Contrairement à ce que l’on pourrait croire cette évolution de l’industrie aéronautique russe n’a rien à voir avec les sanctions américaines et européennes contre Moscou suite à l’invasion de l’Ukraine souveraine. En ce début juin 2022 les légendaires avionneurs Mikoyan et Sukhoi ont fusionné l’intégralité de leurs actifs, financiers et industriels, avec le conglomérat United Aircraft Corporation formant ainsi un véritable mastodonte de l’industrie aéronautique. Sauf qu’à bien y regarder une telle entité économique pourrait finalement ressembler à un colosse aux pieds d’argile. La nouvelle société entend ainsi faire de l’ombre aux géants occidentaux comme Airbus, Boeing, ou encore Lockheed-Martin.

Dès l’année dernière on savait que cette échéance allait arriver, il s’agit là d’une volonté propre à la fois des oligarques russes mais aussi du Kremlin. En français on appelle ça «mettre tout ses œufs dans le même panier». Car désormais United Aircraft Corporation réunit la majorité des industriels russes de l’aéronautique. Outre Mikoyan et Sukhoi déjà cités et qui œuvraient déjà à ses côtés sur environ 50% de leurs activités respectives UAC détient les actifs et droits d’Aviastar-SP, de Beriev, d’Ilyushin, d’Irkut, de Myasishchev, de Tupolev, et de VASO.
En fait cette fusion est avant tout un moyen de renforcer la branche aviation du conglomérat Rostec. La prochaine échéance pourrait être l’absorption de Russian Helicopters par UAC afin de donner naissance à un super géant.

L’un des aspects les plus intéressants sera une rationalisation des challengers russes dans les compétitions internationales autour des programmes d’avions de combat. On ne devrait plus voir par exemple le MiG-35 Fulcrum-F et le Su-30 Flanker-C s’affronter à l’avenir dans un combat fratricide qui bien souvent donne l’avantage aux avionneurs américains ou européens.

Par contre le gros inconvénient c’est que justement toute l’industrie aéronautique des aéronefs à voilure fixe se trouve désormais réuni en une seule et même structure économique. Si Américains et Européens se décident de frapper une nouvelle fois Moscou au portefeuille suite aux exactions en Ukraine ils pourraient décider de cibler United Aircraft Corporation et donc fragiliser l’entreprise. Par ricochet ce sont donc Mikoyan et Sukhoi qui seraient ainsi mis en danger.

De ce fait il est sans doute impossible de dire si cette fusion Mikoyan-Sukhoi au sein d’UAC est une bonne ou une mauvaise idée. Elle était sans doute très positive quand elle a été prise en novembre 2021 mais est devenue négative en juin 2022 après les sanctions euro-américaines. Seul l’avenir nous dira réellement quoi en penser.

Photo © ministère russe de la défense.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom