L’annonce de la mission Clemenceau 2022 qui débute la semaine prochaine n’est pas passée inaperçue. À partir du jeudi 3 février le porte-avions Charles de Gaulle entamera une croisière opérationnelle en Méditerranée, accompagnée d’une escadre de navires venus de plusieurs pays étrangers. Ses aéronefs embarqués seront engagés dans plusieurs actions et exercices durant tout le voyage. Une mission qui conduira évidemment le navire français jusque dans des zones à haut risque.

Plan officiel de la mission Clemenceau 2022.

Niveau aéronefs rien de très original à bord du porte-avions Charles de Gaulle pour cette mission Clemenceau 2022. Au cœur de ce déploiement se trouveront évidemment la vingtaine de Dassault Aviation Rafale Marine F3R et les deux Grumman E-2C Hawkeye. S’y ajouteront des hélicoptères de soutien opérationnel dont un NHIndustries NH-90 NFH Caïman belge.
Niveau accompagnement en plus de l’habituel sous-marin nucléaire d’attaque (dont l’identité demeure secrète) la Marine Nationale a mobilisé quatre bâtiments de surface : les frégates multi-missions Alsace et Normandie, la frégate anti-aérienne Forbin, et le pétrolier-ravitailleur Marne. Le destroyer lance-missiles américain USS Ross et la frégate espagnole Juan de Burbon viennent compléter l’escadre. La Grèce enfin a mobilisé deux unités qui viendront rejoindre ces navires. Même si le nom de la frégate et du sous-marin d’attaque en question n’ont pas été dévoilés par les autorités grecques les médias locaux pensent savoir qu’il s’agirait d’une frégate de classe Hydra et d’un submersible de classe Papanikolis.
Hormis les sous-marins bien évidemment la totalité des navires d’accompagnement accueille au moins un hélicoptère de combat naval et/ou de soutien opérationnel.

La mission Clemenceau 2022 amènera le Charles de Gaulle et ses bâtiments d’accompagnement à s’exercer aux côtés de la Marina Militare et notamment du porte-avions Cavour. À la différence de son homologue français le bâtiment italien accueille des avions à décollages et atterrissages verticaux, en l’objet des Lockheed-Martin F-35B Lightning II. Les pilotes de nos Rafale Marine F3R pourront donc s’exercer à leur contact.

Plusieurs autres temps forts sont prévus comme un soutien à l’opération européenne Irini au large de Libye ou encore la mission Althea en Adriatique.
En avril 2022 les Rafale Marine F3R, accompagnés d’un Hawkeye, traverseront le Bosphore afin s’exerce avec la Fortele Aeriene Romane au-dessus de la Mer Noire. L’occasion pour la chasse roumaine de frotter de près ses General Dynamics F-16MLU Fighting Falcon à une des meilleures aéronavales du monde. Il faut noter que le porte-avions Charles de Gaulle demeurera durant tout l’exercice en Méditerranée.

Rafale Marine au-dessus du littoral breton. Il est à la maison.

Bien entendu ce programme peut changer à tout moment, au gré des nécessités de la défense française et/ou européenne. La situation actuelle en Ukraine, une catastrophe naturelle majeure, ou encore l’obligation d’évacuer des ressortissants européens peut conduire l’Élysée a décidé de bouleverser la mission.
Il faut signaler que durant tout Clemenceau 2022 un avion de patrouille maritime français Dassault-Breguet ATL-2 Atlantique suivra en temps réel les évolution du groupe aérien embarqué. Des bases de délestage lui ont d’ores et déjà été assignées.

Nous aurons forcément l’occasion dans les semaines prochaines de revenir sur le sujet et sur l’actualité de cette force aéronavale.

Photos et illustration © Marine Nationale.

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom