Les sept exemplaires encore en dotation sont semble t-il à bout de souffle. Depuis quelques semaines l’état-major de la marine chilienne a annoncé s’intéresser à l’acquisition future d’un avion d’entraînement permettant de remplacer ses Pilatus PC-7 Turbo Trainer en service depuis 1980. Nul besoin que le futur appareil soit armé, sa fonction ne sera que l’entraînement et non l’appui tactique rapproché. Plusieurs avionneurs pourraient être en lice, les constructeurs chinois et russes en étant logiquement exclus.

En service depuis 1980 et commandés à l’origine à dix exemplaires les Pilatus PC-7 Turbo Trainer de l’Armada de Chile ne sont aujourd’hui plus que sept encore en service. Selon les médias locaux seuls cinq d’entre-eux seraient encore en état de vol. Les deux autres sont cloués au sol et seraient utilisés comme stocks de pièces pour cannibalisations.
Pourtant leur rôle est essentiel au bon fonctionnement de l’aéronavale chilienne : ils forment les pilotes et copilotes des aéronefs à voilure fixe.

C’est l’acquisition il y a deux ans de deux Airbus Helicopters H125 afin de remplacer les Bell 206AS d’entraînement qui a initié la démarche en faveur de la fin de carrière des PC-7 Turbo Trainer. Puisque les hélicoptères destinés à la formation sont en voie de remplacement il serait logique qu’il en soit de même avec les avions. C’est une question donc de réciprocité ? Oui et non, en fait l’Armada de Chile a toujours su maintenir un haut niveau de formation de ses équipages d’aéronefs.

Le vol en formation fait partie du cursus naturel de formation des équipages chiliens.

En raison de trop mauvaises relations diplomatiques avec ces pays les constructeurs chinois et russes ne sont évidemment pas conviés à la compétition. Les candidats les plus logiques seraient actuellement le Diamond DART 450 autrichien, le Grob G.120TP allemand, le Korean Aerospace Industries KT-1 Woongbee sud-coréen, et bien sûr le Pilatus PC-9 suisse.
Des avions plus puissamment motorisés ou disposant d’avionique plus évoluée semblent de facto exclus. Un marché officiel devrait être annoncé par l’Armada de Chile dans les prochaines semaines.

Photos © Armada de Chile.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom