Le torchon brûle entre Tokyo et le Pentagone. Ce mercredi 1er décembre 2021 le gouvernement japonais a officiellement demandé que les chasseurs General Dynamics F-16CJ/DJ Fighting Falcon appartenant aux 13th et 14th Fighter Squadron de Misawa AB soient cloués au sol. Cela fait suite à un incident survenu la veille au-dessus de l’île de Honshū au cours duquel un avion a perdu un de ses réservoirs auxiliaires. Si l’US Air Force reconnait les faits et les explique elle se refuse actuellement encore à immobiliser l’ensemble des appareils en question.

C’est monsieur Nobuo Kishi en personne, le ministre japonais de la défense, qui s’est adressé à l’US Department of Defense afin d’exiger l’arrêt temporaire des vols des F-16 Fighting Falcon. Les deux unités du 35th Figher Wing sont concernées par cette demande autant diplomatique que sécuritaire. Pour mémoire les 13th et 14th Fighter Squadron américains participent à la présence permanente des Pacific Air Forces au Japon, avec comme missions prioritaires la défense aérienne et la lutte contre les moyens ennemis de détections et de lutte anti-aérienne. C’est la raison pour laquelle leurs Fighting Falcon sont des F-16CJ/DJ.

On ignore d’ailleurs actuellement encore auquel des deux squadrons appartient l’avion incriminé dans l’incident. Tout juste sait t-on que c’est un monoplace F-16CJ Fighting Falcon du 35th Fighter Wing. Son serial serait selon toutes vraisemblances 91-0382. Comme tous les avions de sa formation il arbore le tail code WW.
Sur les faits donc c’est au-dessus du nord de l’île de Honshū que le décrochage de réservoir a eu lieu. Aux alentours de 18 heures 10, en heure locale, le chasseur en question survolait la petite localité de Fukaura. Le réservoir s’est disloqué lors de l’incident et des morceaux sont tombés dans la cours de récréation de l’une des écoles élémentaires de la ville. D’autres ont atterri à proximité de maisons individuelles à quelques dizaines de mètres du groupe scolaire. Malgré des dégâts bien réels l’incident n’a fait aucune victime, les enfants étant rentrés chez eux, ayant terminé leurs cours.

Pour se défendre l’US Air Force parle d’une procédure d’urgence, l’avion ayant connu une défaillance au niveau de son réacteur. Le pilote aurait alors largué les deux réservoirs auxiliaires, et l’un d’entre eux aurait donc impacté la zone résidentielle de Fukaura. Le chasseur aurait alors rejoint en délestage l’aéroport international d’Aomori.

Le 35th Fighter Wing aligne aussi des biplaces F-16DJ au sein de ses deux squadrons.

Ce fait divers relance plusieurs débats dont celui de la persistance des vols de chasseurs américains au-dessus des zones urbanisées japonaises. Un sujet qui est de plus en plus sensible dans l’archipel, 76 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale et alors même que les deux pays se préparent à commémorer le 80e anniversaire de l’attaque de Pearl Harbor. Déjà l’an dernier ce débat s’était articulé autour des F-15 Eagle de Kadena AB sans parler de la méfiance il y a une dizaine d’années autour du MV-22B Osprey.
La présence américaine au Japon est de plus en plus mal vécue par les civils.
Affaire donc à suivre.

Photos © US Air Force

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Un pilote de chasse qui largue ses réservoir au dessus d’une zone résidentielle…. Ils ont des procédures étranges, les pilotes U.S. au Japon !
    Jamais un japonais n’aurait pu faire ça, donc la réaction du pays paraît logique.

  2. Les japonais n’ont qu’une seule chose à faire : se taire. Ils ont été vaincus après de nombreux crimes de guerre en 45. L’acte de capitulation précisait que le Japon ne devait plus avoir ni marine ni aviation de guerre et on les laisse continuer…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom