Peu de pays arrivent encore à soutenir l’action militaire russe après la frappe de missiles sol-sol et de munitions air-sol contre la gare de Kramatorsk ce vendredi 8 avril 2022. Il était un peu plus de 10 heures 20 quand le bombardement a commencé contre cette installation ferroviaire du Donbass. Cible purement civile le bilan humain est extrêmement lourd puisqu’actuellement on dénombre 52 morts et plus de 380 blessés dont 87 sont jugés dans un état très grave. Sans grande surprise Moscou ne reconnait pas son implication et renvoie lâchement la responsabilité à Kiev.

On a d’abord cru que les munitions tombées sur le parvis de la gare de Kramatorsk étaient uniquement des missiles sol-sol 9K720 Iskander, ou SS-26 Stone dans la nomenclature de l’OTAN. Des images sont cependant venues attester de la présence de bombes à sous-munitions RBK-500. Depuis le début de la guerre menée contre l’Ukraine cette arme est une des principales employées par les équipages de Sukhoi Su-24 Fencer et Su-34 Fullback russes. Bien que disposant d’un faible pouvoir destructeur cette arme de 500 kilogrammes dispose d’une capacité meurtrière des plus terrifiantes : elle peut disperser jusqu’à 150 projectiles anti-personnels dans un rayon de 150 à 200 mètres. La bombe RBK-500 est donc bien une arme destinée à tuer le plus grande nombre de civils, par définition innocents. D’autant qu’un parvis de gare se situe rarement loin des centres-villes.

La gare de Kramatorsk est bien connue des journalistes internationaux présents au Donbass. Ceux des chaînes d’information en continue CNN et France 24 mais aussi de la BBC ou encore de BFMTV avaient filmé à plusieurs reprises l’exode des populations civiles fuyant les bombardements des troupes russes. Visiblement ces dernières avaient aussi vu les images de populations agglutinées des heures durant en attente d’un hypothétique train vers l’ouest, donc vers l’intérieur de l’Ukraine, loin de la barbarie des forces de Moscou.

Après les écoles le mois dernier puis les hôpitaux on pensait avoir vu le maximum dans la folie des bombardements russes contre les populations civiles ukrainiennes. Nous avions tort. Frapper des civils prenant des trains pour fuir des bombardements cela rappelle des scènes du printemps 1940 quand les Junkers Ju 87 Stuka de la Luftwaffe hitlérienne bombardaient et mitraillaient les colonnes de réfugiés sur les routes de Belgique et de France. Les ressemblances entre les deux méthodes sont troublantes. Comme si en 80 ans le monde n’avait pas appris des crimes et abominations réalisés durant la Seconde Guerre mondiale.
Kramatorsk est donc à ajouter à la longue liste des villes martyrs de l’aviation russe.

Photo © ministère russe de la défense.

Publicité

7 COMMENTAIRES

  1. En analysant les restes du missile Tochka-U filmés par Franceinfo, on peut voir que celui-ci n’a pas explosé à l’impact au sol mais à faible altitude. Et vue le faible rayon de dispersion des sous munitions, ce n’est probablement pas la défense anti aérienne ukrainienne qui l’a intercepté. La conclusion est donc simple. Ce n’est pas une infrastructure au sol qui était visée. Le projectile a été lancée pour tuer un maximum de personnes. C’est son seul intérêt. Sachant qu’a minima les russes savaient que des milliers de civils fréquentent chaque jour cette gare.
    Reste à savoir s’il a atterri aux abords immédiats de la gare par manque de précision ou sciemment. Ça change la nature du crime de guerre. Dans le 1er cas, il cherchait à tuer des militaires dans la zone en se fichant des civils autour. Dans le 2nd, ils ont délibérément voulu tuer un maximum de civils. Au début de la guerre, j’aurais plutôt penché pour la première hypothèse mais avec ce qu’on voit depuis quelques jours là deuxième est devenue probable.

  2. Nous voilà effectivement bien revenus 80 ans en arrière…. Prochaine étape : la déportation dans les goulags siberiens des civils ukruniens du Donbass qui n’auront pas été tués. Et dire que l’abominable Poutine des neiges fait sa guerre pour éradiquer, je cite, « tous ces neonazis ». C’est le monde à l’envers. Quand les bornes sont dépassées, il n’y a plus de limites.

  3. C’est claire que Poutine qui annonce que ce sont les militaires ukrainiens qui ont bombardé la gare ukrainienne c’est n’importe quoi. Pourquoi ne pas assumer, ou alors à défaut se taire. Mais retourner comme ça l’info c’est idiot.
    Par contre vous risquez d’encore faire chouiner les trolls maliens depuis leur cybercafé de brousse. Ils vont être malheureux les choupinoux si vous vous moquez de l’aviation russe.

  4. Je n’ai jamais vu de site « spécialiste » plus sordide et trompeur que ce site de légendes et de contes de fées, maintenant qu’on sait que le missile de Kramatorsk était ukrainien, arnaud et bouffons arnuadesques du web, gardez le silence de la censure pétainiste.

    • Euh « vous » savez ? Vous voulez dire la propagande d’état poutinienne sans doute. Car pour l’OTAN, l’ONU, l’Union Européenne, et la majorité de la communauté internationale Kramatorsk est un crime de guerre estampillé fédération de Russie.
      Sont toujours aussi risibles les petites trolls poutiniens.

    • Wow. Je ne sais pas si je dois applaudir un tel commentaire, ou sérieusement me soucier du niveau d’analyse de certains lecteurs….
      C’est vrai que les Ukrainiens, déjà complètement abattus par la guerre, meurtris par les camps de viols et de torture, les différents crimes de guerre et la destruction de structures civiles et industrielles, ont tout intérêt à rajouter un peu plus d’horreur en tuant leurs propres civiles pour encore plus diaboliser la Russie….. Mais bien sûr !
      L’Ukraine, qui sans l’aide internationale serait déjà un tas de cendre inerte, n’a que ça à faire d’assassiner sa population et ses enfants au nom du Grand K et du Saint Otan pour s’assurer, aux aboies et complètement démunis, d’avoir toujours plus d’armes pour continuer un conflit destructeur et ne menant à rien si ce n’est à démontrer la fureur et la bêtise de Poutine….
      Ce genre de false flag aurait été utile au début de la guerre, et encore, pas en plein milieu alors même que le pays est déjà bien ravagé et exsangue… mais il faut croire que la bêtise humaine est la plus puissante des armes idéologiques !
      Pensez-vous vraiment que ce conflit est du fait de l’Ukraine et de son penchant pour le nazisme ? Qu’ils méritent finalement ce qui leur arrive et que dans un acte désespéré, ils irait assassiner quelques dizaines de civils à coup de missile à sous munitions histoire d’assurer un peu l’opinion publique sur la barbarie Russe largement démontrée et documentée ?
      Si vous continuez de croire que la Russie est dans son bon droit, n’hésitez pas à prendre un billet de train pour l’Ukraine et d’aller constater par vous même ! Personne, en tout cas pas l’Europe ou l’Otan ne vous en empêchera bien qu’apparemment on est encore sous le diktat Pétainiste bas de plafond…
      Triste époque. Il faut croire que l’Humanité a encore un long, très long chemin à faire…. Et ce n’est pas grâce à des personnes comme vous NIkola, que l’on va faire avancer le schmilblik.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom