Certes ce ne sera pas le chasseur le plus discret de l’arsenal défensif ukrainien. En ce premier tiers de mois de juin 2022 l’aviation militaire ukrainienne a remis en état de vol un Mikoyan MiG-29 Fulcrum jusque là stocké. L’avion en question appartenait aux Ukrayins’ki Sokoly, l’ancienne formation de démonstration ukrainienne. Il est désormais apte à aller affronter les chasseurs ennemis déployés par Moscou.

Moquée par la propagande du dictateur Vladimir Poutine la remise en état de ce MiG-29 Fulcrum prouve néanmoins que l’effort de guerre russe pour annihiler les réserves d’armes ukrainiennes est un échec. L’avion peut désormais engager le combat contre les Sukhoi Su-30 Flanker-C et surtout les Su-34 Fullback de l’envahisseur.
Il a résister aux missiles de croisières, tirs d’artillerie, et bombardements russes. Et surtout il a été remis en service.

Apte à l’emport de missiles air-air R-27R et R-73 de facture soviétique, respectivement AA-10 Alamo et AA-11 Archer pour les Alliés, ce chasseur est en fait un MiG-29S Fulcrum-C aussi connu comme MiG-29 9-13. Il a donc fait toute sa carrière au sein de la patrouille acrobatique des Ukrayins’ki Sokoly ou Ukrainian Falcons. C’est la raison pour laquelle sa livrée est si chatoyante. Cette formation n’est plus active depuis vingt ans et ses avions ne volent guère plus depuis, hormis comme plastrons lors d’exercices de chasse jusqu’en 2019. L’aviation ukrainienne n’a pas eu le temps de le repeindre dans un schéma de camouflage plus martial, type basse visibilité. L’urgence est avant tout de défendre l’intégrité du territoire ukrainien face au déferlement de violence et de barbarie des armées russes et de leurs supplétifs tchétchènes.

Il s’agit là de l’unique photo connue fournie par le ministère ukrainien de la défense de l’avion remis en état de vol.

Le ministère ukrainien de la défense a concédé que cet avion avait été remis à niveau avec des éléments provenant de pays étrangers, membres de l’alliance Atlantique sans pour autant indiquer lequel ou lesquels. L’OTAN apporte donc une aide substantielle à la résistance ukrainienne.
On ignore actuellement ce qu’il advient des quatre autres MiG-29S monoplaces et de l’unique MiG-29UB biplace des Ukrayins’ki Sokoly. Ils pourraient eux aussi, s’ils existent encore, représenter une réserve de chasse non négligeable.
Affaire donc à suivre.

Photos © Ministère ukrainien de la défense.

Publicité

13 COMMENTAIRES

  1. L’article m’a fait sourire par ses propos outranciers « déferlement de violence, barbarie », et j’en passe. Il faudrait arrêter de regarder BFMTV, et surtout vous informer sur les 14000 morts au Donbass durant les bombardements Ukrainiens sur des villes et villages de 2014 à aujourd’hui dans l’indifférence général, tout comme ceux des civils au Yémen.
    Cet avion va se faire descendre rapidement et je le regrette pour la vie du pilote qui va servir viande à canon.
    Je suppose que vous trouvez normal que des canons César venus de France tuent des soldats Russes alors que nous ne sommes en guerre que je sache.
    Mais, votre partie pris Ukrainien est patent. Celle pour les nazis d’Azov, j’espère que non.

  2. Entre les mains d’un pilote expérimenté et protégeant son pays il montrera ses capacités et fera passer un souffle de liberté sûr la tête de l’ envahisseurs.
    Gloire à l’Ukraine et à sa population.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom