Il n’y a pas si longtemps, des vols commerciaux sur avions électriques semblaient une possibilité lointaine. Pourtant, nombre de jeunes entreprises innovantes travaillent d’arrache-pied à réaliser ce rêve. Mentionnons la suédoise Heart Aerospace qui vient de bénéficier du vote de confiance d’une grande compagnie aérienne. Ce 15 septembre, Air Canada annonçait la conclusion d’un contrat d’achat de 30 appareils hybrides électriques ES-30 en cours de développement. Selon les clauses du contrat, Air Canada a également acquis une participation de 5 M$ US dans Heart Aerospace. La société suédoise Saab devient également actionnaire minoritaire de cette jeune pousse fondée en 2018.

Heart Aerospace ES-30 (vue d’artiste)

Avion électrique régional d’une capacité de 30 passagers, l’ES-30 remplace la conception antérieure de 19 places de la société, soit l’ES-19. Entraîné par quatre moteurs électriques actionnés par des batteries au lithium-ion, l’ES-30 sera également doté de deux turbo-générateurs alimentés au biocarburant. L’autonomie prévue de l’ES-30 en mode uniquement électrique est de 200 kilomètres, étendue à 400 kilomètres en mode hybride. Le rayon d’action de l’ES-30 pourra être porté à 800 kilomètres en limitant le nombre de passagers à 25. Le temps prévu de recharge des batteries au sol est de 30 à 50 minutes. La vitesse de croisière anticipée de ce nouvel appareil n’est toutefois pas précisé.

Heart Aerospace cible le marché du transport aérien court-courrier car les vols commerciaux de moins de 2000 kilomètres représente 85 % des départs et 43 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) du transport aérien. Avec l’évolution technologique anticipée des batteries, Heart Aerospace prévoit que, d’ici la fin des années 2030, l’ES-30 pourra parcourir 400 kilomètres en énergie entièrement électrique et jusqu’à 600 kilomètres en mode hybride.

Heart Aerospace ES-30 (vue d’artiste)

À l’heure actuelle, Air Canada exploite une centaine d’avions régionaux par l’entremise de sa division Air Canada Express/Jazz. Aucun de ses avions n’est toutefois aussi petit que l’ES-30, le seul s’en approchant est le CRJ200 pouvant accueillir 50 passagers. Inutile de dire qu’avec un rayon d’action de 2500 kilomètres et une vitesse de croisière de Mach 0,8, le CRJ200 est toutefois dans une autre ligue. Dans un pays aussi vaste que le Canada, on peut s’interroger sur les destinations qui seront desservies par l’ES-30. Air Canada ne dit mot à ce sujet, mais semble viser de nouveaux marchés. Air Canada n’est pas le seul transporteur à s’intéresser aux futurs avions de Heart Aerospace. Mentionnons United Airlines, Mesa Air Group, Braathens Regional Airlines, Icelandair et SAS.

Actuellement, Heart Aerospace a des lettres d’intention pour une centaine d’appareils ES-30 dont l’entrée en service est prévue en 2028. L’usine d’assemblage sera implantée à Göteborg en Suède. La révolution du transport électrique est lancée et bien malin qui pourrait dire jusqu’où cela nous mènera !

Publicité

6 COMMENTAIRES

  1. Ça n’engage que moi mais je le trouve super moche cet avion ! Je trouve que son mélange de fuselage de jet régional avec une aile haute façon hydravion Dornier des années 1930 donne un assemblage qui n’est pas esthétiquement réussi.

  2. Quid de sa vitesse, pour moi le fait qu’il ait 4 hélices pour 30 passagers montre que les moteurs ne sont pas très puissants !
    Pour comparer à l’automobile, l’avantage de l’électrique c’est le couple, et non la vitesse où les batteries s’épuisent rapidement…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom