Elle aurait du célébrer ses 75 ans d’existence dans quelques mois. Ce jeudi 11 février 2021 la compagnie aérienne Air Namibia a officiellement cessé d’exister, la décision ayant été annoncé hier. La crise économique mondiale couplé à la pandémique du coronavirus ont définitivement tué le transporteur africain. Cette cessation d’activité laisse sur le carreau 638 employés.

Depuis plusieurs semaines les activités d’Air Namibia et de sa filiale régionale Westair s’étaient fortement réduites. Peu de rotations avaient encore lieu et ses biréacteurs longs-courriers Airbus A330-200 se faisaient de plus en plus rares sur les aéroports allemands et britanniques, les seuls qu’Air Namibia fréquentait de manière régulière en Europe. Depuis le début de la crise sanitaire elle avait même suspendu tous ses vols vers l’Angola et le Ghana.

Avec la mort d’Air Namibia c’est donc la disparition d’une historique compagnie aérienne africaine. Elle aurait même du souffler ses 75 bougies en novembre 2021, étant née en novembre 1946 sous le nom de South West Air Transport. Déjà à l’époque il s’agissait d’une compagnie dotée de fonds publiques. En mars 1990 quand la Namibie a obtenu son indépendance de l’Afrique du sud Air Namibia est devenu officiellement la compagnie étatique du pays.

Jusqu’à aujourd’hui elle réalisait donc des vols vers l’Afrique sub-saharienne et l’Europe à l’aide d’Airbus A319-100 et A330-200, et d’Embraer ERJ135 et ERJ145. Ces derniers réalisaient principalement des vols régionaux. Ces quatre modèles d’avions de ligne sont donc désormais immobilisés, en attente d’un éventuel repreneur. Sinon ils finiront à la casse.

Embraer ERJ-135 aux couleurs d’Air Namibia.

Air Namibia a, comme nombre d’autres compagnies aériennes, utilisé plusieurs modèles d’avions au cours de son histoire. L’un des plus étonnant fut le Casa CN-235-100 qu’elle utilisa comme appareil régional. C’est un avion que l’on attend généralement plutôt sous une cocarde et une livrée militaire qu’auprès d’une compagnie aérienne.

Photos © Wikimédia Commons.

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom