L’industrie américaine ne pouvait pas demeurer trop longtemps absente du segment des monomoteurs à turbopropulseur de transport d’affaire, et le laisser à deux avionneurs européens. En cette fin août 2021 le groupe Textron a commencé les essais statiques de son futur Denali, un projet initialement porté par Cessna et aujourd’hui par Beechcraft. Clairement cet avion civil nouvelle génération va tenter de grignoter des parts de marchés aux Daher TBM900/TBM940 français et aux Pilatus PC-12 Eagle suisses qui règnent en maîtres incontestés depuis plusieurs années maintenant. D’autres s’y sont essayés et s’en sont mordus les doigts.

Actuellement Beechcraft a lancé les essais moteurs statiques du prototype du Denali. Il faut vérifier la bonne tenue du tout nouveau turbopropulseur Catalyst conçu par General Electric. Le groupe américain prévoit un premier vol dans les semaines à venir et une certification de type dans le courant de l’année 2023.
Avec cet avion prévu pour accueillir entre sept et neuf passagers sur une distance d’environ 3000 kilomètres à une vitesse de croisière de 525 kilomètres-heures Beechcraft compte bien proposer une alternative à son best-seller Super King Air 350/360.

Surtout le groupe Textron, propriétaire de Beechcraft et Cessna, entend conquérir un marché actuellement aux mains de deux avionneurs seulement : Daher en France avec son TBM900/940 hérité du Socata TBM-700 et Pilatus en Suisse avec son PC-12 Eagle. La mission du Beechcraft Denali n’est pour autant pas aussi simple que cela puisque les deux avions européens ont déjà effacé une concurrence américaine : le Piper PA-46-500TP Malibu Meridian. Cet avion n’a jamais réussi à trouver son marché, hésitant sans cesse entre l’affaire et le tourisme. Un chemin que semble également prendre le tout nouveau Eclipse E1000 apparu l’an dernier sur le marché et qui peine à se vendre. Lui aussi est américain.

Pour réussir à battre Daher et Pilatus l’avionneur Beechcraft doit obligatoirement jouer la carte du haut de gamme. D’abord dans l’avionique, ce qu’elle a fait au profit du système Garmin G3000, puis au niveau de la motorisation, et enfin avec l’aménagement de cabine passagers. Le Denali doit, s’il veut affronter les PC-12NG et TBM900/940, n’être qu’un avion d’affaire. Car sur ce segment la concurrence pourrait aussi venir de Chine. Le groupe AVIC développe actuellement le Leadair AG300 (ex-CAIGA Primus 150) qui veut lui aussi flirter avec ce marché tout en allant titiller Pilatus sur celui des avions militaires et parapubliques.

Ce qui veut dire que bien avant son premier vol le Beechcraft Denali est déjà attendu. Reste à savoir s’il ne sera pas trop féroce vis-à-vis de Daher et de Pilatus, l’avionneur américain étant une machine de guerre n’ayant pas connu beaucoup de bides commerciaux.
Affaire donc à suivre.

Photo © Daher

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom