Déjà que la présence militaire américaine n’est pas toujours bien vécue par la population nippone mais quand c’est le gouvernement japonais qui s’en mêle ça devient difficile pour le Pentagone. Tokyo a officiellement demandé à Washington DC de mieux entretenir ses chasseurs déployés à Okinawa. Dans le viseur se trouvent deux escadrons de chasse du 18th Wing suite à la perte en vol d’un petit élément hydraulique. Une fois encore la maintenance américaine est pointée du doigt.

Tout a commencé ce jeudi 29 octobre 2020 en fin de matinée quand une patrouille de deux chasseurs McDonnell-Douglas F-15C Eagle appartenant au 18th Wing des Pacific Air Forces s’apprêtait à se poser à Kadena AB au Japon. Lors de la phase de descente des deux jets de combat américains l’un d’eux a perdu un bouchon d’obturation hydraulique alors qu’il survolait une zone urbanisée. L’objet manufacturé en métal et pesant quelques dizaines de grammes est alors tombé au sol, sans causé de dégât.
Une fois son avion sur le tarmac le pilote du F-15C Eagle en question a fait état au contrôle aérien d’un incident hydraulique survenu sur la période d’approche. Les mécaniciens ont donc rapidement ausculté l’avion de combat. Et très vite ils ont découvert que le dit bouchon manquait et qu’il avait été perdu.

Par souci de transparence l’US Air Force a décidé d’en aviser l’état-major de la Japan Air Self Defense Force. Jusque là pas de réaction particulière. Ce n’est que le lendemain qu’elle est venue via un porte-parole du gouvernement japonais qui a très officiellement demandé aux Américains d’approfondir leur enquête technique et de veiller à mieux entretenir les avions militaires déployés sur le sol de l’archipel. Pour Tokyo la sécurité des avions américains est également celle des citoyens nippons. Pour autant toujours aucune remise en question de la présence militaire américaine par l’état nippon.

Au sein du 18th Wing de l’US Air Force ce sont les 44th Fighter Squadron et 67th Fighter Squadron qui alignent les F-15C/D Eagle assurant la défense aérienne. Le Pentagone n’a pas communiqué sur l’escadron qui alignait l’avion incriminé par l’incident. Par contre il a insisté sur le fait que tous les aéronefs présents à Kadena AB seraient minutieusement inspectés.

Photo © US Air Force.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. « Le Pentagone n’a pas communiqué sur l’escadron qui alignait l’avion incriminé par l’incident. Par contre il a insisté sur le fait que tous les aéronefs présents à Kadena AB seraient minutieusement inspectés. »
    Parce qu’avant, ils ne l’étaient pas?
    Arnaud, une réaction envers cet avis du Pentagone? Ou une coquille dans la traduction originale?
    Merci pour ce reportage.

    • D’abord il n’y a pas de traduction sur notre site, tous les sujets sont des articles originaux. Gaëtan, Marcel, et moi-même en sommes les auteurs. Ensuite le Pentagone fait ce qu’il veut en matière de transparence, et là il est passé à côté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom