L’information n’est pas passé inaperçu dans la presse israélienne. Ce jeudi 26 août 2021 le chef d’état-major de Heyl Ha’Avir était en visite officielle auprès de son homologue de l’US Air Force afin de discuter de futurs contrats d’importations d’avions de combat Lockheed-Martin F-35 Lightning II dont les Israéliens ne tarissent pas d’éloges. Dans le même sens le général Amikam Norkin a confirmé son intention d’acquérir des chasseurs Boeing F-15EX Eagle II. Ce nouveau modèle pourrait bien être commandé à hauteur de trente exemplaires dans le cadre d’un premier contrat.

Les généraux Charles Brown Jr et Amikam Norkin, respectivement patrons de l’US Air Force et de Heyl Ha’Avir, ont confirmé le bonnes relations diplomatiques américano-israéliennes sur le domaine de la défense. Une nécessité pour Israël qui craignait une détérioration du lien après la fin du mandat de Donald Trump. On se souvient que Joe Biden avait été très critique vis-à-vis de l’état hébreu quant à ses frappes aériennes contre Gaza.

Au menu du rendez-vous il y avait aussi des négociations en vue d’achats d’avions de combat et de soutien logistique. Sans surprise les deux généraux ont discuté des Lockheed-Martin F-35I Adir actuellement en dotation et des Boeing KC-46A Pegasus en commandes. Israël espère pouvoir en commander de nouveau, à hauteur de vingt exemplaires supplémentaires pour le chasseur furtif et quatre pour le ravitailleur en vol.

C’est pourtant bien le lancement des pourparlers autour du tout nouveau Boeing F-15EX Eagle II qu’il faut retenir de cette entrevue. Le général Norkin a placé les premiers jalons autour de la future commande de trente de ces chasseurs de supériorité aérienne afin de remplacer les vieux McDonnell F-15A/B Baz 2000. Ces chasseurs purs accusent pour certains quarante ans de service actif sous la cocarde à étoile de David.
Autant dire que leur remplacement est devenu une nécessité pour Heyl Ha’Avir qui a toujours placé les missions de défense aérienne et d’interception auprès de ces machines.
Les Israéliens entendent également demander à Boeing de rétrofiter les vingt-cinq F-15I Ra’am au nouveau standard du F-15EX Eagle II.

Photo © Keypublishing

Publicité

7 COMMENTAIRES

  1. Comme quoi le F-35 est insuffisant pour répondre à tous les besoins comme initialement promis… Un avertissement pour les pays qui voudraient en faire leur unique avion de combat multirôle.

  2. Le F35 n’est pas fait pour la supériorité aérienne, en duo avec le F15 ou le F22 il est très bien.
    Avoir deux avions de chasse complémentaires est bien dans la tradition US d’ailleurs.

    • Pourtant au sein des forces de l’OTAN, face à la menace de l’aviation stratégique russe, les F-35A Lightning II se débrouillent très bien comme chasseurs de supériorité aérienne. Bon après les bombardiers Tupolev Tu-95 Bear et Tu-160 Blackjack et les chasseurs Sukhoi Su-27 et Su-35 sont peut-être des cibles trop faciles, ça il faudrait le demander à des spécialistes.

      • Il se débrouille oui mais ce n’est pas son rôle de prédilection il était conçu dès le départ pour évoluer dans un environnement dominé par les F22 (qui devaient être commandés à 750 unités initialement) et profiter de sa furtivité pour aller taper l’adversaire.

        Mais la chaîne d’assemblage du F22 est fermée et seuls 187 avions furent livrés.

        Si l’USAF & les israéliens, qui en matière de guerre aérienne ne sont pas des novices, achètent la version mise à jour du F15 il y a de bonnes raisons.
        D’ailleurs, parallèlement la Navy commande toujours des F18.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom