un sacré expert ! C’est ce qui ressort de votre acharnement de commentaires sur cet article. Alors éclairez-nous donc toutes et tous ici de votre savoir sur la question.

        • Arnaud, ai je affirmé quoi que ce soit ? Non, je ne me prends pas pour un expert je pose des questions. Vous vous affirmez des choses en vous basant sur des experts qui se sont trompés deux fois. Moi j’attends de voir que le Vikramaditya et le Vikrant transporte de tel appareil avant de me prononcer. J’espere que si ces avions ne sont pas adaptés, vous ferez un article disant que vous et les experts se sont trompés, si ils sont adaptés je suis prêt à vous inviter à boire à cette belle réussite française ou américaine. Je ne dis pas que le rafale ou le FA18 ne fonctionnerait pas, j’ai des doutes, ça s’appelle une réflexion pas une affirmation, c’est tout.

  5. Bonsoir,
    Une question:
    En terme de « guerre électronique » les indiens devront ils aussi commander des EF-18 Growler? (pas sûr de l’orthographe)
    Le rafale dispose t il de cette capacité?
    Merci

  6. Vous avez raison Arnaud, ne posons plus de questions, faisons confiance, si on a des doutes faisons comme au moyen-age, taisons nous. Après tout ces experts ont eu raison pour acheter des mig29k ou pour navaliser le tejas, deux grands succès puisque ce sont des experts !
    Vous me faites penser aux allemands dans le film « ces merveilleux foux volants », ils n’ont comme référence que le manuel écrit par des experts, mais ça leur permet pas de voler tres loin.

  7. Aucun des 2 avions Rafale et SH ne peuvent décoller d’un PA Stobar à charge max, sauf s’il dispose d’une longueur de pont de plusieurs (>4) centaines de mètres
    Sans catapulte, l’accélération subie est en gros égale à poussée/masse, il leur faudrait pas mal de mètres pour atteindre la vitesse de décollage pour leur poids à charge max

    • Des calculs rapides pour les cas extrêmes, sans compter les frottements des roues sur le pont, sans la traînée de l’air, sans la pente du tremplin et un vent de face de 25 nœuds (vent naturel + vitesse du PA)
      Pour le Rafale M, masse 24.5T, poussée 15T, 243m pour atteindre 105 kts, donc 130 kts au final
      Pour le SH, masse 30T, poussée 19.6T, 228m pour atteindre 105 kts, donc 130 kts au final

      PS: Pour les 24.5T du Rafale est la masse de la version C, mais il me semble que le M est limité (pour l’instant) à 21T

  8. Pour avoir côtoyé des pilotes indiens qualifiés sur Rafale récemment, ce sont les plus qualifiés des pilotes de Rafale export. Ce sont des mecs qui sont prêt à faire la guerre. Après il y a la peur de toute forme de corruption et la notion du temps très indienne qui fait que les marchés sont compliqués (et lent à déboucher) avec ce client. Mais de la à remettre en cause leu compétence! je rejoins Arnaud pour dire que vous ferez mieux de rester humble dans vos commentaires. Quand on a pas tous les tenant et aboutissants on reste humble pour rester poli.

    • Moi perso je pose des questions, si on peut plus en poser autant retourner a l’inquisition. J’espère vraiment que le rafale remportera ce marché et qu’il sera capable de bien décoller du Vikrant et du Vikramaditya, mais j’ai des doutes c’est tout. Je ne remets pas en cause les compétences des pilotes et surtout je n’ai pas été impoli et je n’ai pas ironisé en me moquant de mes interlocuteurs en insinuant qu’ils se prennent pour des experts.

      • Inquisition, moyen-âge, on sent dans vos réponses successives que vous donnez dans la modération. Vous ne posez pas de questions mais vous accusez les experts et décideurs indiens d’être moins compétents que vous. Il faut accepter que cela exaspère, et ce même si vous êtes le très grand expert que vous semblez vouloir que l’on pense à votre sujet. Un peu de modestie dans vos commentaires et vous gagnerez en clarté et en visibilité.

  9. Bonjour suite à un message de notre troll numéro 1, le bien célèbre Rafaletiger, que j’ai été obligé de modérer, je rappelle que ceci n’est pas un forum de discussion mais bien un site ouvrant ses articles aux commentaires. C’est pourquoi les réponses qui sont hors-sujets sont systématiques modérées tout comme les commentaires agressifs ou haineux.
    Bonne journée à toutes et tous.

  10. Bonsoir Grégoire

    Tout d’abord le Shenyang J-15/J-16 n’est pas un J-11 avec une cross, mais une copie du prototype de Su-33 inachevé numéro T-10K-3, je peux comprendre l’erreur de votre part, vue votre expertise douteuse en aéronautique .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom