Embraer cherche à vendre son KC-390 Millennium à l’US Air Force.

On le sait depuis la décision néerlandaise de juin dernier : l’Embraer C-390 Millennium se présente de plus en plus comme un successeur possible au Lockheed C-130E/H Hercules. De manière logique sa version de ravitaillement en vol devrait permettre de succéder efficacement aux KC-130H Hercules dans un rôle dit «Agile Tanker». En poussant ce concept à son paroxysme l’avionneur brésilien s’est associé à l’équipementier américain L3Harris Technologies afin de proposer son avion au Pentagone afin d’équiper d’ici quelques années l’US Air Force. L’avionique de l’avion serait alors américanisée.

L3Harris Technologies est aujourd’hui un des principaux fournisseurs de l’US Department of Defense en matière de hautes technologies de télécommunications et de détection. Ce n’est donc pas un acteur quelconque du secteur qu’Embraer est venu chercher afin de vendre son ravitailleur en vol biréacteur. Pour autant à ce jour ni le Pentagone ni l’US Air Force n’ont engagé de pourparlers avec le consortium américano-brésilien. Il faut dire que l’aviation militaire des États-Unis a toujours rechigné à faire appel à des ravitailleurs tactiques, à l’exception cependant de ses actuels Lockheed HC-130P Combat King qui assurent cette mission au profit de forces spéciales.

Si on en croit la vue d’artiste publiée par Embraer ce n’est pas ce rôle que vise son KC-390 Millennium mais bien le ravitaillement en vol d’avions d’armes comme les chasseurs et avions d’attaque au sol. Du coup on peut se dire que l’avionneur brésilien nage à contre-courant. En effet à l’usage le Boeing KC-46A Pegasus a surtout su prouver qu’il était incapable de remplacer le McDonnell-Douglas KC-10A Extender et peinait à le faire au profit des antédiluviens Boeing KC-135R Stratotanker. C’est la raison pour laquelle les constructeurs Lockheed-Martin et Airbus DS se sont rapprochés autour du LMXT basé sur le best-seller européen A330 MRTT. En sommes en 2022 l’US Air Force a surtout besoin de ravitailleurs en vol de gros tonnages plutôt que de machines plus compactes.

Pour autant Embraer et L3Harris Technologies croient en leur programme commun, notamment en raison d’une chaîne de communication dernier cri. C’est là la patte de l’industriel américain sur l’avion brésilien. Ce KC-390 américanisé doit notamment intégré les équipements propres au programme JADC2, pour Joint All-Domain Command and Control. Pour mémoire le JADC2 doit permettre de connecter toutes les composantes militaires américaines autour d’une même intelligence artificielle lors d’opérations extérieures bien particulières. Le consortium promet que le KC-390 Millennium sera le seul ravitailleur à pouvoir l’utiliser sans problème. Sans pour autant apporter pour l’instant la moindre preuve de son argument.

Vous l’aurez compris Embraer compte bien bousculer un peu l’ordre établi sur le très concurrentiel marché des avions ravitailleurs en vol. Et cette offensive marketing sur l’US Air Force démontre que l’avionneur brésilien ne recule devant aucun défi.
Affaire de ce coup forcément à suivre.

Illustration © Embraer.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 réponses

  1. Trop petit. L’a330 lmxt j’y crois moyen personnellement pour des raisons évidentes. Ça sent la nouvelle fournée de cassé (oui c’est fait exprès) 46

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Sikorsky XHJS

Pour bien des passionnés d’aviation autant que pour nombre d’historiens le jet fut la grande révolution technologique de la Seconde Guerre mondiale. C’est vrai et

Lire la suite...