L’annonce officielle de l’état-major de la marine ukrainienne intervient au plus fort d’une crise diplomatique et militaire avec la Russie. Kiev se dit prête à retirer prochainement du service ses hélicoptères de combat maritime Kamov Ka-27 Hélix et Mil Mi-14 Haze afin de les remplacer par des machines de facture occidentale. Les appareils de transport d’assaut Ka-29 Hélix-B sont également concernés par cette décision. L’aéronavale ukrainienne espère avoir trouvé l’hélicoptère idoine d’ici l’été 2022.

Sur le papier ce sont donc huit hélicoptères qui sont à remplacer par un modèle occidental, américain ou européen. Dans la réalité des faits trois d’entre eux ne volent déjà plus depuis plusieurs mois : les deux Ka-29TB et un Mi-14PLM. Si pour les deux premiers c’est parce qu’ils sont hors d’usage il en est différemment du troisième. Ce Mil Mi-14 Haze sert actuellement de stock de pièces détachées. La cannibalisation est la seule solution pour les Ukrainiens s’ils veulent conserver une capacité minimum de lutte anti-sous-marine et de recherches-sauvetages en mer.
Deux Kamov Ka-27PL et trois Mil Mi-14PLM assurent donc le gros des missions de combat maritime et de lutte anti-sous-marine. Rappelons que ni l’un ni l’autre de ces modèles n’a la capacité d’emporter et de tirer de missiles anti-navires.

Pour le contre-amiral Oleksey Neizhpapa, actuel numéro 1 de l’aéronavale ukrainienne, l’avenir passe par des hélicoptères importés aux standard de l’OTAN. Et ce même si son pays n’en est pas (encore) membre. À plusieurs reprises cet ancien pilote de Mi-14 Haze n’a pas hésité à se montrer dithyrambique vis-à-vis de deux machines : l’Airbus Helicopters H225M européen et le Sikorsky MH-60R Seahawk/MH-60S Knighthawk américain. Le futur hélicoptère ukrainien pourrait bien être un de ces deux là.

Pour autant Neizhpapa ne signifie pas la totale fin des hélicoptères ex-soviétiques et russes dans ses rangs. Aucune annonce de retrait n’est intervenue sur l’unique Kamov Ka-226B Hoodlum-C de servitude et d’entraînement et sur les deux Mil Mi-8MSB Hip de transport d’assaut. Ces derniers ont d’ailleurs été localement modernisés il y a deux ans, leur cockpit et leur motorisation ont été revu totalement.

Kamov Ka-27PL Helix aux couleurs ukrainiennes.

On le voit clairement l’Ukraine poursuit, à son rythme la modernisation de sa flotte aérienne. Rappelons que son ministère de l’intérieur utilise des Airbus Helicopters H125 et H225 pour des missions jadis confiées à des appareils de facture russe et soviétique. Cela s’appelle l’occidentalisation et marque clairement le déclin russe dans ce pays.

Photos © ministère ukrainien de la défense.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom