Il n’aura fallu qu’à peine plus d’un mois et demi entre son premier vol et sa prise en compte par l’aéronavale américaine. Ce vendredi 7 février 2020 l’escadron de soutien aux essais en vol HX-21 a reçu l’avion de présérie Bell-Boeing CMV-22B Osprey. C’est ainsi que débute la phase de validation de cet appareil qui doit entrer en service partiel à partir de la fin de l’année prochaine. Entre temps le convertiplane aura être validé à la mer, sur porte-avions.

Car à la différence du MV-22B principalement déployé sur les navires des classes Wasp et America les CMV-22B sont clairement conçus pour opérer à bord des porte-avions de la classe Nimitz mais également les classes Gerald R. Ford bien plus modernes. Ils sont en effet appelés à remplacer les actuels Grumman C-2A (R) Greyhound dans le rôle de COD, le Carrier Onboard Delivery.

Sur le papier les Bell-Boeing CMV-22B Osprey seront aptes à transporter 2725 kilos sur une distance d’environ 2100 kilomètres. En configuration de transport de personnels ces avions pourront accueillir 32 passagers ou bien un mélange passagers et fret.
Et ce sont notamment ces configurations que l’escadron HX-21 va devoir développer, en partenariat avec le constructeur.

D’ailleurs dans un premier temps le Bell-Boeing CMV-22B Osprey de présérie demeure au centre d’essais d’Amarillo au Texas qui appartient à l’hélicoptériste Bell. Il ne devrait pas rallier les installations de NAS Patuxent River avant l’été 2020 au plus tôt. Un trajet qu’il réalisera en volant, avec sans doute une escale technique et sous étroite surveillance.
Les essais à la mer sont attendus début 2021. On ignore encore quel porte-avions sera choisi pour accueillir pour la première fois le nouveau COD pour ses essais de validations en Atlantique nord.

Depuis la fin de la semaines dernière donc l’aéronavale américaine possède dans ses rangs un nouveau modèle d’avion. Et rien qu’à ce titre l’arrivée de ce CMV-22B Osprey de présérie est historique. Gageons qu’il connaitra une carrière aussi longue et fastueuse que l’avion discret qu’il va remplacer dans quelques années.

Photo © US Navy.

Publicité

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom