Depuis maintenant plusieurs semaines la côte ouest américaine vit une véritable fournaise, avec pour résultat une recrudescence des feux d’espaces naturels. Afin de renforcer les moyens locaux l’état de Californie a fait appel à des moyens fédéraux sous la forme d’avions de transport tactique de l’Air National Guard. Équipés du système MAFFS ceux-ci peuvent bombarder les flammes au plus près du brasier. Les avions mobilisés en cette seconde moitié de juillet 2021 proviennent du Nevada et du Wyoming.

Les marquages sur cet avion laissent peu de doutes sur son origine.

Ils sont venus des 152nd et 153rd Airlift Wing de l’US Air Force, les formations de l’Air National Guard respectivement donc des états du Nevada et du Wyoming. Tous deux volent sur des Lockheed C-130H Hercules modernisés et adaptés à l’emport du système MAFFS.
Afin de permettre une lutte plus aisée contre les flammes ces avions cargos sont désormais détachés à Channel Island ANGB, le nid du 146th Airlift Wing, sis dans le comté de Ventura dans le sud californien.

Jusque là les Lockheed-Martin C-130J Super Hercules de cette unité de l’Air National Guard californienne assuraient seuls le renfort lourd aux unités de pompiers locaux, notamment à Los Angeles et San Diego. Le 146th AW est une des unités pionnières dans l’emploi du MAFFS sur Super Hercules. Ses avions sont en première ligne depuis de nombreuses années.

La canicule frappe la côte ouest américaine connait depuis plusieurs semaines, avec notamment l’exceptionnelle «bulle de chaleur» qui stagne depuis plus d’un mois sur une partie du pays. Le nord californien, l’Oregon, et l’état de Washington sont touchés ainsi qu’une partie du sud canadien. Pour autant le reste de la Californie n’est pas en reste. Les mondialement célèbres vignes de l’état sont menacées dans la région de San Francisco et les avions de transport tactique de l’Air National Guard y interviennent désormais quasi quotidiennement.

C-130H Hercules et C-130J Super Hercules se mettent donc au service des autorités civiles de l’état pour frapper à l’aide d’un mélange d’eau et de retardant les foyers d’incendie. Il s’agit autant de feux de chaumes (le terme officiel en français pour les incendies dans les champs) que de feux de broussailles ou de forêts. Il en va de l’équilibre environnemental californien mais aussi de son économie en grande partie basée sur ses richesses naturelles.
Pour mémoire les avions militaires de bombardement anti-incendie sont identifiables à leurs énormes chiffres rouges peints sur les fuselages et/ou empennages. On peut les rapprocher des mêmes chiffres peints en rose sur certains hélicoptères militaires.

La buse du MAFFS apparait bien à l’arrière du fuselage de ce Super Hercules du 146th Airlift Wing.

À priori les avions du Nevada et du Wyoming vont rester stationnés à Channel Island ANGB au moins jusqu’à début août. Ils y sont déjà depuis près d’une semaine.

Photos © US Air Force.

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. A la vue de l’intensité et de la récurrence toujours plus importante des méga-feux dans l’ouest des USA, il serait peut-être intéressant pour cette région de mettre en place une unité aérienne unique et uniformisé de bombardiers d’eaux. Et cela avec des moyens dédiés, de haute capacité, rapide et à haut rendement.

    • C’est en fait ce que le Cal Fire essaye de mettre sur pied depuis depuis plusieurs années. Malheureusement dans un pays comme les USA il lui faut l’accord fédéral, et jusque là l’administration Trump s’y refusait catégoriquement. Peut-être que les choses vont changer avec l’administration Biden plus cohérente sur les questions environnementales.

  2. C’est vrai que les USA sont un pays fédéral. Il est moins centralisé que la France où d’autres nations. Ca paraîtrait intéressant de disposer d’une telle force de frappe. Attendons de voir se que va faire cette nouvelle administration. Il paraîtrait opportun également de se mettre en commun pour lancer un futur remplaçant plus puissant et massif au vénérable Canadair. A suivre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom